Jocelyne

il y a
2 min
10
lectures
3

Ecrire c'est raconter des histoires, faire naître des personnages, jouer avec les mots. Ecrire c'est aussi le moyen de transmettre ses idées, C'est un loisir jouissif, un défouloir, un exutoire et  [+]

Jocelyne est en retard. Je me demande bien ce qu'elle fait. J'imagine le pire, qu'elle a eu un accident. J'aimerais bien qu'elle ait eu un accident, enfin il arriverait quelque chose dans ma vie, car je m'ennuie, je m'ennuie à mourir. Il ne m'arrive jamais rien d’extraordinaire. Ça fait vingt ans que je suis marié avec Jocelyne. Nous n'avons pas d'enfants, pas de famille. Je suis fonctionnaire au Ministère des finances. Je prends tous les jours le même autobus pour me rendre au travail. Je mange tous les midis le panier-repas que me prépare Jocelyne. Le soir, je reprends le même autobus et je rentre à la maison. Jocelyne attend bien sagement mon retour. Elle ne travaille pas. Je gagne assez bien ma vie pour subvenir à nos besoins et j'estime que la place de la femme est au foyer où elle peut s'atteler aux tâches ménagères et tenir une maison. Jocelyne ne semble pas en souffrir ou du moins, elle ne me le fait pas sentir. Je rentre donc à la maison tous les jours ouvrés sur le coup des dix-huit heures où Jocelyne m'accueille avec les potins du jour. Jocelyne adore regarder les émissions de télévision de l'après-midi et m'abreuve d'anecdotes croustillantes sur le show-business. Elle est incollable sur la vie des « people ». Puis nous regardons les informations régionales et nous dînons. Après manger, nous regardons le programme du soir à la télévision, une émission de variétés, un téléfilm ou un documentaire. Puis nous allons nous coucher raisonnablement et nous dormons jusqu'au lendemain matin pour commencer une nouvelle journée insipide.
Donc, Jocelyne est en retard. Elle avait rendez-vous chez sa coiffeuse comme tous les mois mais devrait être rentrée à cette heure. Je m'assois dans mon fauteuil et élabore un scénario :
On sonne à la porte, c'est la police. Monsieur Bourdon ? Oui. Nous avons une triste nouvelle à vous annoncer. Votre femme Jocelyne Bourdon a été retrouvée assassinée chez sa coiffeuse. Une shampouineuse psychopathe lui a tranché la gorge tandis qu'elle penchait sa tête en arrière sur le bac lave-tête prévu à cet effet ! Ah !? Nous aimerions vous poser quelques questions. Ma vie commence à prendre une tournure intéressante. Votre femme avait-elle des problèmes, vous paraissait-elle soucieuse en ce moment ? Pas que je sache, vous savez, Jocelyne, sortie de ces « people », il n'y a pas grand-chose qui l'intéresse ! Justement connaissez-vous une certaine Murielle La Garche qui fréquentait le même salon de coiffure et dont la disparition nous a été signalée ? Pas que je sache. Et cette Murielle La Garce – La Garche – oui La Garche, si vous voulez, était-elle une people. Si on veut, elle était surtout connue comme actrice porno dans les années soixante ! Ah ! Je ne fréquente pas ce milieu là et je ne pense pas que Jocelyne ne le fréquente itou ! Vous savez Monsieur Bourdon, dans la police criminelle, on voit de tout ! Mais enfin, insinueriez-vous que ma femme aurait des accointances avec ce milieu ? Jocelyne, MA Jocelyne, impossible ! Bon, vous tenez à la disposition de la justice, on vous convoquera.
La sonnette de la porte d'entrée me tire de mes rêveries. Je vais ouvrir. C'est Jocelyne qui arrive toute échevelée. Mais tu ne sors pas de chez la coiffeuse Jocelyne ? Si ! Mais figures-toi qu'en courant après le bus, j'ai cassé le talon de ma chaussure et du coup je l'ai raté, le bus ! Heureusement un homme charmant a bien voulu me raccompagner jusqu'à la gare centrale et...Tu montes dans la voiture d'inconnus, toi, maintenant ? Mais j'avais raté le bus ! Bon, n'en parlons plus, qu''est-ce qu'on mange ? Et au fait, tu connais Murielle La Garce, toi ? La Garche, mais oui, bien-sûr, elle fait la une de tous les magazines en ce moment ! Tiens pas plus tard que cette après-midi, j'ai lu un article sur elle chez la coiffeuse, c'est une ancienne actrice porno ! Mais où avais-je été chercher tout ça, moi ?
3

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Bertrand Môgendre
Bertrand Môgendre · il y a
Originale et bien menée, l'histoire tourne bien.