Hélios au couchant

il y a
1 min
347
lectures
244
Qualifié

"Vous direz que les mots éperdument me grisent et que j'y crois goûter le vin de l'infini" Louis Aragon  [+]

Image de Hiver 2018
Le ciel était clément. La ville vibrait encore des notes brillantes s’échappant du conservatoire de musique.
Dagmar avait en tête le dernier arrangement de sa partition. Il rentrait à pied chez lui, son cahier de composition toujours disponible sous le bras. Chaque instant du jour ou de la nuit était une inspiration pour ce compositeur, ingénieur du son, dont les musicalités sérielles de Boulez et Messiaen avaient intrigué, initié son oreille adolescente. Une tocade pour cette musique qui lui révélera d’instinct des notes dissonantes, atonales.
Il longea la côte, sur la passerelle de bois en haut de la dune qui surplombe l’océan, pour rejoindre sa villa de la Joya, quartier résidentiel d’Euphonia.
L’astre qui descendait lentement dans les flots du Pacifique interpella le musicien. Il s’assit sur les planches, les pieds dans le sable.
Les eaux flambaient d’ocre jaune rougeoyant, moiré, mouvant. Venues du tréfonds du sublime couchant, des croches altérées çà et là, quelques silences « pointés » évocateur de son émoi, s’ajustaient, en écriture automatique, sur la portée : la mélodie d’ouverture, sautillante, haut perchée dans les aigus, épousait les strates de couleur de l’étoile jaune au couchant.
Il remplit les portées de trois pages.
La langueur du soleil se noyant paisiblement lui dicta des mesures plus sourdes où le souffle s’épanchait, se noyant lui aussi dans un brasier de nostalgie. Lui revint à l’esprit l’aurore boréale verte et jaune de son pays natal, criant son infini au ciel magnétique d’un univers extra-terrestre.
En rentrant chez lui, il se mit au piano. Testant sa composition, il fermait les yeux, visita à nouveau le couchant sur le Pacifique dévoré de lueurs boréales turbulentes.

244

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,

Vous aimerez aussi !