1
min

Je ne suis qu'une ombre

Image de Writeria

Writeria

49 lectures

32

Je ne suis qu’une ombre. Seule, j’ère depuis si longtemps que j’en ai même oublié à qui j’appartenais. Étais-je un homme ? Une femme ? Un enfant qui avait peur dès que l’obscurité l’entourait ? Cela aurait été assez ironique sachant qu’aujourd’hui je ne vis plus qu’à la lumière des ténèbres. Perdue, je ne sais où aller, que faire. Qu’est-ce qu’une ombre sans son corps ? Sans sa vie...

Je me souviens être restée longtemps au même endroit. Peut-être gardais-je encore espoir de retrouver ma moitié pour alors ne plus me sentir vaine. Mais ce ne fut pas le cas. Je crois avoir abandonné à l’instant où j’ai réalisé ne plus pouvoir reconnaître mon propre corps. Telle tristesse. Depuis vagabonde, j’explore la face cachée des choses, je cherche un sens à tout ça...

Il m’arrive parfois de sourire, si cela est possible, en pensant qu’avant je me posais aussi des questions, peut-être les mêmes... A la différence qu’aujourd’hui je me fiche des réponses. Je me sais invisible et par là inatteignable. Je me fonds dans le décor sans que personne ne me remarque. A quoi bon vouloir être vu sans être réellement regardé.

Il m’est arrivé de rencontrer d’autres ombres. Il est même probable que j’en ai croisé du temps de ma pleine vie, mais je n’y ai guère prêté attention. J’avais sans doute aussi des problèmes à cette époque. Même maintenant je ne sais comment me comporter. Je ne peux pas les aider dans la mesure où je ne sais pas comment m’aider moi-même. Sommes-nous contraintes à ce sort pour toujours ? Figées dans nos tourments en ces masses sombres et confuses.

Je ne saurais décrire mon état d’esprit. J’ai comme un besoin de tout et une envie de rien. Je m’ennuie, je ne peux plus rien faire comme avant. Même les plaisirs simples comme de la nourriture, une caresse sur le bras, ou la sensation du soleil sur le visage... Rien n’a plus de saveur. Tout passe au travers de mon être, sans que je ne puisse rattraper le moindre grain de sable que la mer emporte au loin.

Je suis une ombre et je m’aspire de l’intérieur. Je suis au fond d’un puits que j’ai moi-même créé et dont je ne suis pas sûre de vouloir sortir. Reverrai-je un jour le monde ? Est-ce vraiment important ?

Je ne suis qu’une ombre. Je ne suis que l’ombre de moi–même.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
32

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Un monologue introspectif qui nous fait entrer dans le domaine des ombres.
Je vous invite à aller vous ressourcer dans ma forêt d'Emeraude. C'est par ici :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/larmee-des-ombres
Merci d'avance.

·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Un grand bravo, pour cette façon originale d'aborder le thème, Writeria !
Mes voix ! Une invitation à venir découvrir “Sombraville” qui est en lice pour
le Prix Imaginarius 2018. Merci d’avance !
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/sombraville

·
Image de Granydu57
Granydu57 · il y a
A la fin il ne restera probablement qu'une orbe, fantôme parmi les fantômes !!!
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Être ou ne pas être… ;)
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
C'est le côté métaphysique de l'ombre . Vous abordez le thème de façon originale .
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Une invitation à découvrir mon texte " la fontaine aux bulles " en lice également . Merci beaucoup .
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur