3
min

Jalousie

Image de Emela500

Emela500

16 lectures

0

Luna déambulait dans les couloirs de son lycée, toutes ces amies sont en cours et comble du malheur après cette heure de libre elle doit aller en français rendre un devoir sur "l'avare" à cette mégère de professeur de français,dieu qu'elle la déteste. Ne voulant pas perdre cette heure de libre, Luna se dirige vers le CDI qui doit être bondé à cette heure ci. Comme elle le craint, il n'y a pas de place assise, youpi allons dans le froid hivernal dans la cour, en plus il fait -2 degrés celsus. Lorsque elle rentre chez elle, Luna fait son petit rituel habituel,manger-devoir-révisions, après ces tâches effectué direction son sport préféré, la salsa, la salle n'est pas très loin de chez elle. En arrivant tout le monde est là, il y a Bruno,Didier,Émilie,Carine,Eugénie et un petit nouveau. Elle qui d'habitude danse avec son prof qui est ancien militaire à tous les coup il va devoir être avec elle. Le prof prend la parole pour annoncer les duo, Luna se crispe lorsque elle entend son prénom et celui du jeune garçon prénommé Diego. Tout en dansant ils engagent la conversation :
-Bonjour,je suis nouveau ici, je me présente Diego.
-Moi c'est Luna
Pendant toute la durée du cours ils échangent des informations et apprennent à se connaître.
Luna repart le coeur léger de ce cours de salsa.
Les semaines s'en chaînes et l'amitié ne fait que croître entre nos deux amis. Au lycée, les résultats de la jeune fille connaissent une grosse amélioration, si bien que ces professeurs ne lui font plus aucune remarque. Un soir alors qu'elle révise à la cafet du lycée un jeune homme viens l'aborder :
- Salut je m'appele Leo, je voudrais savoir si tu voulais bien aller au bal de fin d'année avec moi, en plus j'aurais besoin que tu m'aide pour les devoirs.
Luna bien que perplexe devant cette déclaration retrouve la parole:
-Oui oui bien sûr, viens t'assoir et montre moi ce qui te dérange.
Et voilà une autre amitié naissante.
Les mois passent et la fin d'année approche, elle est devenu très complice avec les deux garçons et partage tout avec eux ils se retrouvent souvent tous les trois pour discuter et rigoler entre ado. Lors d'une belle journée de printemps, Diego propose à ces deux amis de venir passer un week - end à sa maison de campagne situé à la mer. Luna et Leo sont enchanté de passer un week-end tous ensembles. Nos trois compaires partent alors pour de grandes galopades sur la plages, des fou rire au près du feu et les baignades rafraîchissantes. Le dimanche avant de repartir, Diego souhaite leur montrer une grotte de son enfance dans laquelle il jouait souvent sur le chemin en bord de falaise très haute et abrute avec les rochers saillant et pointus sortant de l'eau en contre bas. Soudain Leo demande à Luna :
- j'espère que t'a pas oublié d'acheter ta robe ?
Luna interloqué répond :
- non non elle est dans mon armoire je l'ai repassé hier
Diego piqué au vif pars cette déclaration réagis vivement :
- Comment ça une robe ? Pour quoi faire ? Attend ne me dit pas que tu vas au bal de fin d'année avec lui ? accuse-t-il
-Calme toi Diego c'est juste pour une soirée, il me l'a demandé il y a des mois de cela répond Luna
- Leo, sale traître tu m'avais promis que tu ne la toucherais pas qu'elle était à moi s'enflamme Diego
- A la guerre ou à l amour tous les coup sont permis mon ami répond Leo
-C'est quoi cette histoire de pari s'enquiert Luna
- Il y a des mois de cela au début de notre amitié, on c'est tout les deux rendus comptes que on était totalement amoureux de toi donc pour éviter de se rendre jaloux et tout détruire, on a fais un pari en jouant au poker celui qui gagne peut prendre ton coeur et j'ai gagné, Leo n'avait donc pas le droit de te faire, demander quelque chose en rapport avec ses sentiments amoureux envers toi. Luna, je t'aime de tout mon coeur tu le sais viens avec moi et laisse tomber cet hypocrite. Demande Diego
- Non Luna tout ce que j'ai fais, je l'ai fait pour nous pour que on soit heureux, je t'en prie choisis moi.
Luna sonné par ces deux déclarations écarte les deux garçons s'avance vers la mer et dit :
- je vous aime l'un comme l'autre, je vous aime depuis toujours avec la même intensité , je suis égoïste je vous voulais pour moi toute seule et aujourd'hui je m'aperçois que c'est impossible. Adieu mes amours vivez et soyez heureux.
Et elle saute du haut de la falaise dans un grand cri d'amour et de souffrance.
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,