Home jacking

il y a
2 min
1499
lectures
285
Finaliste
Public

Un peu de temps hélas récupéré mais surtout le plaisir d'échanger. Bonnes lectures  [+]

Image de Eté 2016
Ma courte vie avait très mal commencé. Je me sentais seule, perdue, jusqu’à ce qu’elle me prenne dans ses bras et que je découvre la tendresse, la douceur de vivre et le bonheur d’être aimé.

« Finis ton biberon pour faire plaisir à Mamounette mon petit amour. » Mamounette, c’est elle, la personne la plus gentille, celle qui s’occupe de moi, me fait plein de câlins, me donne à manger et comme j’ai peur de la solitude et que je pleure toute la nuit, me laisse dormir dans sa chambre. Pas dans son lit, ça ne se fait pas, c’est une mauvaise habitude ! (Il ne faut le dire à personne mais tous les soirs je m’endors blottie contre elle, en sécurité).

C’est quoi, ce bruit ? Tout à coup, la porte s’ouvre en grand et la lumière s’allume. Deux ombres entrent. La grande ombre vient près du lit et la très grande cherche par terre.
— Tu vois, toutes les mêmes, dit la très grande ombre, elles mettent leur sac à côté du lit ! En cas d’intrusion ! Parce qu’elles pensent qu’on ne trouvera pas le chemin de leur chambre ! Dans une maison de plain-pied en plus !
Très Grande Ombre ouvre le sac, vide tout puis hurle :
— Le code ! C’est quoi ton code ?! Mamounette est terrifiée, elle ne bouge plus, ne respire presque plus, son cœur bat vite, de plus en plus vite, elle me serre contre elle très très fort. J’ai peur ! Grande Ombre ne crie pas, il s’approche du lit, le cœur de Mamounette bat encore plus vite, il m’attrape et dit :
— C’est ton bébé ça ? Ton petit trésor ? Choisis : tu nous donnes ton code tout de suite ou je le passe par la fenêtre. La ruelle est déserte, derrière ce sont des champs et tous les voisins sont rentrés à cette heure-ci. C’est un quartier tranquille, plein de petits vieux qui se couchent avec les poules ou mettent la télé à plein volume. Ton petit trésor va tomber dans la neige, il peut crier et toi aussi, personne ne vous entendra.
Mamounette ouvre la bouche mais elle n’arrive pas à parler.
— « Comme tu veux !». Grande Ombre ouvre la fenêtre, les volets et me jette dehors. J’entends « Nonnnnnnnnnnn !» puis plus rien. J’ai peur dans le noir, j’ai froid dans tout ce blanc, je crie. Quelqu’un grogne et respire fort ! Grande Ombre vient me chercher ? Non, c’est pire, c’est un monstre ! « Au secouuuuurs ! ».

Tout le quartier des Myosotis est en effervescence ce soir. Malgré l’heure tardive, le froid, la neige, les habitants sont dehors. Il y a tellement de lumières clignotantes : la police, les pompiers, le Samu, qu’on se croirait à Noël. La nouvelle s’est répandue comme une traînée de poudre : « Madame Martin a été agressée chez elle par deux cambrioleurs ». Sa fille arrive, la rue est bloquée. Le temps de remonter l’impasse à pied, elle connaît tous les détails. Malgré son affolement, elle saisit les bribes de conversation. « Deux hommes, passés par les champs... surprise dans son lit... sa petite chérie jetée dehors, dans la neige... voisine qui gardait exceptionnellement un chien et revenait de promenade... entendu pleurer et crier... s’est approchée tirée par le chien... a appelé la police... arrivée très vite... cambrioleurs arrêtés... pompiers sur place... » le tout en boucle au fur et à mesure que les attroupements grossissaient. Elle arrive à la porte, celle-ci s’ouvre et madame Martin sort sur un brancard. Le médecin est rassurant :
— Votre maman a fait une crise cardiaque à cause de la panique mais heureusement les secours sont arrivés très vite, elle ne restera que quelques jours à l’hôpital par sécurité.
Dans l’ambulance, madame Martin ouvre les yeux, voit sa fille, enlève son masque et murmure :
— Ma Princesse?
— Ne t’inquiète pas Maman, elle va bien. La voisine l’a sauvée et je vais m’en occuper. Dans quelques jours, nous reparlerons de votre installation, toutes les deux, chez moi. Je ne voulais pas que tu récupères ce chaton pas encore sevré quand sa mère a été écrasée, qu’il détruise tous mes vieux biberons de poupée et qu’il dorme dans ton lit (Oui, je le sais). Mais ce soir, sans lui pour attirer l’attention, tu n’aurais pas été secourue à temps !

285
285

Un petit mot pour l'auteur ? 430 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau  Commentaire de l'auteur · il y a
Image de jusyfa *** Julien
jusyfa *** Julien · il y a
J'aime, car chat fini bien !
:-))
Julien.

Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Merci !
Image de Alphonse Dumoulin
Alphonse Dumoulin · il y a
D'où l'expression "entre chien et chat". Enfin ... je crois.
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Pourquoi pas ? Merci. Missfree en a fait une bien jolie BD.
Image de Dranem
Dranem · il y a
Une découverte !
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Merci beaucoup ! Missfree en a fait une adorable BD.
Image de Dranem
Dranem · il y a
J'irai voir ou revoir cette BD !
Bonne journée à vous.

Image de Philip Kie
Philip Kie · il y a
Voilà qui illumine le reste de la journée.
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Merci infiniment. Avez-vous lu la magnifique BD que Missfree en a fait ?
Image de Patrick Gibon
Patrick Gibon · il y a
les ombres des chats, palpitant ce bref thriller, du bel ouvrage!
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Merci beaucoup ! Missfree en a fait une très jolie BD.
Image de LES HISTOIRES DE RAC
LES HISTOIRES DE RAC · il y a
Bien, je m'en vais voir la BD alors ! A+
Image de Dominique Alias Suna Descors
Dominique Alias Suna Descors · il y a
Une histoire qui finit bien… quand on arrive à la finale du texte, ça efface la trace des ombres, du mauvais qu'elle a traversé avec son châton…
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Merci beaucoup ! A ne pas manquer : la bd que Missfree a tirée de cette histoire.
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Popopo cette chute, je me suis fait complètement avoir :o
En tous les cas, tout est bien qui finit bien : chic ! :)

Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Merci beaucoup !!! Missfree en a fait une adorable BD. Bon week-end !
Image de Aurélien Azam
Aurélien Azam · il y a
Merci ! Toi aussi
Image de Herker_hermelin
Herker_hermelin · il y a
Chat alors ! quelle chute^^
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Merci !!! C'est gentil ! Bon dimanche. Missfree a fait une superbe BD â partir de cette histoire.
Image de Herker_hermelin
Herker_hermelin · il y a
Mow !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Le ballon

Eddy Riffard

— Je n’ai pas peur de le faire !
Son ballon vissé sous le bras, Maxence fixait ses deux compères avec un air de défi. Antoine et Lucas ne s’attendaient pas à une telle réaction... [+]