3
min

Heureux

Image de Claudine

Claudine

81 lectures

115

Un vendredi pas tout à fait comme les autres...

Je me prépare, il paraît que je brille comme un sou neuf, m'a lancé la femme que j'aime!

Non seulement je m'en vais sur mon nouveau lieu de travail plutôt content et fier de moi, mais cette fille-là, quand je l'ai rencontrée elle attendait sur le quai, tous les jours à la même heure...ce qui m'arrangeait, après la sortie de mon boulot!

Ce fût facile de la retrouver, au premier sourire j'ai su qu'elle souriait aussi à l'intérieur...Plus tard l'interpellant avec mon jeu de mots favori : "Madame veut-elle ramer à mes côtés" d'un clin d'oeil que ses yeux adoraient, loin de me douter à l'époque qu'on en seraient là aujourd'hui...

Rencontre sous un haut-parleur avec la diffusion d'une chanson qui nous plaisait beaucoup "Est-ce par hasard" chanté par Dave...Je me disais à l'époque qu'au prochain arrêt il me serait possible de monter dans la même voiture qu'elle après mon service, car c'était Elle et pas une autre.

Doublement HEU-REUX

Je pars donc, car ce vendredi est un grand jour, un jour d'automne pas comme les autres.

Jeune adulte, il me fallait partir tous les jours gagner ma vie, commencer la journée comme ces millions de gens chaque semaine qui courent pour ne pas rater leurs rames et filer au travail, ou filer la toile de leurs destins au grand hasard de chaque journée qui commence.

J'étais des leurs, métro boulot dodo. Métro souterrain ou aérien. J'en ai connu des situations, des lieux, des lignes, des retards, des arrêts, des pannes, des grèves. Des engueulades, des embrassades, des dédains, des cynismes, des bonheurs, des malheurs, bref des tranches de vies salées-sucrées-amères ou douce-amères, tragiques ou incroyablement comiques. Des saisons éclairées, des feuilles d'automne, des bourgeons de printemps, des soleils d'été, des pare-brises gelés, la neige en hiver et des saisons plus sombres.

Mais aujourd'hui douze ans après, je suis récompensé de mes efforts. Je vais faire voyager les autres sur le Réseau Express Régional d'Île-de-France, le reu-reu pour les intimes, et là je suis HEU-REUX.

Doublement HEU-REUX.

A partir de tout à l'heure, je deviens l'un des nombreux conducteurs du RER, car avec mes bonnes années de conduite du métro parisien j'ai gagné ma place pour le régional. Je suis un homme comblé.
A presque 41 ans, une chance de pouvoir toujours travailler en me déplaçant et en emmenant des millions de personnes à leurs destinations, six jours sur sept ou cinq jours sur sept selon. Des week-ends d'astreintes certes, mais pendant lesquels certains abonnés de la semaine seront sans doute plus décontractés pour aller s'amuser pendant que d'autres travailleront aussi samedi-dimanche.

Doublement HEU-REUX

Je me dis souvent que les gens que je transporte et bien je les transporte avec tous leurs bagages d'histoires de vie plus la mienne.

Je me demande parfois s'ils pensent à moi, à celui qui conduit la machine, s'ils m'imaginent avoir une vie normale, avec les mêmes joies et les même soucis que tout le monde....
Parfois, j'ai l'impression d'être invisible à leurs yeux, d'autres fois non. Comme si ça partait, avançait, s'arrêtait tout seul...et ça parle en plus!

Je sais qu'elle m'attend ce soir, juste après la journée de la cérémonie officielle. Une autre surprise que la vie me fera peut-être, la deuxième de ce vendredi.

Raymond, décembre 77.

Doublement HEU-REUX



Je suis né le vendredi 9 décembre 1977. Événement ô combien important pour mes parents.

Ma mère a accouché vers 22h30, au retour de mon père parti pour l'inauguration de la jonction des lignes A et B du RER.

Doublement HEU-REUX me raconta ma mère, essayant d'imiter à chaque fois la voix de Fernand Raynaud l'artiste, mon papa extra avait tant souhaité devenir agent de conduite du RER.

Ce fût donc pour lui un double-BONHEUR.

J'ai 40 ans aujourd'hui, comme ce fameux Réseau Express Régional que j'utilise tellement souvent!
A chaque arrêt, à chaque quai emprunté, je me dis que mon père en connaissait toutes les histoires.

Je viens de retrouver ce journal où mon père aimé consignait uniquement ses bonheurs, peut-être parce qu'il savait qu'un jour je le lirais et en tirerais plein d'optimisme et de joie. Il m'a transmis cela.

Il a 81ans aujourd'hui et toujours bon pied bon œil, désormais à la maison de retraite depuis le départ de ma mère pour d'autres cieux.
Ils vécurent heureux. Mon père, ayant pu prendre sa retraite vers la cinquantaine comme le prévoyait son statut, voyagea donc à ses côtés en passager sur toutes les lignes parisiennes et régionales, sous ces initiales qui avaient tellement de sens pour lui comme pour nous tous : RATP, SNCF.

Il fait rire tout le monde là-bas à l'Ehpad, il leur raconte ses périples en régions, le trafic, ses temps de garage, les motrices, la mécanique des trains, tant de souvenirs encore bien présents...puis repart de plus belle sur les conséquences des retards ou au contraire l'arrivée à la seconde près des résidents au petit-déjeuner !!!
Et aussi insiste pour conduire la tondeuse du jardin collectif en proposant deux aller-retours par jours à la belle saison et répète souvent à ses voisins de table sa fameuse blague pour draguer jadis ma mère en devenir, comme pour mieux conjurer son absence.

Il a fait une super carrière papa, il n'aurait pas changé son travail pour un autre; il l'aimait ce boulot et se vantera longtemps de la naissance de son fils unique le jour de la jonction du RER A et B à Châtelet-Les Halles.

ah, j'oubliais : quand je l'appelle au téléphone, il fait semblant de ne pas avoir de réseau!!!

Est-ce par hasard si je m'occupe aujourd'hui de l'aiguillage des TGV à la SNCF...

Roland-Etienne RAME, 9 décembre 2017

DOUBLEMENT HEU-REUX

PRIX

Image de Les 40 ans du RER

Thèmes

Image de Très très courts
115

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Charles Dubruel
Charles Dubruel · il y a
je vous remercie beaucoup de vous être abonnée à mon site
bonne journée
charles dubruel

·
Image de Leméditant
Leméditant · il y a
Fort joli récit...
·
Image de Geny Montel
Geny Montel · il y a
Très heureuse ! Jolie histoire !
·
Image de Soseki
Soseki · il y a
Bravo pour ce récit à la forme trés originale !
·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Sympathique récit à double wagon... Merci, Claudine ! :-)
·
Image de Fred Panassac
Fred Panassac · il y a
Inattendu, émouvant, bien écrit et tellement bien dans le thème ! Bravo Claudine !
·
Image de Virgo34
Virgo34 · il y a
Une belle histoire.
·
Image de Rtt
Rtt · il y a
C'est génial Claudine, on s'attend à quelque chose d'imprévu, mais le coup du TGV c'est très bon merci et tous mes votes
·
Image de J. H. Keurk
J. H. Keurk · il y a
Eh bien, heureux concours pour une heureuse histoire.
·
Image de Bertrand
Bertrand · il y a
une vocation
et un bonheur
d'être à une bonne
place sans
ramer^^+5

·