2
min

Impromptu à Versailles

Image de Claude Vallet

Claude Vallet

45 lectures

10

Le rideau s'ouvre en grinçant sur un appartement cossu de Versailles.
Germaine – chignon-choucroute à la Bardot et peignoir molletonné de chez Thermolactyl – regarde côté cour vers chez Marie-Antoinette sa voisine
Moi – dit Biquet dans l'intimité – regarde côté jardin, mon côté bucolique mais en un mot.
Moi (en mon for intérieur cossu) : Faudra qu'j'arrange ce rideau
Germaine (ébaubie) : T'as vu ça, biquet ? Un prompt tue !
Biquet (jamais ébaubi) : Where ? dans la gazette ?
Germaine : Non, à Versailles... chez nous. C'est écrit : « Un prompt tue à Versailles »
Biquet (inspiré) : C'est des rapides les loubards de Versailles
Germaine : Pour sûr, ça s'est joué en un acte
Biquet : Et on sait qui est l'auteur ?
Germaine : La maréchaussée l'a identifié comme étant un certain Poclin, J.B. Poclin, un bateleur qui se fait appeler Molière.
Biquet : Tu veux dire Molière... comme la rue ?
Germaine : Tout juste mon biquet, comme la rue Molière puisque c'est là qu'il a zigouillé sa victime
Biquet (ébahi) : Tu crois pas qu'il faut être tordu pour prendre le nom du lieu où on commet son forfait ?
Germaine : Attends. Tu sais pas la meilleure, biquet. Ses complices avaient pris un nom de rue limitrophe
Biquet (goguenard) : Y a une rue Limitroff à Versailles ?
Germaine : Ouais, y en a plein
Biquet (toujours goguenard) : Y a plusieurs rues Limitroff à Versailles ? C'est futé pour brouiller les pistes
Germaine : Nonobstant, les complices se faisaient appeler Lamartine et Racine. Les trois rues donnent sur la rue Boileau où les attendait un complice du même nom.
(Le petit plaisir du matin pour Germaine, c'est de placer nonobstant dans nos conversations ; elle prétend que ça fait très Versailles)

Biquet (spirituel) : Je plains le type qu'aurait attendu rue du Cul du Putois
Germaine : Pouah ! Me dis pas qu'y'a une rue du Cul du Putois à Versailles !
Biquet : Oublie ça. J'voulais être spirituel
Germaine : Finalement y z'ont pincé toute la troupe... le gang des Littéraires ainsi que la femme de l'auteur, la susdénommée Béjart
Biquet (expert en balais) : Maurice Béjart ?
Germaine : Mais non gros ballot, sa femme s'appelle pas Maurice mais Armande
Biquet (de plus en plus spirituel) : Tiens ? J'aurais juré qu'un saltimbanque avait écrit Ma femme s'appelle Maurice
Germaine : Alors ça doit être une coquille, mon biquet. Y z'auraient bien besoin qu'on leur apprenne à écrire tous ces écrivaillons !
Biquet : Y mettent des coquilles dans les gazettes, maintenant ?
Germaine (pointillée) :...
Biquet : Tu sais Germaine, j'me dis que je ne suis pas plus ridicule qu'eux en écrivant par moi-même
Germaine : C'est sûr mon biquet. J'suis fière de toi qui écris si fidèlement dans ce bulletin... comment déjà ?
Biquet (soupirant) : Les Inopinés Linéaires
Germaine : Voilà ! C'est comme t'as dit. J'me ferai jamais à ce nom tordu. Les créateurs auraient pu choisir quelque chose de plus digeste
Biquet (un brin nostalgique) : Tu sais Germaine, au siècle dernier ça s'appelait Coïtus Impromptus
Le peignoir molletonné de chez Thermolactyl se met à frissonner
Germaine (aguichée fermée) : J'aime mieux ça
Biquet (deux brins nostalgique) : C'est d'l'histoire ancienne. Faut vivre avec son temps, Germaine
Germaine : Tu t'fais appeler comment déjà ?
Biquet (soupirant) : Vegas sur sarthe
Germaine : Drôle de nom de rue
Biquet : T'as pas tort Germaine... un nom à coucher dehors
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Mdr !!!!
Image de JACB
JACB · il y a
Très drôle !!!!
Image de Long John Loodmer
Long John Loodmer · il y a
Un impromptu qui me tue 😀😀😀
Image de Claude Vallet
Claude Vallet · il y a
:))
Image de Brune Hilde
Brune Hilde · il y a
J'aime beaucoup, surtout entre les parenthèses! Merci pour ce petit moment Vegas!
Image de Claude Vallet
Claude Vallet · il y a
Merci ! Je me suis beaucoup amusé à écrire ça
Image de Sylvie Neveu
Sylvie Neveu · il y a
Oh ben, ça fait un bien fou de lire cette drôlerie chic et bien menée, merci Monsieur !
Image de Claude Vallet
Claude Vallet · il y a
Toujours heureux de faire rire !
Image de RAC
RAC · il y a
Votre "Molière comme la rue" me fait penser aux "grands thèmes de musique classique, comme la pub" ! Merci pour les rictus consécutifs !
Image de Dranem
Dranem · il y a
L'impromptu de Versailles, une des premières pièces de Molière que j'ai du voir dans une matinée scolaire au théâtre des Célestins à Lyon ... alors bravo pour ce dialogue théâtral tout à fait impromptu !
Image de Claude Vallet
Claude Vallet · il y a
Merci Dranem
Image de Volsi Maredda
Volsi Maredda · il y a
Coucou ! :)
A dire vrai, tu me manques un peu alors je suis venu te visiter sur ta page et j'ai trouvé ça.

Image de Claude Vallet
Claude Vallet · il y a
ça n'est sans doute pas ce que j'ai écrit de meilleur mais c'est suffisant pour un sympathique coucou de ta part :)
Image de Jeanne en B
Jeanne en B · il y a
Merci de m'avoir fait rire.
J'ai bien aimé "Tu veux dire Molière... comme la rue ?"

Image de Claude Vallet
Claude Vallet · il y a
Je me suis bien amusé à écrire ça :)

Vous aimerez aussi !

Du même auteur