1
min

Héra et Agenor

0 lecture

0

Héra est à la fois la sœur et l’épouse de Zeus. Elle est la déesse du mariage et des épouses protectrices du couple de la fécondité et des femmes en couches. Elle partage avec sa fille Ilithye ce dernier domaine de prédilection. Zeus, par ses nombreuses frasques, a fait naître chez Héra un épouvantable sentiment de jalousie.

Il ne s’agit pas de cette jalousie fondée sur l’imagination, mais bien une jalousie fondée sur les faits. En effet, Zeus a eu de nombreuses maîtresses. Au lieu de quitter Zeus, elle prend du plaisir à persécuter ses maîtresses et leur progéniture. Héra aime l’être qui la trompe. Elle n’arrive pas à comprendre ce mélange d’émotions : colère, tristesse, frustration, dégoût.

Héra pense qu’une séparation d’un siècle avec Zeus est une bonne chose. Elle pourra ainsi mesurer son manque, son amour, ses tourments voire ses angoisses. C’est pourquoi elle a décidé d’aller vivre aux États-Unis pour y exercer le métier de psychologue cognitif comportemental sous le nom d’Uma Fernanda. Au 77 William Street à New Haven (Connecticut), Héra a décidé d’habiter le premier étage et de consacrer le rez-de-chaussée à son activité de psychologue. Le quartier est très agréable, la rue est bordée de platanes et sa maison baigne dans la lumière grâce aux nombreuses fenêtres. Il est facile de se garer et de surcroît, une place pour handicapés est réservée juste devant sa maison.

Comme pour tous les autres dieux de Mythologie Reloaded, la formation à l’arrivée sur terre a été faite instantanément. Héra se trouve donc titulaire d’un DEA en psychologie : une formation post-bac de cinq ans. Plus d’un mortel serait séduit par un apprentissage aussi rapide. Héra a réussi à se faire une clientèle assez rapidement. Il est vrai qu’elle vit dans un quartier que nous pourrons qualifier de bourgeois, ces quartiers où sont prévus des budgets psy. Les patientes sont surtout les femmes au foyer de 40 à 50 ans. Ce surnombre est lié probablement à leur vulnérabilité. Elles ont le sentiment d’avoir une épée de Damoclès au-dessus d’elles. Elles ne sont pas toutes dans ce cas-là, mais beaucoup d’entre elles ont fini d’élever leurs enfants, leur corps a changé : peau d’orange, quelques bourrelets disgracieux. De surcroît la non-indépendance financière les culpabilise. Certaines cherchent un emploi, d’autres dépriment dans la liqueur et les petits gâteaux. Leur perte de confiance les pousse chez un professionnel. Héra les rassure et leur propose des stratégies afin d’améliorer leur image dans le couple, prônant la séduction permanente. Héra est connue pour sa chasteté. Il est hors de question qu’une psychologue puisse céder à une relation amoureuse avec l’un de ses patients. Mais, c’est sans compter sur Hadès qui va manipuler Agénor.

à suivre sur http://www.pierretomyleboucher.fr

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,