2
min

Hey Joe

Image de Stéphane Damois

Stéphane Damois

19 lectures

4

Hey Joe :

Que dire de plus qui n’ait déjà été dit dans les articles qui ont fleuri Internet ou en commentaires divers et variés sur les réseaux sociaux.

Ce mercredi 6 décembre vers 7h du matin j’ai reçu un SMS m’annonçant la mort de Johnny auquel ce n’était bien sûr pas le peine d’accoler un nom de famille.
J’ai répondu mot pour mot : ah merde... bizarrement ça me fait quelque chose.

Car oui, que l’on soit fan ou non de l’artiste, nous connaissons tous au moins une chanson de l’idole, en appréciant même certaines : « ça ne change pas un homme, un homme ça vieillit, ça ne meurt pas un homme, un homme ça s’oublie ».

L’homme avait ses blessures, ses fêlures ce qui le rendait terriblement humain et attachant.
Il avait dû affronter plusieurs fois la mort en face la rejetant et la réexpédiant dans ses pénates d’un revers de la main.
Il était aussi volatile et versatile à vouloir, tour à tour, devenir suisse, belge ou monégasque.

Le chanteur a traversé toutes les époques, toutes les modes avec plus ou moins de brio au gré de collaborations qui pouvaient parfois tomber à plat : le refrain de Je T’Attends, la chanson pour la coupe du monde de foot, tout un album composé par un chanteur de variétés au résultat plus qu’improbable et incertain.

Mais quand il montait sur scène, il n’y avait aucune tricherie ni supercherie.
Il suait sang et eau, se donnait corps et âme à son public qu’il n’a jamais méprisé.

Certains sont faits pour être comptables, d’autres chefs d’entreprise, Johnny était destiné à la musique avec une voix travaillée à la cigarette sans filtres.

Les excès ont cet avantage de nous faire sentir, un instant, un moment hors du temps, en vie.
Brûlons comme un feu de paille mais brûlons bordel.

C’est pareil pour tout le monde : nous naissons, vivons puis mourrons. En cela nous sommes tous égaux.

Maintenant tu es parti quelque part, si quelque part il y a, où tu vas retrouver David Bowie, Prince, Malcolm Young, Janis Joplin, John Lennon, Amy Winehouse, Léonard Cohen, Bon Scott, Kurt Cobain, Jimmy Hendrix...
Let’s Rock !

Nous sommes en 2017 après J.C et J+1 après J.H.


Notre Johnny : (Texte de chanson écrit en 2009)

Il serait devenu wallon
J’aurais déboulé en Belgique
Pour rapatrier ses cartons
S’il fallait à dos de bourrique

Il serait suisse me voilà
Avec des représailles sévères
Total boycott de Ricola
Federer et Stefan Eicher

Et s’il devient monégasque
Stéphanie ne raccroche pas
Je vais te coller aux basques
Tant qu’on ne me le rendra pas

En France on a
Nos dieux vivants
En France il y’a
Des monuments
La Tour Eiffel
Le pont du Gard
Mont Saint-Michel
Châteaux d’la Loire
Et puis aussi
Et puis surtout
Notre Johnny
Toujours debout

De ses débuts au Golf Drouot
A son premier passage télé
Avec comme marraine Line Renaud
C’était là ses tendres années

Il a chanté à l’Olympia
Dans de nombreux stades à ses pieds
Sylvie Nathalie Laetitia
De nombreuses femmes il a aimé

Parc des Princes quel grand moment
Il va dans la foule en messie
De sept à soixante dix sept ans
On a tous un air de Johnny

En France on a
Nos dieux vivants
En France il y’a
Des monuments
La Tour Eiffel
Le pont du Gard
Mont Saint-Michel
Châteaux d’la Loire
Et puis aussi
Et puis surtout
Notre Johnny
Toujours debout

Bon d’accord sa carrière d’acteur
N’est pas toujours au top niveau
Bien sûr il a commis des erreurs
Comme ce disque avec Obispo

Il a essuyé le suicide
La drogue et l’accident d’auto
Le destin est assez lucide
Il sait quand rengainer sa faux

Et même s’il n’est pas immortel
Des fées se penchent sur son épaule
Tout là haut l’archange Gabrielle
Fredonne les chansons de l’idole

En France on a
Nos dieux vivants
En France il y’a
Des monuments
La Tour Eiffel
Le pont du Gard
Mont Saint-Michel
Châteaux d’la Loire
Et puis aussi
Et puis surtout
Notre Johnny
Toujours debout

Thèmes

Image de Très très courts
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Jarrié
Jarrié · il y a
Super hommage au monstre sacré !
·
Image de Praxitèle
Praxitèle · il y a
Merci pour ce bel hommage !
·