164 lectures

25

Qualifié

24 septembre,

Nul besoin de calendrier. On sait que c'est l'automne. On le sent. Comme chaque année. A l'envie qui nous vient de partir. Presque de fuir. A ce vague brouillard au fond des yeux. Une peur diffuse. De recommencement. Du déjà vécu. De l'ordinaire. De l'enlisement.

Pourtant on s'est remis sur les rails. On va vite. On fait face. Efficaces. Mais notre corps a pâli. Le ciel est lourd. Gris. On le regarde. On tourne. Poissons prisonniers du bocal.
On a froid le soir. La nuit a pris ses distances. Elle ne nous appartient plus. On lui ferme la porte au nez. Le nôtre coule.

On se serre. Surpris par la tombée du jour. Déjà ? Inquiets devant la longue traversée qui nous attend.On se rassure. Comme on peut. Bientôt Noël. L'hiver sera doux. Ils l'ont dit. Passé janvier, c'est plus pareil. On remonte. On est de l'autre côté. Ça repart.

Pauvres hirondelles sur nos banquettes. Sur le fil de nos vies. Rêvant d'envol.

PRIX

Image de Hiver 2013
25

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,