4
min

Immigration contrôlée

Image de Laura S

Laura S

93 lectures

69

Si Tim avait accepté sans hésiter ce poste de Protecteur dans le Centre de Sécurité de la Cité, c’était pour voyager sans risque en écoutant les récits des visiteurs. Tout visiteur souhaitant entrer dans la Cité passait par le Centre ; les Protecteurs décidaient ensuite s’il pouvait être admis et combien de temps il était autorisé à rester. Tim acceptait difficilement ces mesures mais le monde avait changé et il avait bien fallu s’adapter. Pour l’habitat aussi, il avait fallu trouver une solution. Les demeures basses avaient toutes été remplacées par des constructions de plus en plus hautes et rapprochées les unes des autres. Avec l’augmentation exponentielle de la population mondiale, il n’y avait pas eu d’autre choix. De chez lui, Tim ne parvenait même plus à voir le ciel et il était dehors le plus souvent possible. Il aimait regarder les étoiles, les reconnaître, suivre leur course au fil du temps. Il en avait d’ailleurs repéré une nouvelle, apparue comme par enchantement. Impatient de voir ce qu’elle était devenue, il sortit rapidement de chez lui, fit quelques pas mais le ciel n’était pas visible, pas plus que le sol d’ailleurs ; tout était noyé dans une épaisse brume.
La première fois qu’il s’était retrouvé dans la Brume, il avait trouvé cela impressionnant et avait eu du mal à ne pas rentrer se cacher chez lui. C’était ironique de penser que maintenant c’était lui qui en était en quelque sorte responsable. La Brume était en effet envoyée sur la Cité par les Protecteurs lorsqu’un visiteur s’en approchait. De tous les dangers possibles, l’arrivée d’un étranger était certainement ce qui terrorisait le plus la population et, en attendant de déterminer les intentions du nouveau venu, la Brume recouvrait tout. Il était impossible pour un étranger de voir quoi que ce soit, les secrets de la Cité et de ses habitants étaient bien gardés.
Chaque habitant de la Cité avait un dispositif qui permettait de s’orienter normalement en cas de Brume. Tim ajusta le sien et se hâta de rejoindre son travail. Il était impatient de découvrir le visiteur, il espérait qu’il venait de très loin, d’un endroit de la planète qu’il ne connaissait encore pas.
Lorsqu’il arriva au Centre, une agitation anormale régnait. L’arrivée d’un étranger provoquait toujours une tension mais il s’agissait là de tout autre chose, tout le monde semblait avoir peur.
Tim se dirigea vers la pièce de très haute sécurité où étaient placés les visiteurs tant que leur sort n’était pas décidé. Le nouveau venu était en plein centre de la pièce, dans une capsule vaguement arrondie et entièrement transparente dans laquelle il pouvait être observé sous tous les angles. Assurément celui-ci venait de loin, de très loin même. Aussi incroyable que cela puisse paraitre, il fallait bien se rendre à l’évidence que le visiteur venait d’une autre planète. La vie existait donc ailleurs ! Pour Tim, depuis toujours c’était une évidence, comment imaginer que dans cette immensité ils étaient seuls ? Il fit le tour de la capsule pour mieux regarder l’être qui s’y trouvait. Il ne pouvait dire si ce qu’il voyait était laid ou non tant la forme ne ressemblait en rien à ce qu’il connaissait. L’être bougeait et émettait des sons impossibles à comprendre. Comment était-il arrivé jusqu’ici ? L’étoile ! La nouvelle étoile que Tim avait repérée ! Bien sûr ! Ce n’était pas une étoile, une étoile n’apparait pas subitement ! Ce que Tim avait vu briller dans le ciel était sans aucun doute l’engin avec lequel ce visiteur était arrivé.
Un léger gaz fut injecté dans la capsule et l’être se figea ; il devait être mort de peur. Tim lui fit instinctivement des signes pour le rassurer tout en ayant conscience de l’absurdité de ses gestes. Il se prépara à lire les pensées de l’être qui allaient apparaitre sur les parois de la capsule.
Les premières images étaient très confuses, la peur que ressentait l’être empêchait certainement ses pensées d’être ordonnées. C’était compréhensible, n’importe qui serait terrorisé dans la même situation. Troublant de penser qu’un être aussi éloigné avait pourtant les mêmes réactions qu’eux.
Petit à petit, le gaz apaisant faisant son effet, l’être se calmait et les images qui parvenaient étaient plus détaillées. Il n’y avait aucun bruit dans la pièce, tous étaient figés sur cette autre planète, chacun cherchant une réponse à ses questions : Tim voulait découvrir et visiter, les autres Protecteurs cherchaient à savoir quelle menace représentait le visiteur.
Les images étaient maintenant bien ordonnées, comme si l’étranger avait saisi ce que l’on attendait de lui et retraçait pour ses hôtes la vie sur sa planète. Les habitants de son monde étaient en tous points semblables, on ne pouvait distinguer la moindre différence entre eux. Comment parvenaient-ils à se reconnaitre ? Bientôt l’étranger leur fit parvenir des images aux plans plus larges, donnant pleinement accès à sa planète. Il y avait en réalité d’innombrables choses très différentes les unes des autres, certaines en mouvement et d’autres figées. A part ce qui ressemblait à l’étranger et dont on pouvait penser qu’il s’agissait des habitants, pour le reste il était impossible de dire ce qui était une construction, une forme de vie, ou encore toute autre chose. Les Protecteurs ne parvenaient pas à comprendre la planète du visiteur et n’étaient pas en mesure de déterminer quelles étaient ses intentions. La décision fût prise rapidement et à l’unanimité : le visiteur allait être renvoyé d'où il venait.
Tim n’avait pas eu le courage de s’opposer et avait lui aussi voté comme les autres Protecteurs. Il n’avait pas ressenti de menace vis-à-vis de cet être, il aurait bien voulu trouver le moyen d’établir un contact avec lui. Il était convaincu qu’il y avait beaucoup à apprendre des autres civilisations. Contrairement à tous, il n’avait jamais eu peur des étrangers même s’il n’était jamais sorti de la Cité. Il se prit à rêver de fuir avec l'être, une longue aventure à travers l'espace. Ils voyageraient dans l'engin lumineux et arriveraient sur cette terre inconnue. En tant que messager de sa planète, Tim ordonnerait ses idées et leur montrerait qu'il n'avait aucune mauvaise intention. Est ce qu'il serait reçu avec méfiance ou bienveillance ? Utilisaient-ils aussi une Brume protectrice ? Tim regarda avec tristesse l’étranger être emmené et resta encore un long moment à regarder la capsule vide. Il regrettait tellement le comportement des siens. Arriverait-il un jour à faire changer les choses ?
Au vu de la situation très particulière, les Protecteurs avaient averti les autres Cités et la Brume avait recouvert la totalité de la planète, l'étranger n'avait rien vu. Il n'aurait aucun souvenir non plus des moments passés dans la capsule car le gaz apaisant effaçait la mémoire des derniers événements. Il avait maintenant réintégré sa fusée et repris le long chemin du retour. Il s’était aventuré loin de chez lui, avait vu une infinité d'étoiles, des comètes, des amas de poussières, des pierres inconnues. Il avait été émerveillé de découvrir une exo-planète mais celle-ci n’était finalement qu'un amas de Brume épaisse, visiblement inhabitée. A son arrivée en Floride, il savait qu’une foule immense l’attendrait et qu’il serait accueilli avec tous les honneurs. Cela ne l’intéressait pas. Dès que possible, il repartirait, il explorerait d'autres galaxies et d’autres encore, tant qu’il serait encore en mesure de voyager. Depuis toujours, il était persuadé que la vie existait ailleurs que sur Terre, même si elle devait certainement être différente de tout ce qu'il connaissait. Peut-être un jour arriverait-il à entrer en contact avec d’autres êtres, il y avait tant à apprendre d’une autre civilisation.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
69

