Je pense donc je fuis !

il y a
1 min
57
lectures
0

Je suis auteur, éducateur, potier. J'ai découvert mes capacités créatrices sur le tard. J'écris depuis 2008, je modèle et sculpte depuis 2014. https://marcchollet.wixsite.com/mots-et-animaux  [+]

Quelque part cette boutade est vraie. Ô combien vraie même.
Dès l’instant où je pense je m’échappe de la réalité. La réalité c’est ce que je perçois à travers mes cinq sens et ce que je ressens intérieurement de la situation. Si le mental cherche à lire ces informations d’une manière particulière ou à les « décoder » je ne suis déjà plus totalement dans l’instant présent.
J’aimerais retrouver, autant que possible, ma nature animale. Vivre et faire sans pourquoi autre que le besoin ou l’envie. Manger, jouer, découvrir, aimer.
La méditation est je pense le meilleur moyen de retrouver cette nature. D’aider l’esprit à lâcher pour être pleinement au monde. Méditer c’est être là, totalement, présent à ce qui est, immobile mais ouvert. Spectateur de ce qui se passe, sans chercher à agir dessus, laisser couler le temps les images et les pensées, lâcher prise.
Mon but, mon utopie, c’est d’arriver à vivre, donc dans le mouvement, avec ce lâcher-prise. Vivre de façon animale, sauvage mais pas cruelle. La cruauté est totalement humaine. Elle est issue de pensées malveillantes. Je pense, dans le sillage de Carl Rogers, que « Tous les hommes ont une orientation positive ». Certains s’en éloignent ou s’égarent pour des raisons qui ne leurs sont pas forcément propres. Je suis persuadé que pour eux, encore plus que les autres, la voie de l’épanouissement c’est de retrouver la façon animale d’être au monde.

0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,