3
min

Histoire du Dahu

Image de Louis Rubellin

Louis Rubellin

56 lectures

54

Je suis le baron des ces monts, le roi du Pic Lory. Tous ces lieux sont miens, un chevreau atrophié rejeté par ses pairs : des pattes endolories, des sabots anormaux. Traqué par les braconniers de l'Aiguille, on pourrait, logiquement, croire que mes chances de survie sont bien peu nombreuses. Après tout, on n'aurait pas parié une marmotte sur un bouquetin aux pattes d'inégale longueur. Pourtant je suis là, résistant au temps, gravissant tantôt cette colline, tantôt cette pente douce. C’est une chose étrange à la fin que ce monde. Il fait frais, et plus rien ne bouge. Je ne sais combien de temps je resterai dans les pattes de Morphée. Tout est fini.

C’est au milieu d’une faune riche que j’ai grandi. En cette époque, nous devions être en 16**, peu d’humains osaient s’aventurer en nos terres, ou bien ceux-ci vivaient en adéquation avec la flore et nous. Même si bien des choses ont changé aujourd’hui, je dirais malgré tout que ma vie fut belle. Moins présents ici qu’ailleurs en France, nous perpétrons notre race depuis des millénaires, mais, en cette douce soirée de printemps, elle va s’éteindre. Plus de femelles, que voulez-vous ! Je ne saurais nier ma part de responsabilité dans ce fait, mais j’y reviendrai. Mon enfance fut heureuse. Fils unique – il est impossible à une femelle d’avoir plus d’un petit – de parents aimants, j’ai vite appris à maîtriser le handicap propre à mon espèce et à en faire une force. Jusqu’à ce qu’un jour mes parents disparaissent pour jamais ne revenir. Ont-ils été tués, ont-ils volontairement disparu, je n’en sais rien. Mes souvenirs sont vagues et imprécis. Je me suis fait adopter par une famille de mouflons, mais mes jambes irrégulières ont vite fait de moi la tête de Turc du troupeau, et, dès ma majorité, vers l’âge de soixante-dix ans, je suis parti. Très rapidement ma tête est devenue un trophée pour bien des idiots du village, qui, croyant me tuer, ont exterminé tous mes confères de l’Isère. Je vous le disais, j’ai une part de responsabilité dans mon extinction.

C'était en 17**, à Bernin. Un garçon d'une dizaine d'années – Thibault était son nom – aimait à se promener à travers les bois qui entouraient sa ville. Il était pour beaucoup simple d'esprit, mais ce "pour beaucoup" était en grande partie composé d'adultes. Or on sait que les adultes on pour fâcheuse manie de confondre simplesse d'esprit et imagination. Aussi lorsque Thibault me surprit à brouter près du village – j'étais inexpérimenté à l'époque –, il se rua dans les rues de Bernin hurlant à qui voulait (mais aussi et surtout à qui ne voulait pas) l'entendre qu'il avait vu un Dahu aux abords du bourg et qu'on allait devoir le suivre pour me trouver et me tuer. Bien entendu personne ne le crut, hormis une petite fille. Elle était la joie du village : mignonne, candide, toujours prête à rendre service. Il était impossible de ne pas l'aimer.

La petite fille suivit donc Thibault dans la montagne, dans sa petite robe à carreaux bleus et blancs, les cheveux attachés, les sabots aux pieds. Les voilà qui s'enfoncent un peu plus dans la nature, alors que les adultes du village commencent à s'inquiéter de la disparition de la petite fille et que le Soleil, peu à peu, s'éteint. Rapidement ses sœurs prennent sa place. Et la petite fille se plaint – elle a mal aux chevilles et veut rentrer : elle meurt de faim. Quand voilà : elle me voit. Malgré tout l'amour que peut m'inspirer cette fillette, je ne peux me permettre de la laisser m'approcher trop près. Et quand elle appelle son ami, c'en est trop : je la tue. D'un coup de corne dans la gorge. Le sang coule. À gros bouillons. J'esquisse, effaré, quelques pas en arrière, mais voilà le garçon. Horrifié, il ne sait plus quoi dire, il ne sait plus quoi dire, et je fuis, je pars loin.

