2
min

Hébé et Plustus

0 lecture

0

Dans l’ancienne mythologie, Hébé est la fille de Zeus et d’Héra. Elle personnifie la jeunesse, la vitalité et la vigueur des jeunes. Sa mission principale est de servir d’échanson aux dieux : servir le nectar ou l’ambroisie. Cette nourriture céleste permet aux dieux de rester éternellement jeunes.

Un jour, Hébé fit un faux pas et tomba de telle manière qu’Athéna craignit pour sa pudeur. Elle fut évincée par Zeus qui la remplaça par Ganymède. Il faut rappeler que, dans Mythologie Reloaded , Zeus impose aux dieux un séjour sur terre d’une durée d’un siècle. Les dieux doivent satisfaire un besoin primaire, fondamental, c’est-à-dire le besoin que tout un chacun possède en lui et qui n’est pas assujetti au pouvoir ou à l’argent.

Pour nous, humains, nous pourrions transcrire le concept de la façon suivante : « que feriez-vous de votre vie si vous n’aviez aucune contrainte ? » Hébé a choisi la Suisse. Elle a décidé de vivre à Riggisberg, petite commune de 2500 habitants. Sa maison est située dans la rue Sandgrubenweg à deux pas de la COOP où elle fait ses courses deux fois par semaine. Hébé a trouvé un emploi aux ateliers Plustus.

Monsieur Plustus est ébéniste et créateur de mobilier. Il s’agit d’une petite entreprise composée de cinq salariés : un charpentier, un menuisier, une ébéniste, une secrétaire et un apprenti. Hébé est diplômée de l’école Boule de Paris. Son talent est indéniable. Avec Monsieur Plustus, ils mettent au point tous les nouveaux projets. Afin d’asseoir son activité, Monsieur Plustus a élargi ses compétences en engageant un menuisier et un charpentier. Bon prince, il a décidé de donner sa chance à Jérôme Kerciel avec qui il a passé un contrat d’apprentissage.

Monsieur Plustus s’est aperçu immédiatement des qualités incontestables de Jérôme. Si chacun se souvient de ce qu’il faisait le 11 septembre 2001, monsieur Plustus a également de bonnes raisons de se souvenir de cette date. En effet, ses ateliers ont pris feu. Des flammes énormes sortaient du bâtiment, de fines braises chaudes ne cessaient de monter vers le ciel. Le bâtiment paraissait indistinct en raison de la chaleur. Celui-ci était carrément déformé par les ondulations successives émanant du bûcher. Monsieur Plustus compta ses troupes et il s’aperçut rapidement de l’absence de Jérôme.

En une fraction de seconde, Hébé rentra dans l’entreprise afin d’essayer de sauver Jérôme. Monsieur Plustus lui emboîta le pas en essayant de la retenir. Ils eurent du mal à traverser les différentes pièces de l’entreprise tant la chaleur des flammes était importante. Monsieur Plustus sentait que c’était la fin. Quand tout à coup, une espèce de tunnel de protection s’est formé autour d’Hébé. Ainsi, elle put ramener Jérôme et Monsieur Plustus. Une fois l’extérieur, monsieur Plustus et Jérôme crachaient leurs poumons.

Après quelques jours, Jérôme n’avait plus aucun souvenir de son évacuation, par contre monsieur Plustus ne cesse de revoir ce tunnel protecteur qui retenait les flammes. À chaque fois que monsieur Plustus interroge Hébé, celle-ci lui explique qu’il a dû recevoir un choc psychologique lié à la peur de mourir, à la peur de perdre Jérôme et à la peur de perdre son entreprise. Quelques jours plus tard, l’enquête de police informe Monsieur Plustus qu’il s’agit d’un incendie volontaire. Et qu’il devait s’agir d’une personne qui connaissait bien l’entreprise et qui savait où étaient stockés les produits inflammables comme les solvants. Monsieur Plustus a deux grandes questions existentielles dont il veut obtenir les réponses. Qui en veut à son entreprise et comment expliquer ce tunnel protecteur ignifugé.

à suivre sur http://www.pierretomyleboucher.fr

Thèmes

Image de Très très courts
0

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,