2
min

Jalousie

556 lectures

30

Qualifié

Il se tient bien droit sur sa chaise, tiré à quatre épingles, sa veste beurre frais est impeccable malgré la chaleur humide des tropiques. Chemise blanche légèrement déboutonnée sur son cou bronzé. Petite touche de négligé contrôlé. L’éclairage vacillant de la pièce projette son ombre un peu tremblante sur le mur. Un gecko furtif vient de passer en un zig zag vertical.
Ses mains tripotent ses couverts en argent sur la nappe blanche. Il explique. Elle ne le lâche pas des yeux. Il plaisante, ses paupières se baissent à moitié. Il la regarde. Elle rit trop fort, renverse sa tête en arrière. Autrefois je la faisais rire ainsi. Elle le questionne, se rapproche.
Elle part à la cuisine faisant voler sa robe légère. Les criquets déchirent le silence de leurs stridulations. Soupirs. Le ventilateur brasse l’air chaud. J’ai envie de m’éponger le front mais son visage à lui ne brille pas. Visage aux traits réguliers peau lisse et glabre, au teint légèrement cuivré. Des yeux noirs, vifs et intelligents. Nez fin au-dessus d’une bouche charnue, gourmande. Ses cheveux plaqués, parfaitement entretenus et fraîchement coupés. Il a presque vingt ans de moins que moi. La chaleur ne l’incommode pas. Je sens un fin ruisseau descendant de mes aisselles.
Il se tourne avec joie vers elle qui revient les mains chargées du lourd plateau, il est debout et la soulage du poids en lui frôlant les mains. J’ai dit un mot, je crois. Elle plonge ses yeux plein de reconnaissance dans son regard à lui. Lui me jette un œil furtif. Veut-il s’assurer que je n’ai rien vu ?
Elle porte un verre de vin à ses lèvre, elle le boit des yeux. Autrefois elle me regardait ainsi. Je prenais ce regard émouvant pour une promesse. Des papillons de nuits tournoient et se cognent maladroitement sur la lampe. L’un d’eux tombe sur la nappe immaculée. De ma serviette, je le chasse. Ma serviette tombe au sol. Sous la table les jambes rapidement reviennent sous leurs chaises respectives.
On s’extasie sur ce merveilleux repas. Je n’en goûte pas la saveur, néanmoins j’acquiesce. Je ne me souviens pas avoir déjà vu la robe qu’elle porte. Son décolletée est vraiment provoquant. Son maquillage agressif. Elle rit et elle rit encore. Il parle, il parle. Ses dents étincellent dans son visage à la peau mat.
Je n’ai pas faim, je serre les dents. Une araignée court le long de la plinthe. Le temps s’étire. J’écoute le bruissement des branches au dehors. Je manque d’air.
Nous nous levons pour un dernier verre sur la terrasse. Le banc étroit est pris d’assaut, il me reste l’un des deux fauteuils en face. Envie de vomir. Trop chaud. On a éteint toutes les lampes pour éviter l’invasion des insectes. Froissements, frôlements dans la nuit. Je suis obligé de proposer que tout le monde aille se reposer. Elle ose protester. Prudent, il se retire.
La chambre est étouffante. J’étouffe sous la moustiquaire, elle me tourne le dos et s’est déjà endormie. Je sais que je ne vais pas dormir cette nuit.

PRIX

Image de Eté 2016
30

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
l'atmosphère lourde, un peu étouffante est très bien rendue. Mon message personnel n'a pas pu passer l'autre jour, je ne sais plus ce que je voulais signaler. Peut-être une ou deux fautes échappées à ta vigilance et qui nuisent à l'excellence de ce texte ?
·
Image de Sauvagere
Sauvagere · il y a
On s'y croirait... dans la peau du jaloux !
Voir mon MP

·
Image de Catherine Talandier
Catherine Talandier · il y a
merci Sauvagère, mais je ne sais où lire tonMP
·
Image de Nadine Gazonneau
Nadine Gazonneau · il y a
Ambiance feutrée, décors bien placés. Le stress très présent. Excellent texte. +1 de Tilee auteur de "transparence" catégorie poèmes.
·
Image de Catherine Talandier
Catherine Talandier · il y a
merci beaucoup Tilee
·
Image de Nima
Nima · il y a
plein d'évocation, on sent l'ambiance épidermiquement et on reçoit les images immédiatement. Très fort.
Et c'est assez subtil pour qu'on ne sache pas si la jalousie est générée par des faits observés, ou au contraire génératrice de faits supposés observés...

·
Image de Catherine Talandier
Catherine Talandier · il y a
je suis bien heureuse d'avoir réussi à te faire sentir tout cela. merci Nima
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
On ressent tout l'étouffement de cet homme dans l'atmosphère si lourde et la jalousie si compréhensible. C'est physique !
·
Image de Catherine Talandier
Catherine Talandier · il y a
merci Patricia pour ton commentaire, je suis bien heureuse d'avoir réussi à exprimer cela.
·
Image de Yves Le Gouelan
Yves Le Gouelan · il y a
"La veste beurre frais" comme surgie du passé, on en voit plus beaucoup, les histoires de jalousie perdurent en revanche, et de la revanche il pourrait y en avoir, quoique...le texte est subtil à ce sujet.
·
Image de Catherine Talandier
Catherine Talandier · il y a
oui, le temps des colonies... je te remercie pour ton appréciation
·
Image de Marie Guzman
Marie Guzman · il y a
le malaise est palpable et le pauvre homme a du mal à contenir sa jalousie bien compréhensive, un style efficace et on s'attache facilement à ce personnage ...
·
Image de Catherine Talandier
Catherine Talandier · il y a
merci pour ton commentaire
·
Image de Scribo
Scribo · il y a
J'aime beaucoup l'ambiance installée à travers ce rythme particulier. Bravo ! +1
Voici mon oeuvre présentée pour la matinale des lycéens (juste deux minutes de lecture :)), votre visite, et éventuellement votre vote ;) serait les bienvenus : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/tournez-a-droite

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
on visualise la scène comme si nous y participions. Les détails sont extraordinaires on vit ce moment avec angoisse mais plaisir également.
·
Image de Ipa
Ipa · il y a
Ipa..49
Histoire très prenante...pesante...attachante...
Jalousie quand tu nous tiens....

·
Image de Catherine Talandier
Catherine Talandier · il y a
merci Ipa, contente que mon texte te plaise
·