1
min

Histoire de mots

Image de Chatsometimes

Chatsometimes

90 lectures

7

Things that you can’t talk about. Les choses dont on ne peut pas parler... à tel point que même si on essaye, y rien qui vient, comme devant une page qui hurle sa blancheur à vos yeux éblouis et défaits, déçus de ne pas voir déjà les mots écrits, les mots qui ne demandent qu’à sortir, qu’à se mettre en rang les uns après les autres pour donner un sens, à la vie, à la page, à la phrase. Pourquoi ces mots refusent-ils de sortir ? Pourquoi persistent-ils à se cacher comme s’ils avaient honte de quelque chose. Honte d’être ce qu’ils sont... honte de ce qu’ils sont bien obligés de dire... Sidérant et fascinant le pouvoir d’un simple mot mis à côté d’un autre, une petite phrase peut entraîner un vrai cataclysme dans la tête des gens.
C’est vrai que certains mots, tout nus, tout crus, ne sont pas plus faciles à lire qu’à entendre. « Il est mort », « je l’ai tuée », « j’ai un amant », « je t’ai trompée » ou encore « les cours de la bourse se sont effondrés »... des petits mots, si simples et pourtant si meurtriers.
J’aime les mots et pourtant ils m’échappent, ils se refusent à moi, ils glissent entre mes doigts avides des sensations fortes qu’ils ne manquent pas de produire pour peu qu’on le veuille bien. Regarder l’encre qui sort du stylo plume, brillante, l’espace d’un instant magique, à la lumière de la lampe, les lettres qui se forment sous la plume qui glisse... car il faut qu’elle glisse, il faut que l’écriture soit fluide, que la plume ait le même plaisir à coucher les mots sur le papier que celui-ci aura à les recevoir.
Coucher les mots sur le papier, comme un père couche son enfant dans son petit lit, comme un mari dépose sa femme sur la couche nuptiale, comme le vent fait se coucher les champs de blé en ondes chatoyantes... les mots sont un peu comme des enfants, on en accouche et puis ça y est, ils sont partis, ils vivent leur propre vie et commettent leurs actes avec les conséquences que cela induit.
« Les paroles s’envolent, les écrits restent » et c’est effrayant. Surtout de réaliser leur pouvoir. Surtout si vous en êtes l’auteur.
Un jour, vous décidez d’inventer une histoire et comme les mots, ces petits diablotins, ont décidément leur vie propre, vous vous rendez très vite compte que ce que vous pensiez avoir décidé, planifié, peaufiné, vous échappe totalement et devient tout autre chose que ce que vous aviez prévu. Et pourtant, c’est bien vous qui l’avez écrit, c’est bien votre main qui a tenu la plume ou tapé les mots. Et voilà, le résultat vous a échappé.
7

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Comme il y a des questions où même les plus érudits ne répondent pas : combien gagnez-vous par mois ? Combien pesez-vous, madame ? etc.
·
Image de Vivian Roof
Vivian Roof · il y a
Donc, tu pèses?...
·
Image de Chatsometimes
Chatsometimes · il y a
et toi? lol
·
Image de Emma A
Emma A · il y a
Et bien voilà... Je m'y retrouve dans vos mots...
·
Image de Chatsometimes
Chatsometimes · il y a
Merci à vous Emma :-)
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
J'abonde ! +1
·
Image de Chatsometimes
Chatsometimes · il y a
Merci Stéphanie, ça fait plaisir :-)
·
Image de Cdepizan
Cdepizan · il y a
c'est tout à fait ça, je partage complètement... Mon premier TTC ici vient d'être publié, si vous souhaitez le lire, il s'agit de "La Chamane", j'en serais honorée!
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur