2
min

Invités

Image de Diwiha

Diwiha

9 lectures

0

C’est une Lee plus apaisée et rayonnante qui se présente au bras de Phil, le samedi midi sur le seuil de la porte de Swani.
C’est le beau-père qui les accueille, très chaleureusement, en parfait gentleman qu’il est.

Yohann : -« Bonjour Mme, bonjour Phil ! »

Lee : -« Bonjour Monsieur ! »

Yohann : -« Yohann pour vous servir Mme ! »

Lee : -« Enchantée, Yohann. Moi c’est Lee, tout court ! »

Yohann : -« De même Lee ! »

Phil taquin : -« Bonjour Yohann ! Comment vas-tu depuis notre dernière rencontre ? »

Yohann malicieux : -« Comme un terrien débarquant sur Mars ! »

Phil facétieux : -« Mon cher Yohann, je n’en attendais pas moins de toi ! »

Yohann reprenant son sérieux : -« Lee, puis-je vous faire une suggestion ? »

Lee : -« Mais faites donc, Yohann ! »

Yohann : -« Si vous êtes d’accord, comme nous sommes, comme qui dirait de la même famille, je serais d’avis que nous nous tutoyons. »

Lee enjouée : -« Comme tu le souhaites Yohann ! »

Soudain constatant qu’ils étaient toujours tous les trois dehors :

Yohann : -« Excusez-moi, vous deux ! Nous discutons, nous discutons, mais je déroge à mon rôle de maître des lieux !
Entrez, je vous prie ! Notre modeste demeure est la votre. »

A peine rentrés, Lee sent son cœur battre à toute vitesse et ses jambes flageolantes, devenir en coton.
Devant elle, Swani et Sin se tiennent en tenue traditionnelle.
Ils les saluts à la mode de son pays natal.
Elle s’accroche très fortement à Phil afin de ne pas chanceler, tellement le choc émotionnel est puissant.
En une fraction de seconde, elle se retrouve transportée au cœur de son enfance. Comme sorti d’un doux rêve, elle revoit l’image de son frère et de sa sœur tels qu’ils étaient restés gravés dans sa mémoire, juste avant les événements tragiques précédents les séparations.

Phil : -« Aïe ! Lee chérie tu me fais mal ! »

Cette supplication justifiée fit s’évaporer instantanément cette vision idyllique, et la ramena sur illico-presto les pieds sur terre.

Lee balbutiante : -« Excuse-moi mon cœur ! Mais crois-moi, je reviens de loin. »

Et c’est une fois ses esprits retrouvés qu’elle peut enfin respectueusement saluer ses hôtes.
Premièrement à la mode de son pays et secondement à l’européenne :

Lee : -« Bonjour Swani, bonjour Sin ! »

Sin et Swani en chœurs : -« Bonjour ! « 

Tout dans l’appartement rappelle les origines asiatiques de sa sœur.
De ci-delà des éléments européens s’harmonisent parfaitement avec l’ensemble.
De subtiles senteurs viennent chatouiller leurs narines, et une lumière tamisée renforce la sensation de chaleur et de bien-être se dégageant de l’atmosphère ambiante.
Une mélodieuse musique mélangeant des bruits de la nature de leur pays, venant je ne sais d’où, effleure délicatement leur sens auditif.
Cet environnement feutré est une invitation au calme, à la détente, au repos et à la plénitude du corps, de l’âme, de l’esprit.
A peine remise, qu’un léger tintinnabulement de clochettes rompt le silence.

Yohann : -« J’y vais ! »

« Je viens avec toi ! » renchérit Phil qui pudiquement voulait laisser un peu d’intimité à sa fiancée, son fils et sa maman.

C’est une Lucie émue qui rentre dans le salon, suivit de près des hommes.
Elle semble très impressionnée par ravissant le tableau de famille qui s’offre à son regard.
Lee et Swani dans les bras l’une de l’autre s’embrassent tendrement.
Sin que sa maman porte, les enlace de ses petits bras, les serrant très intensément sur son cœur.
Elle n’ose les interrompre et patiente un peu une petite larme à l’œil.

Yohann : -« Hum-hum ! Les filles, Sin, notre dernière invitée est là !»

Sortant tous les trois de leur bulle enchanteresse :

Lee : -« Bonjour Lucie. »

Sin : -« Bonjour Mme, la directrice. »

Swani : -« Oh ! Bonjour Lucie. Excusez-nous de notre incorrection. »

Lucie : -« Bonjour vous trois. Swani, ce n’est pas grave.
Sin, mon petit ange, tu peux m’appeler Lucie.
Laisse les Mme la directrice pour quand nous nous verrons à l’école. »
Sin : -« Bien sûr, Mme !
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,