Je m'en suis allée

il y a
1 min
74
lectures
28

J'écris pour m'amuser, flâner, rêver, voyager. Merci à Toutes et à Tous de votre visite  [+]

Je m'en suis allée il n'y a pas si longtemps, du côté de Gendriac. J'ai revu avec plaisir notre chère Loire et ai, avec surprise, retrouvé toutes ses promesses.
Je me suis arrêtée un instant pour écouter le frisson des hauts peupliers et la complainte qui de leurs feuillages appauvris, descendait sur la plaine. Ils m'ont conté les souvenirs douloureux de mon départ, mes adieux et les larmes des miens.
Puis, mes pas m'ont emportée un peu plus loin, ils ont enjambé le fleuve, et m'ont entraînée près de la vieille ferme du père Exbrayat. Indigente ruine, qui pleure esseulée au milieu de son champ de bruyère et de genêts.
Comme nous nous ressemblions à cet instant, je me suis assise sur l'un de ses murets couverts de ronces et de lierre ni jaune, ni vert. Une petite burle, oh pas bien méchante, s'enroulait aux racines des arbres, aux buissons, et faisait courber gentiment les herbes folles. Je me suis régalée de ce spectacle où le silence seul, était roi.
Devant moi, s'ouvrait immense, un paysage de montagnes, de flancs et de gouffres au fond desquels, la vie battait son plein.
Enveloppée dans ma solitude, il m'a semblé entendre les cloches des vaches du vieux paysan, son patois mouillé d'une gitane maïs oubliée sur un coin de lèvre. Oui, il m'a semblé voir sa silhouette recourbée sur elle- même la main plissée, tannée, posée sur une canne. J'ai vu avec exactitude ses yeux bleus, vifs, rieurs et emplis de tant de saisons.
J'ai cueilli quelques camomilles, les tisanes aident à dormir dit-on, puis j'ai contourné la ferme, lui ai adressé un dernier regard, ai emprunté le chemin de la Valette et suis retournée au village.

Voilà mon Amie,

Au pays j'étais revenue.
28

Un petit mot pour l'auteur ? 40 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Quelle mélancolie Albane, et quel constat pour votre personnage de se comparer à l'indigente ruine de la ferme du père Exbrayat. Une lecture que j'ai faite au rythme de ses pas, c'est réussi !
Image de Marine Azur
Marine Azur · il y a
Merci Albane pour ce magnifique écrit; j'aime vraiment beaucoup !! Bravo et belle soirée :-))
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Merci à vous Marine de vous être promenée sous les peupliers, et de m'avoir rejoint un cour instant. bonne fin d'près-midi.
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
Bonjour Albane, vos mots sont des images peintes par une plume admirable !
Julien.

Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
merci infiniment Julien pour ce gentil commentaire. excellente journée à vous.
Image de Gaby S
Gaby S · il y a
Votre texte est magnifique Albane et quel plus beau mot que celui de "pays"pour évoquer la terre que l'on porte en soi ?
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
C'est tout à fait ça Gaby, la terre que l'on porte en soi, est notre pays, notre berceau, notre énergie, notre essence même. merci pour votre visite.
Image de gillibert FraG
gillibert FraG · il y a
très belle description, nous partageons vos sentiments et voyons l'homme et son pays, nous les entendons, nous les sentons
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Merci infiniment pour votre gentil commentaire. Très heureuse que cette promenade vous ai charmé.
Image de Thara
Thara · il y a
Vous avez su saisir ces moments fragiles que vous avez transporté avec vos mots...
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Merci,merci beaucoup pour votre visite qui me touche. Excellente soirée
Image de Mome de Meuse
Mome de Meuse · il y a
Je suis sous le charme de votre plume. Vous savez entraîner le lecteur sur vos pas, lui ouvrir les yeux sur cent détails du paysage , et croisant votre vieux paysan, j'ai même senti l'odeur de sa gitane papier maïs. Vraiment, du grand art. Merci Albane.
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
Des paysans comme ça,on en trouve plus beaucoup hélas.Celui-ci fait partie de mon enfance et c'est toujours avec beaucoup de tendresse que je pense à lui quand une gitane bleue vient l'enveloppe de sa douce fumée. Merci Môme de Meuse d'en avoir grillée une avec nous. Très bonne soiree
Image de Julien1965
Julien1965 · il y a
C'est beau, c'est sensible ce que vous écrivez. J'ai pensé dès le début à une chanson de Barbara, "Mon Enfance". Tous ces êtres qui refont parfois surface...Mais votre fin, contrairement à la chanson, m'a semblé un peu plus légère et surtout bienvenue...
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Une belle atmosphère imprègne vos textes que j'ai toujours grand plaisir à lire...
Image de Albane Charieau
Albane Charieau · il y a
merci infiniment Joëlle pour toutes vos visites.
Image de Wiame Diouane
Wiame Diouane · il y a
Sincèrement, un extrême plaisir de me balader entre les lignes de votre minutieuse description. Bravo
Je vous invite à me lire https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/un-trop-plein-de-vides

Vous aimerez aussi !