1
min

Imagination débordante

Image de Hany

Hany

46 lectures

35

Ernest s’installa à son bureau, alluma une bougie, et fixa la neige qui tombait par la fenêtre, suivant des yeux les flocons.
Puis, tremblante, sa main, empoigna un crayon, et une des pages déposées devant lui.
Les mots détalaient. Les uns après les autres.
Une ligne. Une page noircie. 2. Puis 3. Puis 4.
Il en saisit une autre, à toute allure, manquant de renverser sa bougie.
Sa main était en transe. La mine de son crayon cassa, dans un bruit sec. Il en chercha un autre. En vain. Rien. Pas de crayon sur la table. Ernest se lève, impatient, tourne sur lui-même 3 fois de suite, sort de la pièce, trépidant. Puis saisit son veston, et le crayon qui y était accroché. Fougueux, il saisit sa chaise, et la main sûre et déterminée continua d’écrire. Ses gestes se faisaient plus vifs, encore. La sueur de son front coulait droit au sol. 8, 9, 10, 11 pages noircies. Ernest éjecta les pages, hors de son bureau, avec force. Puis, cassa son crayon, suffoquant.

PRIX

Image de 2018

Thèmes

Image de Très très courts
35

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Fabi_lemg
Fabi_lemg · il y a
Quelle ardeur! J'aimerais pouvoir écrire comme cela :-)
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Je crois que ce texte méritait une suite .
je concours aussi avec un texte : " De roues en roues "

·
Image de Proton40
Proton40 · il y a
Encouragement de 2 voix pour ce texte qui a bonne mine..
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Pauvre malheureux crayon mis à rude épreuve ! Bravo, Hany. +5
·
Image de Tessa Orel
Tessa Orel · il y a
Métaphore de ce thème, j'aime assez :)
·