Image de Vrac

Vrac

547 lectures

52

Qualifié

L’homme que j’aime est un nuage, et c’est mon dieu. En ces jours de novembre où il s’allonge d’un bord à l’autre de l’horizon, je peux demeurer des jours entiers blottie sous les stratus de sa tendresse, cachée dans sa forêt de gouttelettes, mes doigts jouent avec les boucles de ses cirrus, les aiguilles de glace de ses joues, pommelées comme des cumulus, piquent mon ventre. Je passe la nuit dans les nuées, amoureuse. Quand à l’est le soleil darde ses rayons, mon dieu se dissipe à regret et me laisse.

Mon amant règle les machines de l’atmosphère, puis se repose entre mes bras de ses travaux formidables et ses luttes contre les titans, les géants et les cent dragons de Typhon. Seule je connais sa douceur et sa gaieté, les pluies bienfaisantes, les récoltes futures, les ciels sereins d’après l’orage, les poursuites folles sous le firmament, les farces avec la lune qui se cache.

C’est un homme marié, nos enfants sont imaginaires. Je rêve parfois d’une petite maison, des racines d’olivier brûlent en chantonnant dans l’âtre, un chien jappe dans son sommeil. Il entrerait par la cheminée, sauterait par-dessus le feu, m’embrasserait sur le front ou la joue, puis fumerait la pipe dans son fauteuil, un nuage parfumé flotterait sous les caissons du plafond, ma tête sur ses genoux que j’enserre.

Des histoires comme la mienne, il en arrive hélas tous les jours. Un jour sa femme nous a surpris. Pour éviter les ennuis, Zeus m’a changé en génisse blanche. Près de l’abreuvoir, il m’a laissé un mot, comme un poème, mouillé de rosée, et deux croissants de fourrage :

« Cara Io,
ti amo,
ti voglio tanto bene ».

L’homme que j’aime est un taureau, et c’est mon dieu. Il venait me voir en cachette, et nous roulions ensemble dans l’herbe grasse.

La suite est si banale que j’ose à peine la raconter. Sa femme, toujours en furie, embaucha pour me surveiller un cow-boy, un géant doté de cent yeux, dont cinquante dormaient pendant que les autres veillaient. Zeus lui fit couper la tête, on dit que sa femme récupéra les yeux pour décorer la queue de son paon favori.

Mais plus rien n’est comme avant. Dans ma prairie de luzerne, trèfle, sainfoin, fétuque, fléole et pâturin, de colchiques et de rosés des prés, je m’ennuie. Dans les quatre poches de mon estomac, je rumine les mots de son poème, qui me bercent comme la chanson des mouches, et je ressasse les souvenirs de mon amour perdu.

PRIX

Image de Printemps 2017
52

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Très mythique !
Image de Vrac
Vrac · il y a
Vous trouvez ? une histoire banale piochée dans Gala, alors que j'attendais mon tour dans la salle d'attente d'Asclepios
Image de Merlin Merlinéa
Merlin Merlinéa · il y a
La colère des dieux (et des déesses) est à la hauteur de leur grandeur.... attention simple mortel
Image de Vrac
Vrac · il y a
Certes, c'est un autre monde !
Image de Afa Marty
Afa Marty · il y a
Combien de temps pour peaufiner un tel texte, Vrac ? Mon vote.
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci beaucoup. C'est un texte qui s'écrit en ruminant
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un texte enchanteur au ton des légendes anciennes : c'est très poétique. Je vote.
Dans un registre complètement différent, puis je vous inviter à lire mon texte "court et noir" ? Il n'est pas trop noir et il est en finale.
Merci.
http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/maudit-roman

Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci beaucoup... mais qu'entendez-vous par "je vote" ? Un acte manqué... pas grave !
Image de Nicole Henne
Nicole Henne · il y a
C'est très agréable de voyager dans les pensées de la belle Io ! Et de partager son rêve déçu du fond de notre coeur.
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci. J'aime les vaches et les génisses. Si j'étais Zeus....
Image de Celine
Celine · il y a
C'est étrange moi je trouve que vous dessinez très bien la poésie
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci beaucoup. Mais j'aimerais tant savoir écrire des dessins
Image de Celine
Celine · il y a
De beaux desseins en perspectives...
Image de Afa Marty
Afa Marty · il y a
L'histoire est triste, l'idée audacieuse, ainsi va la mythologie, mieux, la vie !
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci d'être passé me lire. Vous resterez bien un peu ?
Image de Bruno Teyrac
Bruno Teyrac · il y a
Quel beau texte ! Un enchantement. Bravo.
Image de Vrac
Vrac · il y a
Oui, les mythes s'y connaissent. Merci beaucoup
Image de Jean-Paul Labaisse
Jean-Paul Labaisse · il y a
Texte savant et subtil, poétique, nécessitant cependant des connaissances en mythologie.. .
Image de Vrac
Vrac · il y a
Merci. Ou alors on prend ça pour une initiation à la mythologie pour les enfants

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Il m'avait pourtant suppliée d'accepter de le revoir. Je l'ai écouté me parler de son voyage, j'ai regardé toutes ses photos feignant de m'y intéresser, j'ai souri, j'ai plié, je l'ai ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Le Parisien du 6 septembre Le piano orphelin La pianiste Camille Marveil a trouvé la mort hier, jeudi 5 septembre, à 34 ans, dans un crash aérien. Pour des raisons encore inconnues, ...