Il était cette fois...

il y a
3 min
105
lectures
0

Comment ne pas écrire... Comment taire mes commentaires.. Ne pas les dire ? Comment ne pas écrire ? écrire ! c'est crier en paix  [+]

Pour commencer,

On pourrait en finir !

Avec ces débuts qui n'en veulent plus finir

Qui n' en finissent plus de se la raconter...



Donc ! conte:

Il était cette fois et plus aucunes autres ! OK !!



Il était cette fois, donc,



Une princesse vierge, et c'est quand même la moindre des choses...

J' te passe sur la princesse...

L' enfance à la con, la santé fragile, fille unique, avec des parents royalement ridicules,

(y s'aiment en plus !! eh oh ! la loose !! personne crois ça !)

La marraine, la fée, qu'on se demande où elle est quand on en à besoin de celle-là !

La sorcière de merde, méchante comme une... merde ! une sorcière quoi ! crotte !

Et une grenouille.. coua ! ( pour le décors.. ).



L'histoire :



Elle est belle en plus s' te p' tite conne ! (de princesse), mais bon, la sorcière est méchamment...

Experte pimenter pis menteuse !!

Et la fée, Éric ! ne fée pas son boulot. Résultat..

La méchante gagne la première manche ! salope !

Hou la salope !

( si ça m' fait plaisir de le répéter, ça me soulage le colon... mon occiput !)

La princesse est victime d'un sort terrible, genre sort t'es con ou quoi !

On la retrouve.. encore plus belle ( p' tain fait chier ! t'exagère !! )

tout en haut de la tour du donjon de la mort...

toi les ! si tu crois que tu vas la sauver ! ( oui ! y' a un jeu avec des mots co....d ! )



Voilà ! on à planté le décor !

On sait que y avait du soleil et maintenant c'est la pluie, on sait que y avait des roses et maintenant, les épines, on sait que la princesse fait chier, mais elle est belle, on sait que ces parents sont morts de chagrin, n'avaient ils rien d'autre à foutre pour sauver leur royaume !

Couple de bâtard !

On sait qu'ils y a une fée néante, peut être un dragon.. mais que personne à encore dragué...?

On sait qu' avant, ça allait plutôt bien au niveau de la bourse,

Maintenant ça va aller plutôt au niveau du conte à dormir debout en bout..



Bref ! Il est ou le prince ? hein ? Non parce qu'on à pas que ça à foutre, on a un budget serré !

Aaaah ! voilà le prince, charmant ! on peut savoir ce que tu branlait ?

Non ! non ! je ne t'ai pas demandé de répondre ! Merci !



Bon le prince.. charmant ! ( si ! il est blond le prince charmant, siii ! ), arrive sur son cheval... blanc !

( si ! siii ! il est le blanc son cheval du prince de charmant, sii ! )

il à un port altier ( non ! j' ai pas dit un porcs ! non !), il à le cheval fier , il à même pas peur !!

Nooon ! il à même pas peur le chevalier du prince de Gogoldorak de la mort !

Il a ni peur des dragons ! ni des corbeaux ! ni des ronces ! ni de se brûler, ni de tâcher son blanc manteau, ni de déchirer ses bas, ni de la méchante sorcière qu' est trop pas belle !!

Parce que le prince.. eh ben le prince, il est charmant... puceau !

Et p'tain ! y veut' pécho la princesse comme elle trop bonne !



Alors ! le prince qu' à les bourse pleines et même qu'avec la selle.. eh ben, ça frotte !

Tout ce qui trouve sur son passage... j' te dis pas... !

C'est savane de papy brosse hard !!

Le mec.. l' es charmant brutal ! y parle pas ! hein ! y dit rien ! Maiiis...

Y déchire tout ! y fracasse les tronches !!

Il explique dans le désordre, y parle mieux tout seul.



Bon ! ça c'est fait !



Nous voilà arrivé en bas de la tour...

( j'abrège un peu parce que maman m'attend et qu'elle à fait un soufflé..)



Putain ! y' a pas d' porte !! elle est trop vicieuse c'te sorcière !!

Ma mie chérie ! chérie ! ( ça, c'est le prince qui appelle charmentement la princesse...)

L' autre, elle se penche à la fenêtre de son château Latour 1574.

( st Estèphe prier pour nous ! )

Aussitôt , ses cheveux en profite pour tomber jusqu'en bas ,

juste aux pieds du prince, qui, toujours charmentement, les posent dessus.

" Tu bouges plus salope ! " lui dit il, genre le légionnaire-missonnaire arrivant à bras raccourcis...

( l' expression se dit par le fait de replier ses bras contre son corps, ceci dans l' action de tirer sur ladite corde.. ).

La princesse est bien vachement contente !

L' a intérêt à bien se tenir pour la montée en puissance du chevalier, en armure !

Mais si ! c'est possible.. : A l'amour rien d'impossible ! c'est marqué là sur son blason, pauvre naze...



Et voilà qui monte... qui monte... qui monte ? le Prince ! mais suivez ! merde !



Arrivez en haut le Prince Éric...

( j' arrive maman !! non ça c'est pour moi.. c'est le soufflé ! )

Nique la sorcière.. Éric et rac !! ah ah...!

Ce qui la rend forcément férocement meilleur.. ( mais pas gustativement parlant, ok ! )

Après, y choppe la princesse... et par mâle adresse lui fait la même chose mais que dans les fesses...



Moralité: arrête de te la raconter ! des princes charmants, y' en à pas tant...

Et les contes, c'est plutôt des édulcorants.

La princesse là, l' était pas vraiment, et le prince était vraiment... charmant !

Quand à la grenouille c'était juste pour la rime, couille !





Ils vé..cu...rent heureux mais n'eurent pas d'enfants.. enfin, pas comme ça, autrement...



Il était, mais cette fois, c'est la dernière !













P.S: Je tiens à préciser que j'ai baiser la sorcière de mon plein gré. Et que la grenouille peut rimer avec mouille, mais pisser dessus était plus bandant.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,