1
min

Il était une fois, une petite nouvelle pour toi

Image de Nils

Nils

13 lectures

0

Il était une fois dans la ville de Foix une marchande de foie qui vendait du foie gras. Elle le vendait donc, mais dans de gros bocaux en verre afin que cela rapporte plus que les petits pois, qui se vendaient chez elle à l'unité.
Tel était le fameux décor.

Or donc comme elle tenait boutique dans le centre ville, il vint à passer une cliente qui entra.
-Bonjour Madame, dit la marchande
-Bien le Bonjour Madame, lui répondit la cliente.
Le dialogue ainsi établit, la cliente reprit :
-Je suis entrée dans votre boutique, pour vous donner de l'argent en échange de quelques aliments que l'on peut apercevoir par la fenêtre de votre vitrine les jours où le soleil ne s'y reflète pas trop.
-C'est, je crois, ce que l'on appelle le commerce.
-C'est cela !
-En ce cas, je suis donc véritablement ce que l'on nomme une commerçante.
-Bien vous en vaille, chère madame, lui répondit la cliente avec une sourire.

Elle sortit alors ses lunettes et examina avec attention les produits exposés par la marchande.
Son regard s'arrêtât assez naturellement sur un pot de foie gras. Il va sans dire qu'il s'agissait du produit le plus représenté dans la boutique.
Le bocal en verre transparent laissait appaître son contenant et semblait un gros noyau de date entouré d'une fine épaisseur; à cette différence près que pour la date c'est la partie extérieure qui est commestible, alors que pour le pot de foie gras, c'est l'intérieur.

Cet aliment, attribut de repas festif éveillât chez la cliente les souvenirs joyeux des repas familiaux. Elle se revit l'espace d'un instant, attablée, une coupe de champagne à la main, un toast de foie gras de l'autre, dans une atmosphère conviviale...

-C'est ce produit qui m'intéresse, dit-elle en désignant la plaisante chose.
La Marchande se saisit du pôt et le pôsat sur le comptoire.
-Celà fera 52 F s'il vous plaît.
La cliente paya et c'est non sans une certaine émotion qu'elle prit le pot et le rangeat dans son cabat.

-Je vous remercie de votre visite et vous souhaite une bonne journée Madame lui lança la marchande tandis que la cliente s'emparrait de la poignée de la porte de la boutique.
-Merci à vous aussi, répondit la cliente avant de disparaître dans la rue.

La marchande restat un moment rêveuse, puis mumura presque inaudiblement, comme pour se parler à elle-même :
-C'est curieux, je ne me souviens par lui avoir déjà rendu visite...

Puis elle haussa les épaules et disparut à son tour, dans l'arrière boutique à la recherche d'un nouveau pot de foie gras pour remplacer sur l'étagère celui qui venait d'être acheté.
0

Vous aimerez aussi !

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Un fil conducteur, qui voulait se faire électricien, décida de se déclarer en qualité d’auto-entrepreneur. C’était un fil d’une grande correction qui n’avait jamais donné de fil à ...

Du même thème