J'avais l'autorisation de me perdre

il y a
1 min
9
lectures
0

L'Ecclésiaste montre l'expérience de celui qui, gardant la sagesse afin de pouvoir en juger, fait l'essai de tout ce qu'il peut supposer propre à le rendre heureux par la jouissance de toutes les  [+]

Dimanche.



7h30.

Se lever,

Pisser,

Café,

Douche.

Treillis, Rangers, Parka

Sac à dos : jumelle, couteau, bouteille d'eau, 2 carrés de chocolat noir.



Direction : Champs, forêts.



J'ai dépanné un couple dernièrement, lui menuisier, elle à la retraite.

J'ai dépanné leur box internet.

et je ne me suis pas fait payer.

ça m'a pris un peu de temps, et le plaisir de discuter.

La chaleur des gens prend tout son sens ici.

Accueilli comme le messie, un café ?

Oui volontiers...

Sucre lait ?

Non noir (no sugar, no milk)

t'es bien un gars du nord, moi je pourrai pas.



Ils ont la chance d'habiter un ancien relais de chasse sur une propriété immense qui coiffe les hauteurs de la ville...

Ecuries, lac, forêts, tout ça pour eux seuls, les propriétaires ne sont jamais là...



Donc, j'avais l'autorisation de me perdre, alors je l'ai fait.



J'ai arpenté ces chemins sombres entre les arbres plus que centenaires, où personne apparemment, depuis longtemps ne les avaient foulés...

Je me suis assis sur d'anciennes pierres de relais, à humer cette végétation et ces odeurs de mousses...

J'ai regardé la cîme des arbres...

J'ai caressé les chevaux...



J'ai pensé à toi. Je pense à toi.

Mais tu le sais.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Les matins (5)

Edouard Bonnet

5h00. Ton réveil sonne. Ton train part dans 40 minutes. Ne pas faire de bruit. Sortir en douceur du lit pour ne pas la réveiller. Froid. Trop froid. Descendre comme un chat, comme un voleur. Ton sac... [+]