Je hais la campagne

il y a
1 min
109
lectures
21

" Il est des sourires qui ne savent qu'avouer la tristesse du coeur " Jean-Raymond Boudou  [+]

J’aimerais vous faire part d’une petite anecdote qui m’a fait changer radicalement d’avis au sujet de la campagne. Conscient de l’émotion qui va vous étreindre à la lecture de cette tranche de vie, je réponds de suite fidèles et nombreux lecteurs à la question qui va bientôt vous tarauder. OUI, cette anecdote est vraie ! J’ai des témoins oculaires qui ont tout entendu de leurs propres yeux.

Pendant que mes chers compatriotes s’évertuaient à entretenir tant bien que mal leur magnifique jardin afin qu’aucune tête de brin d’herbe ne dépasse, je glandais dans l’herbe haute et fraîche, relisant mon Jules Verne préféré à côté de ma mobylette. Pourquoi à côté de ma mobylette me direz-vous ? Je vous répondrai en trois mots si on compte le « c’ » : c’est sentimental. J’aime ma mobylette comme on aime son chat, son chapeau, son abonnement à canal plus, sa perceuse à percussion, et même parfois sa femme. Et par conséquent, j’aime être à côté d’elle, voilà tout. Ça devient assez pénible de se justifier en permanence. Est-ce que je vous demande pourquoi vous astiquez votre voiture tous les dimanches matins ? Non. Bon bin ça suffa comme si.

Cela étant dit, je peux vous relater la suite des faits la main droite sur la bible et dire, je l’jure.

Croyez-moi ou non, et si vous ne me croyez pas, je m’en contrefous, un forcené de la tondeuse à gazon (tondeuse thermique autotractée 53 cm de largeur de coupe et moteur de 190 cc) m’a raboté les orteils en éventail, un irresponsable de la tronçonneuse a fait tomber un pinus pinea (pin parasol) sur ma mobylette et, cerise sur le gâteau, pendant que je cherchais mes orteils éparpillés au milieu des boulons de ma pauvre mobylette, le chien de la voisine a fait son gros besoin en page 123* de mon Jules Verne préféré !

Ce n’était pas mon jour de chance.

Depuis, je hais la campagne.


* En page 123 se trouve l’illustration du capitaine Nemo debout sur le Nautilus qui, muni de son sextant, prend la hauteur du soleil.
21

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,