3
min

Germaine PIVOINE pour vous servir (19ème épisode)

Image de Ted

Ted

29 lectures

5

Une vache bipède aux mamelles dressées vers le ciel prend un malin plaisir à passer en revue des hommes en arme. Aucun d’eux n’ose bouger. Seul un petit brun tatoué aux muscles bandés ose faire le premier pas. Il s’avance le menton dressé :
— Maréchal PETRIN ! Ma carrière est jonchée d’atrocités ! Mais cette atrocité-là sera la dernière ! Comment pourrai-je expliquer à mes enfants cette humiliation faisant de moi l’élève d’une vache ? Je démissionne !

Le Maréchal PETRIN :
— Démission accordée lieutenant RAMBOW ! S’il y en a d’autres qui assument mal l’idée d’être formés par une vache : qu’ils fassent un pas en avant !

Personne n’ayant bougé, la Capitaine Myrtille DESCHAMPS a regardé RAMBOW droit dans les yeux pour lui signifier son mépris pendant que le Maréchal PETRIN lui retirait ses insignes. Dix capitaines et deux cent quarante-neuf officiers ont ensuite juré fidélité à leur nouvelle formatrice (à sa demande afin de respecter la coutume minotaurienne).

Deux mois ont passé et d’autres vaisseaux se sont superposés pile poil au même endroit.

Myrtille a pris le commandement des dix premiers vaisseaux remis à flot. Sa flottille parcoure maintenant l’espace en direction de Minotauria (sa seule volonté étant de secourir son peuple). Yvette assure son remplacement en tant que formatrice. D’autres équipages formés par elle pour combattre rejoindront la flottille de Myrtille.

Les trois vaisseaux aux ordres de Germaine ne sont plus qu’à quatre mois de la Terre. Dans quarante-cinq jours : deux flottilles de vaisseaux minotauriens se rencontreront par hasard.

Les jours ont passé. Le lieutenant DUPRES frappe violemment le bouton d’alerte. Depuis son poste d’observation (situé au sommet de l’antenne du vaisseau), il hurle pour qu’on l’entende :
— VAISSEAUX A TRIBORD ! VAISSEAUX A TRIBORD !

La Capitaine Germaine :
—Combien de vaisseaux ?
— DIX CAPITAINES !
— Hurlez encore une fois et je vous fais descendre... quel genre de vaisseaux ?
— Minotauriens capitaines...
— Minotauriens ? SOLDATS NOUS NE SOMMES PLUS SEULS ! NOS VAISSEAUX SONT DE RETOUR !

Le lieutenant DUPRES :
— Clamo ad te clamavi.

Germaine ignore cette réflexion en latin et tente un contact radiophonique :
— Ici la Capitaine PIVOINE. Je vous parle sans hurler ! M’entendez-vous ? Je réquisitionne vos vaisseaux. Veuillez rester en position. A vous...
— Je vous reçois cinq sur cinq Capitaine Pivoine !
— Qui est à l’appareil ? Il me semble reconnaitre cette voix... J’espère me tromper... Myrtille ?
— Capitaine Myrtille DESCHAMPS pour te servir Germaine !
— Où as-tu déniché ces putains de vaisseaux BDM ?
— Ils se sont empilés en arrivant sur la Terre. Je m’inquiète pour Minotauria et si je ne me trompe pas tu en reviens ! Sais-tu pourquoi nos vaisseaux s’écrasent au lieu d’atterrir !
— Oublie Minotauria ma chérie ! Il n’y a plus personne à sauver là-bas ! Mais dis-moi... qui t’as mise à la tête de cette flottille ?
— Le G198.
— Le G198 ?
— Tu restes bouche bée hein ? Eh oui ! Je suis à la tête d’une flottille pilotée par des humains ! Cette espèce que tu t’entêtes à sous-estimer a souhaité m’aider. C’est de « l’aide humanitaire » comme ils disent. En bref c’est un réflexe humain.
— En dehors de notre vengeance il n’y a plus rien à faire pour Minotauria Myrtille ! Ote-toi de mon chemin !
— Non Germaine ! Ces humains vont nous aider à sauver Minotauria !
— Ote-toi de mon chemin ou je tire BDM !
— Tu seras restée bête jusqu’au bout Germaine ! Tire et mes dix vaisseaux répliqueront !

