Happy End

il y a
1 min
11
lectures
0
Le 21 Décembre 2012 on comptait faire une petite fête entre nous pour le dernier solstice d’hiver. C’est pas tous les jours la fin du monde, il fallait en profiter !
Ces trucs là, c’est comme pour les soldes, si on laisse passer la date on est foutu...
Mais imaginons la tête du gars qui prophétisa l’apocalypse...
Le lendemain de la date fatidique, au petit déjeuner à quoi pense-t-il ? A se planquer, à se suicider ? A-t-il honte ? Allait-on le prendre pour une bille, lui faudra-t-il raser les murs quelques temps etc.
Mais au fond, il est peut être tout simplement heureux d’être encore là non ?
Toujours en vie dans un monde debout, aussi cruel, égoïste et foutraque que la veille. Je plaisante...
Mais la fin du monde paraît tout de même bien amorcée, non ?
La seule question étant :
Mort lente ou subite  !? à pronostiquer selon tempérament...
Il semble que demeurent encore en nous l’écho du carnage des deux dernières guerres mondiales où le champs de bataille occupait le centre-ville, impliquant tous les civils. La déshumanisation et la barbarie nazie, l’extermination industrielle, uniquement dictée par le racisme et la haine, les premières bombes atomique sur Hiroshima et Nagasaki. Toutes ces horreurs n’ont pu que nourrir nos cauchemars et déposer leur fange sur notre inconscient.
Avec l’angoisse que suscite aujourd’hui le terrorisme fanatique, les massacres ethniques, la pollution des esprits et de la planète, la possession généralisée de l’arme atomique, la menace radio active du nucléaire civil, le traitement et l’enfouissement problématique de ses déchets, la multiplication des catastrophes climatiques... Voilà largement entamé le processus quasi irréversible, de la fin d’un « certain » monde.
Partout la nature se rebelle. Sans raison apparente, des poissons, des abeilles, des oiseaux meurent par centaines, des baleines viennent s’échouer sur nos rivages. Tous les jours des espèces disparaissent...
Comme les canaris maintenus en cage au fond des mines, dont la mort servaient à donner l’alerte, ces veilleurs de vie n’annonceraient-ils pas un dernier coup de grisou général !!
Bon, mais je plaisante bien sûr...
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,