« Incoercible fou rire »

il y a
1 min
21
lectures
1

Il était une fois une petite fille rêveuse qui voulait faire partager ses rêves  [+]

Ça commence toujours par un évènement insignifiant, banal. Une peau de banane qui traine sur laquelle glisse un inconnu. Une absurdité lancée dans la rue, un coup fourré que l’on se fait. Un lapsus révélateur. Une bêtise venue d’ailleurs... mais surtout pas de Cambrais !

Notre enfant intérieur, jusqu’alors aveugle et désintéressé, se fait espiègle et éclairé. Il remarque et met à l’index l’abracadabrantesque situation ; En imprègne notre conscience en fin stratège et nous en retourne une image indiciblement cocasse.

Un étrange trouble s’immisce soudain et fait grimper notre ascenseur à sensations. La chaleur s’empare de nos joues qui s’empourprent inéluctablement. Un soubresaut incontrôlable commence à agiter nos tripes. « C’est excellent pour les abdos ! » susurre en nous le malicieux gamin.

Pourtant on se contient, comptant sur d’utopiques exercices de respiration pour retarder l’explosion. Les paupières et les lèvres s’agitent. La bouche s’étire en un irrépressible sourire. Les yeux brillent et s’humidifient. Mais aucune pensée logique ne peut contenir longtemps ce délire qui déferle alors comme un tsunami.

Quelques larmes glissent au bord de nos yeux. Des spasmes réguliers s’emparent de l’ensemble de notre anatomie. Puis, enfin, un éclat de voix tonitruant se décharge pour libérer la tension accumulée. Le rire fou déferle. Au bon vouloir de notre incorrigible bambin, on pouffe, glousse et tressaute d’une manière déraisonnée, sur une durée indéterminée. Certains regards critiques condamnent l’aliénation qui a pris possession de nous. D’autres plus empathiques se laissent contaminer. Une réaction en chaine se propage dans l’assemblée jusqu’à ce que le flot de bouffée délirante se tarisse.

On reste finalement pantois et épuisé. Le gosse facétieux s’est tu. On bredouille de brèves excuses et l’on revêt, contraint, notre costume bien lisse d’adulte circonspect.
1

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,