1
min

Je ne vous aime pas

Image de Kartoffel

Kartoffel

1 lecture

0

Je ne vous aime pas. Tous. Je n’aime pas les humains, je n’aime pas les hommes, je n’aime pas les femmes, je n’aime pas leurs manières, leurs fausses vies qui croulent sous les faux problèmes. Je n’aime pas leur vision cassée de ce monde en miettes.
J’ai donc décidé d’en finir. Oh, vous trouvez que j’exagère ? Peut-être. Mais qui ne le fait pas ici ? Mais pas de n’importe quelle façon. Je vais mourir comme j’ai vécu : vers le haut pour mieux retomber. Demain, j’irais sur les falaises, qui coupent l’horizon, et je sauterais.
Je n’étais pas dépressif, je n’étais pas suicidaire, j’étais rêveur. Cette vie n’est pas comme je veux, je la quitte. Je deviendrais autre chose. J’ai toujours cru aux théories de réincarnation. C’est décidé, je serais papillon.
J’ai décidé de profiter pleinement de mon dernier soir. Je resterai dans ma chambre, à compter une à une les étoiles dans le ciel, la fenêtre ouverte. Je ne serais ni triste, ni en colère. Je serais vide. Intensément vide. Je lirais du Hugo, à en perdre l’esprit, puis je contemplerais le tableau de ma vie. Un brouhaha diffus de sentiments pastel. Un dégradé d’émotions pâles.
Ne pleurez pas. Ce n’est pas la peine. Ou si, pleurez, tiens. Pleurez la pauvre âme qui n’est pas à sa place, rangé comme les autres. Celle qui dépassait un peu. Un peu trop. Le garçon dans les nuages a décidé d’y rester.

Demain, j’irais sur les falaises qui déchirent l’horizon. Je suis un papillon. Ne vous en déplaise.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,