J'ai été élevée à coups de martinet

il y a
1 min
131
lectures
27

Bonjour, N'hésitez pas à commenter si vous me lisez (même si vous n'aimez pas) ! Pour accéder à toutes les dernières publications envoyées en "libre" :  [+]

Froids, noirs, acérés, inhumains. Des yeux fous. Des yeux de fou.
Je ne sais pas quel est ce monstre devant moi. Ce dont je ne doute pas, c’est que je suis trop petite, trop faible, trop terrorisée pour l’affronter.

La soumission, pour commencer. Supporter l’effroi. Éviter. Ne pas rester dans les pattes. Obéir. Ne pas répondre. Ne surtout rien faire qui puisse provoquer.

La soumission ne suffit pas.

La fuite, parce qu’il faut bien essayer. Avoir toujours un sac « prêt à partir ». Du sel, des bonbons, du pain rassis. Et j’essaye. Je m’approche de la porte de derrière. La petite porte du jardin qui donne sur la grande route. Je surmonte l’angoisse qui me pétrifie, mon cœur qui panique, mon souffle qui se paralyse. Je surmonte, j’ouvre la porte, je fais deux pas, je reviens. Blanche et décomposée.

La fuite m’est impossible.

L’isolement, pour terminer. Je construis un mur autour de moi. Une tour. Une forteresse. Elle met tout à distance. Elle laisse passer juste de quoi survivre par une minuscule fenêtre. Elle atténue tout, aussi bien les cris que les coups. Grâce à elle, je ne vois plus, je n’entends plus, je ne communique plus, je ne ressens plus.

Sauvée ?

« Moi je pense qu’une bonne fessée, ça n’a jamais tué personne ! »
« Moi aussi j’en ai pris des claques quand j’étais gamin, je n'en suis pas mort pour autant ! »

Moi, à 40 ans passés, c’est tous les jours que j’en meurs.
27

Un petit mot pour l'auteur ? 59 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Alauda D.
Alauda D. · il y a
Un texte très rythmé avec ses phrases courtes et précises. Une écriture au scalpel sur un sujet grave. Bravo !
Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci beaucoup ! :)
Image de Viktor September
Viktor September · il y a
Dans vos écrits, c'est ce texte que j'ai préféré.
Très fort, très juste, au rythme parfait... Peut-être parce qu'il était criant de vérité.
Bravo pour avoir pu l'exprimer.

Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire et vos lectures !
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Mon soutien pour l'originalité de cette œuvre terrible et brutale !
Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire !
Image de François B.
François B. · il y a
Un texte terrible.
Concernant la dernière phrase, je rejoins le commentaire de Joelle Brethes : au-delà du souvenir et des séquelles, j'ai imaginé que le tortionnaire avait changé mais qu'il y en avait toujours un (certainement à cause de l'usage du présent "j'en meurs", souligné par "c'est tous les jours").
Tout mon soutien

Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire !
En effet, je réalise avec à votre commentaire que cette phrase peut prêter à confusion. Il s'agissait là d'une allusion au fait que les effets secondaires sont toujours présents, et que parfois, guérir de son passé est plus compliqué que certains le pensent.

Image de Johann Schneider
Johann Schneider · il y a
Très belle économie de mots et de moyens pour aborder un sujet qu'on a un peu tendance à fuir (auteurs comme lecteurs) car il est difficile et, avouons-le, ne vend guère de rêve. Vous avez relevé le défi avec beaucoup de sobriété, d'élégance et de pudeur. Quant aux deux citations finales il faut bien reconnaître qu'elles sont répandues chez les gens de ma génération et des précédentes. Il n'est d'ailleurs pas impossible que j'ai tenu quelques fois de tels propos...
Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire !
Si vous avez déjà utilisé ces expressions, je ne peux qu'espérer que vous hésiterez à les utiliser à nouveau à l'avenir car ce sont des paroles terribles à entendre pour beaucoup.

Image de Gerard de Savoie
Gerard de Savoie · il y a
La bonne construction du texte, décrit bien les séquelles que la maltraitance occasionne, et les traces en sont indélébiles.
Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci pour votre commentaire ! :)
Image de Florence CARTRAUD
Florence CARTRAUD · il y a
On ressent la peur, l'impossibilité de fuir, et contrairement au martinet qui le fait soi-disant circuler, ça glace le sang. C'est efficace, bravo !
Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci !! :)
Image de Felix Culpa
Felix Culpa · il y a
Votre style percutant me happe. Votre texte est aéré, les phrases courtes, efficaces, chargées de sens, porteuses de messages. La machine cérébrale s'emballe, on ne peut que vous lire jusqu'au bout et aimer cette chute super efficace ! Bravo Christelle ! Merci pour ce beau et palpitant moment de lecture !
Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci à vous pour votre commentaire ! :)
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
J'aime bien votre façon d'écrire avec des phrases courtes, un style incisif pour ce thème sur la maltraitance. Bonne continuation dans l'écriture de très très courts !
Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci pour vos encouragements ! J'aime beaucoup le très très court (parfois encore plus court que celui-ci !), et même s'il m'arrive d'écrire plus long, cela n'a pas forcément le même impact selon ce que l'on souhaite faire passer.
Image de Léonore Feignon
Léonore Feignon · il y a
Je comprends, j'aime aussi les formes très courtes !
Image de Haruko San
Haruko San · il y a
Ah le martinet...Bien sûr que j'ai connu et que trop, mon père travaillait le cuir alors ce fut facile pour lui d'en fabriquer un pour chacun de nous et il avait fait des noeuds à chaque bout de lanière ah du vrai cuir qui marque au sang et il nous en a fait un cadeau pour notre Noël...Je ne pourrai pas oublier certes non! Quant aux conseils qui vous sont donnés si je devais vous dire quelque chose et non pas me permettre un conseil car je ne pense pas être capable de le faire contrairement à certains , quii sommes nous vraiment pour dire de faire comme ceci ou comme cela, moi je vous dirai juste d'écrire ce qui vous plait ce que Vous avez envie de transmettre par vos mots, des émotions, de la colère, de la joie faites vous plaisir c'est le principal . Ce n'est que mon avis et il n'aura de valeur que celle que vous voudrez bien lui accorder, Rester humble dans ce domaine c'est important! bonne continuation et merci pour ce texte pas si mal du tout-:)))
Image de Chris Falcoz
Chris Falcoz · il y a
Merci beaucoup pour votre commentaire ! :)
Pour ma part j'apprécie tous les avis et les conseils, cela me permet de voir si j'ai pu exprimer correctement ce que je souhaitais ou pas. Ne vous inquiétez pas, je suis d'accord avec vous et c'est mon propre ressenti qui restera toujours le plus important :)

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Nina

Edouard Bonnet

C'était une journée simple comme seuls les après-midi de juin savaient en faire : un soleil limpide qui baigne le monde avec douceur, l'été qui arrive en pente douce, paresseuse, les jours... [+]