La suite me fut narrée par un mien ami volatile qui aime errer dans ces lieux. Thibault fut accusé par ses concitoyens d’avoir assassiné la fille pour prouver ses grotesques théories. Caigne ! Quelle mouscaille ce fut pour lui ! On le pendit sommairement je crois. Pourtant ces deux trous caractéristiques dans le cou de la petite fille étaient peu communs, n’est-ce pas ? Reste qu’il mourut. Bien des « idiots » prirent sa suite, ne se doutant point que je n’étais plus du tout dans la région.




Je suis un meurtrier, haïssez-moi si vous le voulez. Je sais bien que c’est contraire à vos mœurs. Quoique. N’êtes-vous pas, vous aussi, nos meurtriers ? Sinon pour moi, humble Dahu alpin, mais pour tous mes frères et sœurs animaux ? N’êtes-vous pas, vous aussi, responsables de notre disparition ?

PRIX

Image de 2019

Thème

Image de Très très court
54

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
S'il avait été un dahu ordinaire, il n'aurait point eu de corne (que les pattes dextres plus courtes que les pattes senestres !) et la fillette aurait été sauve si bien que ce TTC ne m'aurait pas fait verser de larmes ! A travers mes yeux embrumés, je peux encore cliquer sur j'aime !
Vous avez aimé ma chienne Ianna, Louis. J'ai bon espoir que vous aimerez mon Spectacle nocturne tout autant : https://short-edition.com/fr/oeuvre/poetik/spectacle-nocture
Bonne journée à vous !

·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Eh bien j'ai aimé, effectivement ! Mes 5 voix pour ce beau spectacle, bonne chance pour la suite Jean !
(Et merci des précisions pour mon Dahu pas comme les autres ;))

·
Image de Artvic
Artvic · il y a
Toutes mes voix pour ce Dahu ,Louis car vous mettez bien en avant son histoire ❤️🌹😉
J'espère que votre texte sera sélectionné, bravo à vous.
5*

·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci beaucoup de votre gentil commentaire Artvic ! :)
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
J'ai beaucoup aimé cette "histoire du Dahu". C'est original. Merci pour ce bon moment !
·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Mais de rien ! Merci à toi d'avoir voté... et bravo et bonne chance pour ton très beau carnet de voyage !
·
Image de Lélie de Lancey
Lélie de Lancey · il y a
Merci Louis pour ton encouragement. Cela me touche beaucoup :)
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cette histoire intéressante, attachante et instructive ! Mes voix ! Si vous avez le temps, Une invitation à assister au “Sommet des Animaux” qui est également en lice pour le Prix Short Paysages 2019 ! Merci d’avance et bonne journée!
https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/le-sommet-des-animaux

·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci Keith ! Je vais de ce clic vers votre histoire !
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Merci d'avance, Louis ! A très bientôt !
·
Image de Farida Johnson
Farida Johnson · il y a
La légende du dahu fort bien revisitée! On a moins envie de le chercher et de le rencontrer du coup...
·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Héhé, merci Farida !
·
Image de Chantal Sourire
Chantal Sourire · il y a
Le dahu source d'inspiration infinie, je vote !
Et vous invite à me lire, merci !

·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
En effet, l'espèce profilère par ici... Merci Chantal, je vais vers votre page immédiatement !
·
Image de De margotin
De margotin · il y a
😀
Bonne chance

·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci beaucoup !!
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Et non. J' l'avions point vu !
·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
haha ! Merci Miraje ! :)
·
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Un thriller très original et très instructif concernant la reproduction des espèces . Un seul petit par femelle ?
·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Effectivement ! Bon c'est surtout pour des besoins scénaristiques au départ, je l'avoue... Ce qu'il y a de bien avec les mythes c'est qu'on peut les réécrire à l'envi !
·
Image de Jigé
Jigé · il y a
Mon soutien pour tous les simples d'esprit, toutes les fillettes et tous les dahus....
·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Merci Jigé !!
·
Image de JD Valentine
JD Valentine · il y a
J'aime beaucoup l'histoire de ce dahu, de l'idiot et de la petite fille. Selon moi, les trois dernières lignes n'étaient pas nécessaires mais, je donne mes voix à ce texte.
·
Image de Louis Rubellin
Louis Rubellin · il y a
Assurément Jijinou, et plus je les lis, plus je suis d'accord avec vous ! Enfin bon, trop tard... Mais merci beaucoup de votre soutien !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur