1
min

Incommunicabilité

Image de Morbraz

Morbraz

11 lectures

0

Incommunicabilité ! Quel affreux mot pour parler de deux être qui ne se comprennent pas, qui ne se comprennent plus. Bien sûr les mots sont là, posés dans la phrase, comme deux pistolets prêts à tirer, chargés d'émotion. L'enfer du chant des mots qui n'expriment plus la mélodie de la sérénité.
Nous nous jetons les mots au visage comme une menace de mort, emplis de notre amertume et de nos douleurs. Plus rien ne résiste à ces mots qui fusillent l'âme de celui qui les prend en pleine gueule ! Un déferlement de haine, une charge de mots montés sur leurs grands chevaux pour conquérir le champ de bataille de la vérité. Vérité ! Vérité ! Mot qui cingle comme le couperet mettant fin à la conversation. Mise à mort de la discussion sous les hurlements qui assènent le point final de l'acte de vie. Nous ne voulons plus communiquer mais s'imposer par les mots. Imposer sa pensée, ses avis ou ses idéaux. Les mots sont déconnectés de leur sens et reconnectés sur les nôtres.
Tous ces mots qui servent de bouclier pour cacher notre pudeur, nos faiblesses, notre orgueil ou nos propres fautes. Il est plus aisé d'unir ses mots dans une armée à l'assaut du cerveau de l'autre que d'admettre son erreur. Tous ces mots, rappelant nos défauts, jetés à la face de l'autre les lui étiquettent comme étant ses propres défauts, effaçant ainsi par magie les nôtres.
Trop d'émotions, trop de souffrances, trop de souvenirs, trop d'orgueil, trop de peurs chargent ces mots pour laisser libre cours à une pensée raisonnée, basée sur le factuel et l'écoute.
Le maître mot ou le traite mot, écouter, savoir écouter, non plus pour violenter son adversaire avec ses mots, mais juste comprendre avec empathie l'être humain qui nous fait face et qui vit ! Prendre ses mots, non plus comme une menace mais juste pour un élément de sa pensée. Respecter l'autre en accueillant ses phrases comme un bouquet de fleurs.
Quel bonheur que l'échange serein de mots, où chacun prend et donne des mots, des mots doux, des mots de compassion, des mots d'amour. Arrêtons les mots pour les maux !
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,