3
min

Go and Love 4

67 lectures

10

Mais quel con je fais!
Encore un peu et je la raccompagnais devant chez elle sans qu'elle ne m'ait indiqué la route ! Il va falloir que je sois un peu plus concentré si je ne veux pas tout faire foirer... Cette mission s'avère être plus compliquée que prévu !
D'habitude, rien ne me fait dévier de mon objectif. Lorsqu'il s'agit de mon travail, je suis une vraie machine de guerre. Mais d'habitude, mon travail ne consiste pas à séduire une femme qui me fait autant d'effet...

Ayant besoin de soulager ma conscience, je pris mon téléphone et envoyai un SMS à la seule personne capable de me comprendre : Rudy.

« T'es dispo, mec ?»
La réponse ne se fit pas attendre :
« RDV à l'endroit habituel dans 15 minutes. »

Lorsque j'arrivai au bar « Le Quiproquo », Rudy était déjà là, installé sur une banquette de velours noir avec deux whiskies sur la table. La musique lounge feutrée et les lumières tamisées faisaient de cet endroit un lieu intimiste, paradis des rencontres discrètes. La devise de la maison : Ce qui se passe au Quiproquo, reste au Quiproquo.

- Salut Rudy, comment tu vas ? Demandai-je à mon collègue de travail en prenant un siège face à lui.
- Salut Ethan, ça va et toi ?
- Dossier compliqué... Je voulais ton avis...
-... Comment s'appelle-t-elle ? Me coupa-t-il en riant.
- Qui te dit qu'il s'agit d'une femme ?
- Il s'agit toujours d'une femme ! Allez, explique moi...
- Je dois me rapprocher d'elle afin de lui soutirer des informations confidentielles par n'importe quel moyen. Le patron m'a dit que le commanditaire avait été très clair : il veut de quoi faire virer Allie... Je dois donc trouver du top secret, que le commanditaire fournira à la concurrence.
- Et alors ?
- Elle ne mérite pas ça...
- Le boulot, c'est le boulot, mec. Fais la part des choses...
- Et si j'avais de plus en plus de mal ?
- On n'est pas payé pour se poser des questions, Ethan. Un contrat est tombé, et si ce n'est pas toi qui le remplit, ce sera un autre. C'est aussi simple que ça. Parfois, la personne à détruire mérite son sort, parfois un peu moins...
- Mais tu ne culpabilises jamais, toi ? Demandais-je.
- On vit dans un monde de requins. Sois tu mords, sois tu es mordu. Personnellement, j'ai choisi mon camp. Et si jamais ma conscience me rattrape, je sais toujours comment la faire taire ! Me dit-il en levant fièrement son verre.
Je pris une gorgée de mon whisky en souriant, avant d'ajouter :
- Je commence à me demander si je suis toujours fait pour ce travail... Jusqu'à présent, j'ai toujours exécuté mes missions sans jamais me poser de question, comme un bon petit soldat. J'empochais mon chèque, et je passais à l'affaire suivante. Mais au final, ça rime à quoi ce qu'on fait ? Ruiner la réputation de personnes qu'on ne connait même pas, juste parce qu'on nous en a donné l'ordre...
- Qu'est-ce que tu racontes ! La plupart du temps, on ruine la réputation de mafieux, d'escrocs et d'ordures ! Me fit Rudy. Moi je trouve ça classe comme boulot !
- La plupart du temps, oui. Mais qu'est-ce qu'on fait des autres, des innocents ?
- On n'est jamais complètement innocent lorsqu'on est dans le viseur d'une boîte comme la nôtre, Ethan...

Je pris un moment pour réfléchir à ce que mon collègue et ami venait de dire, tout en faisant tourner le fond de whisky qu'il restait dans mon verre. Au fond de moi, je me sentais de plus en plus en désaccord avec la pseudo éthique à géométrie variable d'Under Corp, la société pour laquelle je travaillais. Quelque chose en moi avait changé depuis cette journée passée avec elle...

- Elle t'a retourné le cerveau, mon pote ! Me dit-il, en m'envoyant une tape amicale sur l'épaule comme pour me sortir de mes pensées.
- Tu devrais la voir... Elle retournerait le cerveau de n'importe quel mec !
- Qui aurait cru que sous cette carapace se cachait un grand sensible ! Me taquina Rudy.
- Un grand sensible, n'allons pas jusque là, mais disons qu'elle me... captive. Et je ne veux pas ruiner sa carrière si elle n'a rien fait de mal. Il va falloir que je me renseigne sur elle.
- Fais attention à toi, Ethan . Tu sais que le boss n'aime pas les exécutants qui posent trop de questions... Tu pourrais perdre ta place, alors assure toi qu'elle en vaille la peine. Je dois filer, le devoir m'appelle ! Mais tiens moi au courant, l'ami !

Rudy quitta Le Quiproquo, me laissant en tête à tête avec mon dilemme interne. Je pris mon téléphone pour envoyer un SMS à Allie.

« J'ai passé une très bonne journée. Est-ce qu'un dîner vendredi prochain est envisageable ou dois-je encore passer par ton assistante ? ;-) »

Pas de réponse. Merde. J'espère ne pas avoir grillé mes chances avec cette stupide bifurcation d'autoroute !
Ce n'est que vers 23h qu'Allie daigna enfin me répondre.

« C'était une journée très agréable pour moi aussi. Et inutile de passer par Véra, je ne suis pas disponible vendredi... Clara veut officiellement me présenter l'écossais ! Par contre, tu peux venir m'aider à tenir la chandelle au Green Goose si tu veux. 20h »

« Décidément, vous avez souvent besoin d'être sauvée, Mademoiselle Vargas ! A vendredi...»
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Ginette Vijaya
Ginette Vijaya · il y a
Vous me donnez une idée . Et si j'écrivais moi aussi un feuilleton avec épisodes à envoyer tous les soirs ?
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
Essayez :)
·
Image de Polotol
Polotol · il y a
Business, business… A+
·
Image de Pozé
Pozé · il y a
Je viens de finir la partie 4 et c'est vraiment sympa...bravo !! petite question: t'as déjà tout écrit et tu découpes ou tu fais les suites au fur et à mesure de l'inspi en temps réel ?
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
Merci :D
Et jusqu'à présent j'écrivais au fur et à mesure... Là en revanche j'ai réalisé une trame dans les grandes lignes pour finaliser l'histoire :)

·
Image de Michele Maslier
Michele Maslier · il y a
Beaucoup trop court mais ça avance... allez bon courage à notre nouvelle romancière pour nous faire découvrir très vite la suite.
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
Merci Michèle! :-D
La suite lundi prochain :-)

·
Image de Mutti
Mutti · il y a
Toujours aussi captivant et trop court . A lundi j'espère pour la suite
·
Image de Elodie Dieudonné
Elodie Dieudonné · il y a
Il y aura une suite lundi prochain, oui! Merciiiiiii Mutti! :)
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Comment ai-je pu laisser ma sœur m'embarquer dans cette galère... Si elle n'avait pas un don hors norme pour se retrouver dans des situations loufoques, voire même carrément dangereuses ...

Du même thème

TRÈS TRÈS COURTS

Septembre 1931, bonjour Dallas. C’est le dernier jour de l’été aujourd’hui. La ville se gorge du soleil naissant, s’enivrant de la douceur de l’aube dans les rayonnements rosés. ...