2
min

HENRY de L'ESCHÉRICHIA-COLI

Image de Philippe Larue

Philippe Larue

15 lectures

3

- Maintenant que t'es un staphylococcus, t'as rien à perdre. Allais, suis-moi. Tu vas te plaire au paradis, Terry. N'oublies pas qu'ont mangeaillaient dans le pathos, et qu'à présent, dans le pathogène divin. Tu vas pas regretter...
- On n'a plus de pouvoir. Fini d'être toxiques, fini les furoncles, fini les septicémies, fini les...
- Arrêtes de te plaindre. T'auras peut-être la chance de digérer des coques dorées et...
- Quelle salope, cette salmonelle! Préférer un streptococcus...un entérococcus, j'aurais rien dit, mais un...
- La ferme Terry. Je reconnais ce boyau, on est bientôt arrivé.

Vous vous demandez qui nous sommes? Bien sur: cinq années de galères dans les nécroses, ça vous forge un mental enfer. Nous sommes malpolis, mais cinq années dans le mensonge d'une nuit d'été...Bref, nous allons côloniser en duodénum, des nems parfois, mais surtout des choco Prince. J'le connais bien ce personnage, un gourmand de biscuits en tous genres. J'avais un grand-père autrefois qui, avant de partir dans l'haïku de la more, m'avait confier un tuyau. Ou plutôt un boyau. J'me présente: je m'Apple Henry de l'Escherichia-Coli.

- Nous avons de la chance. C'est la journée des Saints-Michel
- Et alors?
- Alors quoi? Nous allons nous régaler de Lapardieu

Et voilà que Terry et Henry de l'Eschérichia-Coli, plongés dans les méandres divins. Des visiteurs du passé à la postérité des bactéries.

- C'est vrai...c'est la classe, c'est drôlement gustatif
- Ouai, nous c'est le goût
- Ça me plait...Finalement, la salmonelle avec le streptococcus, continuez à becqueter des nécroses...ah ah ah
- Attends, je t'ai gardé le meilleur
- Quoi? Dis-moi vite
- Il a une Bonne Maman. Demain Seurat un autre jour
- J'ai hâte

Deuxième jours

- Réveilles-toi. C'est aujourd'hui que si l'homard scie les langoustines, c'est là queue l'Omar Sy les langoureux, non?
- Hein...quoi...qu'est-ce-que tu racontes, Henry de l'Escherichia-Coli?
- Okay, okay. On va se replier sur les petits amoureux
- C'est qui ceux-là?
- Quand tu vas écouter les flatulences du petit biscuit...non, je te dis rien
- Je commence à m'habituer à la vie de prince. Manque une princesse
- C'est pas ce qui mink ici. Quand on va trouver les cohortes de la selle de cheval ou des raies gaies night...
- C'est mieux que ce café de flore intestrinale?
- Ah, je devrais retrouver des membres de ma famille de l'Escherichia-Coli
- Où sont les femmes?
- Tiens, voilà la mère Poulard




Cinquième jours

- Alors, comment tu trouves notre nouvelle vie?
- Ben...c'est vrai que les Krisspoll's...sauf que le Pépito jaloux, il a fallu se le farcir.
- Bah, en une seule bouchée. Ah, la reine providencia stuartii...tu l'as dévoré
- Ma foi, ouai
- Faust fer attention: mon furoncle m'a prévenu des Björn Bjorg; des redoutables combattants où tennis raquetté, ni croqué
- Quoi? On est de simple Cracottes, alors?
- T'as raison. Je crois que tabac, Terry. Reposons-nous

Septième jours

Dieux se reposèrent, ma foi. Et mon foie, en crise de rire, empire des salades...Salers poivre, du moulin du pivert!

- Eh oh, Terrry
- Quoi, ma fiancée?
- Arêtes de rêvasser et fini ton repas ou t'auras pas de dessert!
3

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Mais que fait le docteur Knock ☺☺☺ !?!
·
Image de Flo Deau
Flo Deau · il y a
Les nonnettes sans une orange c'est de la blanquette mais qui s'en arrange? Moi je reste aux calissons qui frissons qu'orangent! ;0)
·
Image de Philippe Larue
Philippe Larue · il y a
MERCI DU PASSAGE. Le texte "navet" pas été reste nu pour le concours;;;
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur