Je voudrais être hier

il y a
1 min
499
lectures
52
Qualifié

J'ai grandi dans une maison où toutes les pièces, hormis la salle de bain, étaient équipées de bibliothèques. Chez-nous on ne pouvait pas échapper à la lecture : l'ennui était même un vice  [+]

Image de Eté 2017
Notre petite chienne est morte aujourd'hui. Elle avait vingt ans, comme moi. Je n'ai jamais connu la maison sans elle. Quand nous rentrerons elle ne sera pas là pour nous faire la fête. Nous ne lui briserons plus le cœur à chacun de nos départs pour une heure, pour une journée, pour un rien.
C'est étrange nous voilà tous les quatre réunis dans la voiture, ma sœur mes parents et moi. Nous sommes assises à l'arrière comme lorsque nous étions gamines, mon père conduit et ma mère, à la place du mort, tient sur ses genoux le petit balluchon de couvertures encore tiède qu'elle caresse distraitement. Je crois que nous n'avons pas été ainsi, seuls tous les quatre, depuis des années. Ma sœur n'était pas encore mariée et j'étais célibataire, une route de l'Est, une autre voiture. Cette pensée me rassure et je me sens à nouveau comme à mes seize ans : confiante en papa pour nous mener où que ce soit, rassurée par la conversation légère de maman qui soliloque, complice avec ma sœur dans le cœur de qui je suis encore l'être le plus cher au monde.
Mais aujourd'hui nous ne parlons pas. Nous n'avons pas été si proches depuis une éternité pourtant le silence que nous partageons nous tient éloignés, hors de portée les uns des autres. Notre petite chienne est morte. Les souvenirs traînent autour de nous comme des fantômes. Dieu que nous sommes tristes ! Le temps se dérobe sous nos pieds, hier est bien mort et nous sommes inconsolables.
52

Un petit mot pour l'auteur ? 57 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
je l'ai vécu, autrement, mais je pige total!
Image de Eric Lelabousse
Eric Lelabousse · il y a
Récit très fort que j'ai particulièrement aimé.
Image de Tili Meddifreno
Tili Meddifreno · il y a
Merci pour votre gentil commentaire Eric.
Image de Liam Azerio
Liam Azerio · il y a
Des mots prenants pour des personnages denses et touchants. Simple, juste, et efficace.
Image de Tili Meddifreno
Tili Meddifreno · il y a
Merci pour ton mot Aurélien.
Image de Maour
Maour · il y a
Un très joli texte, très juste, et peut-être juste à deux doigts d'être poignant avec cette répétion (je ne sais pas à partir de quand on peut parler d'anaphore) de la phrase "notre petite chienne est morte". Phrase qui me rappelle la fin de "Quatre mariages et un enterrement", quand l'un des personnages lit un très beau poème à la mémoire de son ami... Vous appartenez à une famille de grands lecteurs alors, c'est bien... je comprends mieux ;)
Image de Tili Meddifreno
Tili Meddifreno · il y a
Merci Maour, je n'ai pas encore vu Quatre mariages et un enterrement, votre commentaire me donne envie de le regarder. Je pense qu'il y a des phrases comme cela, il faut se les répéter pour commencer à y croire un peu, et y croire pour commencer à ressentir vraiment.
Image de Maour
Maour · il y a
Oui c'est un film culte! Votre texte a beaucoup plu à mon amie également. J'attends d'autres commentaires sur fb! Et si vous avez une minute, n'hésitez pas :)
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/les-schnouilleurs-1

Image de Francine Lambert
Francine Lambert · il y a
"Les souvenirs traînent autour de nous comme des fantômes", il y a beaucoup de force dans cette phrase courte mais très évocatrice. L'analyse des sentiments est juste et sonne vrai, tout en retenue mais avec beaucoup de sensibilité. Votre texte est une jolie découverte pour moi, mon vote .
De mon côté je vous propose des " Vacances en short " . . . vous laisserez-vous tenter ?
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/vacances-en-short

Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Une belle émotion émane de cette disparition multiple ....
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
L'attachement à un chien est très fort chez presque tous les humains et sa disparition affecte profondément. Bravo, Tili, de nous l'avoir si bien conté. Vous avez mon vote.
J'ai un TTC très court pour le fun et pour le rire si cela vous dit : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/beee (en finale jusqu' au lundi 24)

Image de Tili Meddifreno
Tili Meddifreno · il y a
Je vous remercie de m'avoir accordé un peu de temps. J'ai bien aimé votre nouvelle et je vous souhaite bien du succès avec !
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un grand merci à vous, Tili pour avoir apprécié et soutenu ma nouvelle !
Image de Arlo G
Arlo G · il y a
Des moments que l'on n'oublie jamais. Le départ du cinquième de la famille est un deuil à part entière. Fort bien écrit avec beaucoup d'émotion. Le vote d'Arlo qui vous invite à découvrir son dernier poème "à l'air du temps" retenu pour le prix été poésie. Bonne journée à vous.
Image de Tili Meddifreno
Tili Meddifreno · il y a
Merci Arlo, je vois que la "fuite du temps" vous taraude aussi, bonne chance avec votre joli poème.
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
Un instant d'émotion sur des notes à la fois graves et légères.
Image de Tili Meddifreno
Tili Meddifreno · il y a
Merci beaucoup Ancre pour ce commentaire et pour le temps que vous m'avez accordé.
Image de Philshycat
Philshycat · il y a

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Coupable...

Dominique Vernier

Je sens que la fin est proche. J’ai décidé de ne plus me battre, j’attends la mort qui me libérera enfin de toutes les souffrances que j’endure depuis des mois. Je ne suis plus qu’un... [+]