Inspecteur la bavure!

il y a
2 min
3
lectures
0

Écrire pour exprimer ce qu'on ne sait pas dire. Écrire pour exister. Écrire et puis mouri  [+]

Rendez vous au PC, m’a t elle dit.
Le PC? Le Parti communiste, le poste de commandement ?
Non, le point central, le bar qui fait l’angle en face de chez Coutin, le chausseur, à l’entrée du secteur piéton.
Ok, secteur piéton américain, anglais ou français? Par rapport à Check point Charlie ça se trouve ou?
Nein, du bist nicht ein Berliner! On est à Saintes, gros!
Ok, je vois, face au tribunal.
Y’a pas plus simple comme explication mais les gens du coin donnent toujours des noms à la con, des abréviations de locaux, pour embrouiller les allogènes, qui ne veulent rien dire à un neo charentais comme moi.
J’y arrive en avance à son PC et je pénètre dans la salle de la brasserie, comme un gagnant, sans masque, avec la ferme intention de profiter des WC avant qu’elle ne se pointe.
Ça fait pas forcément la meilleure impression de devoir expliquer qu’on a une prostate hypertrophiée mais sous contrôle, ainsi qu’une petite vessie.
D’ailleurs, ça me rappelle toujours Nathalie ( le prénom n’a pas été changé), mon premier amour, qui me voyant utiliser les toilettes chez elle plus souvent que quiconque m’avait affublé de ce surnom mignon: petit homme, petite vessie. Ce en quoi anatomiquement parlant elle avait vu juste.
Bref, je suis stoppé net dans mon élan par la serveuse masquée, qui m’intime de revêtir le mien pour pénétrer dans l’établissement.
N’ayant pas l’intention tout de suite de lui faire un enfant, j’obtempère, lui adressant un œil gouailleur par dessus le morceau de tissus chirurgical qui recouvre désormais mon sourire carnassier.
Je file droit aux toilettes du PC et me soulage longuement.
Non pas que j’ai un gros stock d’urine à déverser mais paradoxalement une petite vessie et une grosse prostate concoure à un débit limité.
Je me lave les mains comme un pro sous l’œil médusé d’un gamin qui a l’air de n’avoir jamais vu l’eau courante! Je déteste ces mômes sans reliefs, blanc becs, qui attendent leur papi qui pour le coup mettent trois plombes à pisser 3 gouttes!
Je viens m’installer à une table stratégique que j’avais avisée en entrant, derrière un poteau, avec vue panoramique sur l’avant salle, la terrasse et le carrefour devant le fameux rade.
13:35, je la repère sur le trottoir d’en face qui se dandine comme une gourde, comme si j’allais aller chercher madame et lui dérouler le tapis rouge. Je rappelle pour ceux qui serait arrivé en retard et pour tous les lecteurs car je n’en avais encore rien dit, que c’est une rencontre Tinder, qu’elle connaît mon statut d’homme vivant en couple et que pour autant ça ne l’a pas refroidie à accepter que l’on continue à échanger et même à se rencontrer.
Donc elle attends la, sans envisager que peut être j’étais à l’heure et que j’ai pris une table. Non, madame reste sur le trottoir à guetter un signe, à consulter son portable.
Du coup, malin comme un singe, je lui envoie un sms pour lui dire que je suis à l’intérieur, que le terrain est déminé, que la faction rebelle n’a pas été signalée dans les parages et donc qu’elle peut avancer. C’est sans risque.
La voilà donc enfin qui traverse et je peux apprécier son pas lourd au déhanché marqué. Elle est plus petite que je ne le pensais mais sa coiffure courte et son visage de jeune mamie correspondent aux photos du site. Je lève la main et elle oblique vers moi, à la façon d’un 38 tonnes ( si ça existe..) mais ça passe, ça passe, stop!
Je me lève et on se fait la bise. Quelle folie: « le virus circule encore »!
0
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,