Jour sans nom

il y a
1 min
2214
lectures
340
Qualifié

J'aime avec passion les légendes mais c'est surtout la beauté du langage qui m'émerveille. Des heures durant, je joue sur l'instrument des mots. Je les accorde avec amour jusqu'à ce que parfois  [+]

Image de Hiver 2020

C’est un matin hors du temps. Un jour sans date, un jour sans nom. Un jour d’après le cataclysme.
Autour de la chapelle, nulle trace humaine. C’est un jour d’après-monde, où les formes s’esquissent sur les murs de l’église dans le bleu du silence. Car c’est l’heure bleue, la bien nommée, où le monde bascule lentement dans le jour, où la pâleur de l’aube gagne un peu sur la nuit. Dans cette église à l’abandon, les arbres ont défoncé les dalles, les oiseaux du passé ont façonné leurs nids fauves hors saison. Pas un son sur les pierres où résonnaient jadis les pas des religieuses. Les arcs-boutants hier tout frémissants de chants et de prières n’accueillent plus de cris d’oiseaux. Seul un grand oiseau muet, œuvre d’art de billes fondues et de ferraille, en reproduit vaguement la forme.
La légende sous l’œuvre est écrite en français, une langue oubliée qu’on parlait autrefois dans cette partie du monde. Avant que le fer forgé, les billes fondues, les mines d’or, les prières balbutiées et l’orgueil des artistes n’aient perdu tout leur sens. Au cœur de la chapelle, des silhouettes humaines sont pétrifiées. Statufiées, changées en œuvres d’art par un Créateur cruel et facétieux. Leurs bouches sont figées dans un cri de stupeur et de terreur immense. Un nouveau Pompéi. La peur s’empare aussi de moi. Que signifie cela ? Et de quel cataclysme suis-je la survivante ?
Seule l’agonie du Christ continue sur la croix. Une vérité se cache sous l’apparence de cet homme presque nu, au corps qui se tord de souffrance. Cette vérité qui ne dira jamais son nom puisque le langage n’a plus cours.
Dans la chapelle abandonnée, la nuit presque mourante fuit dans ses voiles bleus, et c’est le blanc qui gagne. Tout au pied de la croix, le souffle suspendu, mon corps échappe à la durée. Alors à petits pas, la nuit part pour de bon et la clarté triomphe. La lumière, le Christ, les murs, les œuvres d’art prennent la parole sans pensées, au-delà du langage. Et j’entends la vérité nue, à la voix si limpide déshabillée des mots. Qu’importe, me dit-elle, de mourir ou de vivre si la mort même n’est qu’illusion, rien qu’une vanité de plus. L’univers poursuivra sa course et les étoiles de glace se moquent des bonheurs et des peines humaines.
Ce sera un jour de grande paix. Un jour sans date, un jour sans nom. Un jour d’après le cataclysme.
J’accepte dans la joie ma survie comme ma mort, je suis un simple jouet entre les mains de Dieu.

340

Un petit mot pour l'auteur ? 145 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Youri Billet
Youri Billet · il y a
Un texte très beau... J'aime beaucoup le passage qui indique que le langage n'a plus cours... Et vous, que pensez-vous de cette rencontre-là ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/rencontre-a-uriage.
Youri

Image de Nelson Monge
Nelson Monge · il y a
Un texte puissant et très abouti qui pousse à notre réflexion.
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
C'est très particulier mais émouvant :)
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci d'avoir aimé ce texte, SakimaRomane.
Image de Soseki
Soseki · il y a
Oui, un texte très prenant !
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci Soseki.
Image de Mohamed Laïd Athmani
Mohamed Laïd Athmani · il y a
Je découvre.
Je m'abonne.
Mes voix voix bien méritées SILVIE.
Très émouvant.

Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci pour vos encouragements. Cela me fait très plaisir !
Image de Gina Bernier
Gina Bernier · il y a
Un grand cataclysme qui ne saurait tarder.... Que restera-t-il?? La TERRE se relèvera, l'univers poursuivra sa course, et les étoiles continueront de briller.... serons nous encore là? Ce serait un peu prémonitoire votre écrit....
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
C'est un peu ça. Merci Gina.
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Quel beau texte mystique et émouvant, à la lueur d’un cataclysme redouté ! Toutes mes voix Silvie pour cette émotion rare.
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Avec des commentaires aussi bienveillants, je sens que je vais sortir de cette période de découragement et recommencer à écrire. Fred, vous me faites un bien fou!
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Ah tant mieux Silvie, car si c'est à cause de Short Edition que vous êtes découragée, c'est vrai que ce site est un merveilleux réservoir à déceptions et que si l'on n'y prend garde on peut se laisser miner le moral, il faut regarder cela de haut et poursuivre son chemin comme si cela concernait une autre :-)
Bonne inspiration, continuez !

Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mon soutien pour ce texte court, prenant et envoûtant ! Une invitation à découvrir “David contre Goliath” qui est également en compétition pour le Prix Portez Haut les Couleurs 2020. Merci d’avance et bonne journée ! https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/david-contre-goliath-2
Image de Mathieu Kissa
Mathieu Kissa · il y a
Un beau texte très bien écrit. Je vote.
Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Merci de votre soutien Mathieu.
Image de Bertrand Môgendre
Bertrand Môgendre · il y a
Quelques belles images ici développées organisent un paysage quelque peu chamboulé.
Merci pour ce partage Silvie DAULY

Image de Silvie DAULY
Silvie DAULY · il y a
Critique originale, Bertrand. Merci !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le coffre

Isabelle Lambin

C’était aux puces d’un petit village que je passais mon dimanche matin. Je jetai rapidement mon dévolu sur un carton contenant d’anciennes gravures. Glissé entre elles, je tombai soudain... [+]

Très très courts

Frénésie

Teddy Soton

Il fait nuit, il est tard mais j'ai envie de prendre l’air.
J’enfile mes chaussures et je prends le chemin en direction de la forêt mystérieuse.
Il n'y a pas de lampadaires, mais les... [+]