Image de Pénélope

Pénélope

765 lectures

126

Qualifié

Quand je pense à ma vie, je réalise que j’ai eu de la chance, je suis né sous une bonne étoile comme on dit. Sitôt terminées mes études de droit, je trouvais un emploi dans le service juridique d’une entreprise. C’est là que je devais rencontrer Stella, une jeune stagiaire toujours un peu perdue dans ses pensées.
Stella accepta d’emblée ma demande en mariage et au cours des années qui suivirent, son regard devint moins flou, moins mélancolique et je pensais que ma femme était pleinement heureuse. Jusqu’au jour où elle me dit : « J’aimerais tant faire un voyage en Grèce ». Ce désir inattendu me contrariait un peu à un moment où notre situation financière était encore un peu précaire. Mais moyennant quelques heures supplémentaires, nous pûmes nous payer ce petit extra et je ne le regrettai pas. Ce voyage fut d’une incroyable douceur. Nous allions d’île en île, passions notre temps à nager et à siroter de l’ouzo ou des cafés frappés sur les terrasses ombragées des tavernes, humant la brise rafraîchissante qui venait de la mer. Un jour où nous étions étendus l’un près de l’autre sur une plage déserte, je la sentis soudain lointaine. Je posai la main sur son ventre comme pour rétablir le contact entre nous. C’est alors qu’elle se tourna vers moi et me dit : « J’aimerais tant avoir un enfant ». Bien sûr ! Un enfant ! Je pensais qu’elle commençait à se lasser de ces vacances mais bien sûr, comment n’y avais-je pas pensé ? L’heure était peut-être venue de songer à avoir des enfants !

Stella fut bientôt enceinte et je fus le père d’un beau garçon. Deux ans plus tard nous eûmes une jolie petite fille. Stella semblait être une mère heureuse et dévouée. Cependant, de jour en jour, ses gestes devenaient plus lents, je la surprenais un objet à la main, immobile, le regard perdu. Et le « j’aimerais tant » réapparut. « J’aimerais tant vivre dans une grande maison à la campagne » dit-elle. J’étais un citadin, j’aimais l’activité et l’ambiance de la ville mais que n’aurais-je fait pour satisfaire Stella ! Nous fûmes bientôt propriétaires d’une maison avec un grand jardin et j’y pris goût. Stella passait des heures à s’occuper de ses fleurs qui devinrent sa passion. Et puis vint le désir le plus inattendu et celui qui bouscula le plus notre vie.

J’avais bien remarqué l’attirance de Stella pour les animaux mais je ne m’attendais pas à ce « j’aimerais tant monter à cheval ». Cette idée me troublait. Mais Stella prit des leçons d’équitation et se sentit bientôt en mesure de maîtriser ces animaux qui m’effrayaient. Elle consacrait de plus en plus de temps à cette nouvelle activité et je fis l’effort de prendre, moi aussi, quelques leçons pour pouvoir l’accompagner dans de petites promenades à cheval que je finis par bien apprécier. Elle, ne se contentait pas de ces sorties paisibles. Stella était-elle de nature à « se contenter » ? Elle aimait galoper à vive allure. Jusque-là j’avais étouffé mes craintes, mais celles-ci ne faisaient qu’augmenter au fur et à mesure que Stella s’enhardissait. J’avais envie de lui dire : « J’aimerais tant que tu sois plus prudente » car son dernier caprice n’était pas aussi anodin que les autres. Et mes craintes se justifièrent. Stella fit une chute et fut immobilisée pendant plusieurs semaines.

Tandis qu’elle était hospitalisée et que son absence se faisait sentir, les enfants adoptèrent inconsciemment la petite phrase de leur mère. L’aîné disait : « J’aimerais tant que maman revienne à la maison ». La plus jeune se lamentait : « J’aimerais tant que maman m’aide à faire mes devoirs comme d’habitude ». L’état de Stella s’améliorait progressivement. Quand je lui rendais visite, je la surprenais régulièrement en train d’essayer de se déplacer dans la chambre. Et je souriais quand elle disait : « J’aimerais tant remarcher comme avant ». Incorrigible et courageuse Stella ! Elle finit par se remettre de sa chute et je frémissais déjà dans l’attente de ses prochains souhaits. Ils réapparurent bien sûr, mais devinrent moins exubérants avec l’âge. Notre vie se poursuivit au gré des désirs et des envies de Stella. Parfois je m’inquiétais de son intranquillité, de cette insatisfaction permanente. Soucieux du bien-être de mon épouse, je me fatiguais jusqu’à m’irriter de ses nouvelles lubies qui dérangeaient notre existence paisible.

Ce soir, c’est la nuit des étoiles et le regard tourné vers le ciel à l’affût d’une étoile filante, je pense à Stella, ma petite étoile, ma bonne fée qui n’est plus à mes côtés. Ses mots résonnent dans mon esprit et j’aimerais tant pouvoir lui dire que ce sont ses rêves et ses aspirations qui m’ont porté dans la vie. Je me suis toujours attaché à ce que ses « j’aimerais tant » ne deviennent jamais des « j’aurais tant aimé ». Je fus guidé par ses désirs qui devinrent les miens.

PRIX

Image de Été 2019
126

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Blackmamba Delabas
Blackmamba Delabas · il y a
C'est un très beau texte qui respire l'humanité...
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Une belle preuve d'amour ! Etre à l'écoute de l'autre jusqu'à le suivre est un beau cadeau .
Image de Fleur A.
Fleur A. · il y a
Magnifique, tout simplement. Toutes mes voix. Si vous souhaitez me lire : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/randonnée-enchantée
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Des mots simples font parfois une belle histoire émouvante.
Image de Pénélope
Pénélope · il y a
Merci d'avoir déchiffré mon histoire. Je savais bien que vous saviez lire!
Image de JACB
JACB · il y a
C'est une histoire très touchante brodée autour d'une jolie formule, un exemple de courage et de détermination pour toujours se donner le moyen de ses rêves. Merci pour ce moment de lecture et bonne chance pour l'été Pénélope.
Image de La luciole
La luciole · il y a
Grâce à lui les" j''aimerais tant " de Stella ne sont pas devenus des "j'aurais tant aimé". Très joli
Image de De margotin
De margotin · il y a
Joli
Mes voix
Je vous invite à découvrir Ô amour
et à la belle étoile

Image de Samia.mbodong
Samia.mbodong · il y a
Belle écriture pour ce texte touchant.
Bravo et merci je soutiens.

Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Ce sont les rêves, les désirs, les moteurs de la vie. Stella a su nous le rappeler
Image de Carine Lejeail
Carine Lejeail · il y a
Quelle belle conclusion! Etre poussé au-delà de ses limites sans s'en rendre compte par l'autre et voir jusqu'où il nous a emmené, bien plus loin qu'on l'eu cru! Merci et +5
Si vous voulez découvrir mon univers :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/journal-de-guerre

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

L'école jouxtait la vallée. Lorsque la cloche sonnait l'heure de la liberté, nous nous rassemblions et entamions notre marche tous ensemble, à la queue leu leu comme si nous étions encordés ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Ma mobylette est en panne, je n'ai pas pu aller à l'usine ce matin. Elle était crevée. Tous les jours à racler le bitume, je peux comprendre. Et puis c'est moche le goudron, ça pue quand il ...