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Anne Marie Menras
Anne Marie Menras · il y a
Le comble c'est que l'étranger habitant de la Floride se fasse refouler à l'entrée d'une autre planète !!! Et Tim lui, pense qu'il a beaucoup à apprendre d'autres civilisations. L'éternel problème des migrants. Allégorie très bien racontée. Je vous invite à lire ma Nouvelle terre, un récit d'anticipation :
https://short-edition.com/fr/oeuvre/nouvelles/la-nouvelle-terre

·
Image de Laura S
Laura S · il y a
La peur de l'Autre qui souvent n'est pas si différent de nous... et découvrir les autres est tellement riche!
Ce sont deux thèmes (liés) qui me tiennent à cœur. Je vais aller faire un tour sur votre nouvelle terre!

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Laura S
Laura S · il y a
Merci pour votre commentaire.
Un festival "off"? C'est une excellent idée ça!! Je vais aller y faire un tour dès que possible!

·
Image de Oliv Yeah
Oliv Yeah · il y a
Moi je vote pour Tim !
·
Image de Laura S
Laura S · il y a

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...
Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

·
Image de Béatrice Gloda
Béatrice Gloda · il y a
L'étrange étranger..... La peur...
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime. Je vote.
Je suis aussi en compétition, et moi aussi je mets une majuscule à Brume! :
http://www.jeuneafrique.com/mag/500820/economie/entreprises-pourquoi-les-groupes-internationaux-renoncent-a-lafrique/

·
Image de Loodmer
Loodmer · il y a
Voilà un système qui siérait à nos dirigeants pour régler leurs problèmes de migration
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un texte de science fiction sur le comportement des terriens faces à l'arrivée d'un extraterrestre. Tous les ingrédients du passage de la police des frontières sont là. Bravo, Laura, pour votre belle imagination et votre écriture agréable ! Vous avez mes cinq votes.
Si vous avez un peu de temps, je vous invite à lire mon dernier sonnet : http://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba Bonne journée et bon jour de l'an !

·
Image de Laura S
Laura S · il y a
Merci ! Est ce vraiment le comportement des Terriens ou seulement ce que j'ai voulu faire croire au début? :-)
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Comme le dit Patrick Peronne : avons-nous affaire à une allégorie au vu du titre ?
En tout cas, il vaut mieux avoir un visa, contrairement à Mumba !

·
Image de Laura S
Laura S · il y a
Récit forcément allégorique, oui je l'avoue!
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Bonjour Laura S ! Vous avez soutenu mon sonnet Mumba et je vous en remercie. Il est désormais en finale. Le soutiendrez-vous de nouveau ? https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/mumba Bonne journée à vous !
·
Image de Laura S
Laura S · il y a
J'y vole de ce pas! Si vous avez envie de savoir pourquoi on voit tant de marmottes vers le lac du Lauvitel mon texte "la vérité sur la faune sauvage du Lauvitel" est fait pour vous !
·
Image de Mab
Mab · il y a
agréable je vote
·
Image de Philippine Tonduli
Philippine Tonduli · il y a
Agréable moment de lecture.
·