INTERDIT

il y a
1 min
0
lecture
0

Lire et écrire sont devenus des nourritures essentielles à ma vie. Je suis musicienne de profession, le piano est mon compagnon de route. Je suis heureuse d’arriver sur ce site et espère y  [+]

Sophia est matinale ce jour-là. Elle se fait un chocolat chaud qu’elle déguste dans la cuisine alors que la maison est encore endormie.
Elle remonte à l’étage et passe sa tête dans l’ouverture de la porte de la chambre. Il est en train de lire.
- Tu veux venir lire avec moi lui demande t-il en souriant
Elle obtempère joyeusement tout en se blottissant contre lui, elle a besoin d’être rassurée.
Il lui caresse doucement les cheveux.
- Ca va ma chérie, ma tendresse ?
- oui ça va, maman me manque...
Il pose son livre et la prend dans ses bras. Sophia s’apaise, et ferme les yeux.
Il la câline doucement, ses mains sont descendues sur ses épaules, il continue de descendre, effleure ses seins, et caresse doucement son ventre. Elle ouvre les yeux, et tressaille de surprise. Les mains sont devenues plus audacieuses, et se sont légèrement attardées sur sa toison naissante.
Sophia n’arrive plus à bouger. Les mains ont très doucement fouillé son ventre, sans aucune violence. Il soupire. La jeune fille se relève brusquement et sort de la chambre. Il la suit et la rattrape en lui prenant violemment le bras
-Je t’interdis de parler de ça à quiconque tu m’entends dit il en levant un doigt menaçant
Sophia regarde son père, l’air incrédule. Elle hausse les épaules et rejoint sa chambre.
Elle réfléchit quelques instants et s’empare de son téléphone.
- Allo Judith ? Je me posais une question : est ce que tu pourras amener des bonbons pour ma fête d’anniversaire demain j’ai oublié d’en acheter.
En raccrochant, Sophia sourit : demain elle a 14 ans.
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Burn out

Lionel B.

Il a reçu un coup de fil, il a claqué la porte et est parti pour nous rejoindre. C’est ce qu’il nous a dit. Je ne suis pas certain que le mot « claqué » convienne car il me semble qu’il... [+]


Très très courts

Elle

Madison Magalie

De la plus belle nuit que je me souvienne, elle était là, assise sur ce banc à rêvasser en regardant le ciel étoilé. C’était une des plus belles soirées de mon existence, où le ciel avait... [+]