2
min

Il était une fois.

Image de Gaetan Goubau

Gaetan Goubau

47 lectures

5

Il était une fois.. Un garçon un maladroit en sentiment. Ce petit garçon brun aux yeux noisettes était si dirigé par ses émotions qu'il décida, un jour, de ne plus être l'esclave de son amour, de sa culpabilité, de sa haine, de sa trop grande compassion.

Il construisit donc un grand mur tout autour de son cœur pour ne plus se faire atteindre par son seul ennemi : Lui-même.

Il réussit, au fil des années, à moins ressentir la douleur.. Mais aussi l'amour et la joie. Après tout, chaque pièce a son revers. Mais la douleur était si forte qu'il savait avoir fait le bon choix. Même si ,parfois, il ne donnait pas l'impression d'aimer assez, de ne pas être assez heureux... il souffrait moins.

Il tomba néanmoins fou amoureux d'une fille aux yeux clairs et à la chevelure ample, ce fût pour lui un renouveau.. d'autant plus qu'elle l'aimait aussi !

Il décida de laisser s'estomper un peu les barrières qui entouraient son petit cœur fragile pour permettre à sa moitié d'y entrer plus facilement, et au bout de 3 ans de vie commune, elle réussit à s'y engouffrer, et comme un courant d'air frais pendant la canicule, elle apaisa tout ces maux. ça dura encore une année entière, et malgré les problèmes de couple qui s'accumulèrent, il continua de tomber tout ces murs qui l'encombraient, pour soulager la peur de son amour qui croyait qu'il ne l'aimait pas suffisamment.

Mais ça ne suffit malheureusement pas, son amour, sa douce aimée partit chercher l'amour dans le lit d'autres hommes, et l'homme qu'il était devenu redevint petit garçon, toutes barrières abattues, ce fût l'épreuve la plus difficile de sa vie. Il sombra dans la folie propre aux gens balayés par un ouragan dévastateur. Tout ouragan digne de ce nom porte un nom, le sien s'appelait Carol'ann.

5 mois plus tard, petit garçon, qui peinait à survire et a reconstruire ce mur - qu'il se promit de ne plus jamais abattre -, finit par tomber, au fil de ses nombreuses discussions virtuelles, sur une merveilleuse petite fée qui semblait aussi apaiser toutes ses douleurs profondes et ce sentiment de trahison, d'abandon.. Et il eut peur, si peur de retomber amoureux, qu'il décida de ne plus lui parler, à cette merveilleuse petite fée. Ce qu'il n'arriva évidemment pas à faire, tant elle savait l'apaiser et le combler de joie, rien qu'en lui adressant d'occasionnels : " Salut ! ".

Donc, petit garçon et merveilleuse petite fée décidèrent de se rencontrer, pour de vrai - enfin ! -.

C'était un vendredi treize, jour de chance, et le garçon qui s'habillait en homme sortit du train et aperçut petite fée qui s'habillait.. en fée !

Ses barrières chutèrent sans qu'il ait eu le temps de penser l'aimer, et ils s'unirent dans une folle tornade de passion, de peines et de doutes.

Il était une fois... mon histoire banale et cependant unique, dramatique par l'ouragan Carol'ann, fantastique par la tornade Caroline, histoire balayée par les vents parfois chauds, parfois froids des passions qui s'allument, qui s'éteignent, mais une chose est certaine, petit garçon est redevenu homme, et petite fée se veux d'être sa femme, on ne connait pas encore la fin de l'histoire, si temps qu'elle en ait une..
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,