On ne s’improvise pas pilote de guerre comme ça.

Sur les neuf vaisseaux qui accompagnaient celui de Myrtille, six ont été détruits dans les premières semaines. Trois vaisseaux remis à flot sur Terre arrivant chaque semaine, sa flottille est restée constante pendant un mois. Germaine PIVOINE n’a annoncé sa capitulation qu’après la perte d’un deuxième vaisseau.

Germaine :
— Je capitule.

Myrtille :
— Arrête tes moteurs ! Je débarque illico pour savourer le plaisir de te voir rendre les armes.

L’arrêt brutal d’un vaisseau minotaurien est toujours impressionnant : l’afflux de bouse dans les machineries ne s’arrêtant pas immédiatement, les centaines de hublots du vaisseau de Germaine se sont assombris d’un coup avant de s’éclaircir lentement (aussi lentement qu’une matière fécale coulant sur un hublot). Ensuite son vaisseau a explosé.

Myrtille :
— Qui a tiré ? Vaisseaux au rapport !
— Capitaine WEST au rapport Capitaine ! Ce vaisseau s’est assombri d’un coup ! Ça ressemblait à s’y méprendre à une manœuvre d’évasion BDM !
— J’ai foi en l’espèce humaine Capitaine WEST. N’en parlons plus. Minotauria nous attend.
— A vos ordres Capitaine ! Merci de votre confiance Capitaine !

Les vaisseaux se posent un à un sans discontinuer depuis plusieurs heures. La mission est presque accomplie. Il ne reste qu’à trouver la cause de la dégénérescence des minotauriens et les sites de construction des vaisseaux. Dans quelques semaines, les derniers bâtiments remis à flot sur Terre arriveront. La flotte terrienne sera alors au complet. Le Capitaine WEST n’avait en fait qu’une mission : cartographier et coloniser Minotauria (une planète devenue orpheline de son espèce dominante).

Tout est accompli. La technologie minotaurienne a livré ses moindres secrets. Les sites constructibles à même de recevoir des familles terriennes ont été répertoriés.

Myrtille rend son arme :
— Vous avez mis la main sur une chouette planète Capitaine WEST ! Comment ai-je pu être assez bête pour croire que des humains sauraient faire preuve d’humanité ? Germaine avait raison sur toute la ligne !

Le Capitaine WEST :
— Rassurez-vous Capitaine DESCHAMPS. Nous ferons preuve d’humanité. Votre équipage est un témoignage de votre civilisation et j’ai reçu une missive du G198. Je la cite : « l’espèce minotaurienne se résumant à quelques dizaines de spécimens, elle devient officiellement une espèce protégée ». Une réserve vous sera concédée madame. Vous et les vôtres pourrez y vivre sans crainte.
— Nous ne ferons que survivre Capitaine WEST !

Rendez-vous au 20ème et dernier épisode.
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Les humains, quelle vacherie !
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Aïe Germaine capitule ;-).
·
Image de Ted
Ted · il y a
Peut-être que son honneur lui sera rendu dans le 20ème et dernier épisode ;)
Je l'ai terminé mais je reprends la série depuis le 1er épisode pour éviter les incohérences (personnages, lieux, causes et effets, etc.)
Je dois imprimer le tout pour relire à tête reposée et raturer.
Je suis certain d'avoir encore beaucoup de travail avant d'envoyer le tout à un éditeur ou à une société de production (pour en faire un scénario de film d'animation).
Bises fidèle auteur-lecteur.

·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Bon courage ! J'admire ta patience ;-). À bientôt et bises.
·
Image de Nicole Crepin
Nicole Crepin · il y a
Surprenant , mais j' aime +++
·
Image de Ted
Ted · il y a
Bonsoir Nicole.
J'ai écrit le dernier épisode mais il est en relecture.
Je le publierai quand les corrections seront terminées.

·
Image de Nicole Crepin
Nicole Crepin · il y a
Alors a très bientôt !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Albert a entendu cette phrase durant son sommeil : « Ta maladie s’appelle vieillesse et le fait que tes semblables en meurent encore me désespère. » Les histoires ...

Du même thème