3
min

Germaine PIVOINE pour vous servir (13ème épisode)

Image de Ted

Ted

36 lectures

10

Germaine a fait fabriquer son nouveau siège de commandement sur mesure (ce dernier a été moulé directement sur son postérieur). C’est un avantage de pouvoir voyager assis pendant qu’un équipage s’active. Son nouveau siège en impose un max : on le remarque de loin... il trône... c’est un siège fait pour elle. Le charisme ça ne s’invente pas ! D’ailleurs quand elle tente de rejoindre son siège l’équipage s’écarte : elle s’impose !

— Rentrez vos bedaines de merde bande de nazes ! Et arrêtez avec ces putains de haies d’honneur ! Vous m’en faites une dès que je quitte un trône pour en rejoindre un autre ! Vous avez beau vous marrer : c’est chiant de devoir remonter une haie toutes les vingt minutes ! Oui j’ai la courante depuis deux jours ! Et alors ? Ça arrive même aux meilleurs !

Le lieutenant BOURRIN fait un pas en avant pour se distinguer (depuis le côté droit de la haie) :
— Capitaine ! Moi j’avais la bedaine rentrée !
— SILENCE Lieutenant BOURRIN ! Décidément certains noms de famille sont prédestinés ! Pourriez-vous (s’il vous plait) faire un pas en arrière afin de « ME » dégager le passage vers « MON » siège ? Ce geste anodin (mais néanmoins nécessaire) nous ferait gagner un temps plus que précieux.
— A vos ordres Capitaine PIVOINE !

Le vaisseau vient de changer de cap suite à une surcharge sur son côté droit.

La rangée du lieutenant BOURRIN est tombée brutalement de la passerelle après qu’il ait accepté cet ordre inconsidéré. Déséquilibrée : la sous-lieutenante DESCARTE s’est agrippée à lui tandis qu’il s’agrippait à son tour au type d’à côté. Chacun s’est agrippé à son voisin. La Capitaine PIVOINE les a regardés disparaitre d’un air amusé. Avec eux disparaissait enfin l’ère désuète des haies.

Les trois vaisseaux viennent de perdre trois jours de voyage du fait de ce changement de cap. Ces trois jours ont permis à Germaine l’élaboration d’une note de service à l’attention des trois équipages. Le protocole minotaurien stipulera désormais ceci : « suite aux abus récents liés à l’utilisation des haies d’honneur par les personnels en vue de quitter sournoisement leur poste et au vu du danger encouru du fait de cette pratique dans des espaces restreints, les haies d’honneur sont désormais proscrites sur tous les vaisseaux de la flotte minotaurienne ».

La Terre est à nouveau en vue. Yvette et Myrtille suivent à la lettre les ordres de Germaine : elles atterrissent pile poil au centre du site imposé par le général SMITH. Le vaisseau de Germaine atterrit en dehors de ce site curieusement nommé « Zone P51 ».

Le Général SMITH :
— Au nom de l’Humanité je vous souhaite la bienvenue sur Terre mesdames ! Mon père était lui-même éleveur ! S’il avait été là en ce jour solennel... il vous aurait claqué le der... Humm ! Enfin passons ! Je ne vois que deux vaisseaux. Où est le troisième ?
Myrtille :
— Une avarie a dû l’obliger à atterrir plus loin Général. Où sont les réfugiées politiques ? On désire les embarquer au plus vite pour abréger leur souffrance terrestre.
— Les réfugiées pol... ? Humm ! Ah oui ! Où avais-je la tête ? On les prépare pour le voyage mesdames. On a sélectionné les vaches les plus souffrantes. C’est un réflexe appelé « humanité » ! Vous voulez des vaches souffrantes... je m’en vais vous en donner !

Yvette à Myrtille (en aparté) :
— Ça sent le foutage de gueule ! Quand il parle de vaches souffrantes, il parle en fait de vaches malades !

Yvette :
— Général ! On est là pour expatrier nos sœurs selon un accord passé entre nos deux peuples ! Pourquoi faites-vous passer pour un geste d’humanité une tentative de nous refourguer des vaches malades ? Si elles sont malades on les soignera ! Commencer par l’évacuation des vaches malades ne nous gêne pas ! Ce qui nous gêne par-contre c’est ce mensonge tentant de faire passer une arnaque inavouée pour un geste d’humanité !
— Vous vous méprenez madame ! Ces vaches sont bien malades ! Vous voir les emmener afin de les soigner est pour nous un crève-cœur ! Il n’y a rien de plus beau que de soigner une vache pour un Homme ! En les emportant vous nous privez du plaisir de les soigner !

Germaine a entendu la fin de la conversation (la Jeep électrique couleur prairie qui l’a déposée n’a fait aucun bruit).
— Général SMITH ? Capitaine Germaine PIVOINE pour vous servir ! Qu’entendez-vous par « bien malades » ?
— Euh... souffrantes...
— Souffrantes de quoi ?
— Humm... je cherche le mot juste... attendez... Dépression ? Elles souffrent de dépression ! Malgré nos ordres, quelques fermiers ont cru bon d’informer leurs troupeaux qu’ils partiraient ailleurs qu’à l’abattoir ! Leurs vaches étaient folles de joie mais vous avez trois jours de retard sur la date prévue ! Mettez-vous à leur place Capitaine ! Eviter l’abattoir... ne plus l’éviter... elles souffrent de dépression...

Yvette :
— Faudrait choisir Général ! C’est du lard ou du cochon ?

Myrtille :
— Dis-donc Germaine ! Pourquoi tente-t-il de se justifier sur l’état de santé de nos sœurs ?

Le général :
— Jusqu’ici on n’avait pas évoqué les cochons mesdames ! Vous connaissez une planète dominée par des cochons ? Si c’est le cas on veut négocier avec eux avant l’envahissement !

Germaine :
— Tu te poses bien trop de questions Myrtille ! Peu importe le mal qui atteint nos sœurs terriennes : nous les sauverons. Quant à vous Général SMITH : mon peuple m’a confié un message diplomatique destiné à rapprocher nos deux Mondes. Disposez-vous d’un bureau isolé dans lequel nous pourrions parler seul à seul ?

Le général ressent ce que pourrait ressentir un vendeur de frigos ayant refourgué un appareil en panne à un couple d’esquimaux. Un doute l’assaille soudainement : la Capitaine PIVOINE s’est sentie obligée de mentir à ses collègues ! Pourquoi l’a-t-elle fait et dans quel but ?

De leur côté, Yvette et Myrtille subodorent une entourloupe.
Les cales du vaisseau de Germaine sont pleines de machines faites pour prélever le granite Terrien. La Terre subira-t-elle le sort de Gallinac ? Rien n’est écrit...

Thèmes

Image de Très très courts
10

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Smith a du leur préparer une vacherie sacrée, quel suspens !
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
ça fuse, ça swingue au pays des vaches !!!
·
Image de Ted
Ted · il y a
J'ai vu que tu avais commenté les épisodes suivants.
Je file voir ton avis O))

·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Rien n'est écrit tout reste à découvrir ! À bientôt pour la suite ;-)
·
Image de Ted
Ted · il y a
A bientôt Dolotarasse ;)
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Rien n'est écrit mais certaines croient avoir tout prévu !
·
Image de Ted
Ted · il y a
Bonsoir Patricia ;)
Tu as tout compris O))
Et c'est moi qui écris donc... Germaine va morfler !
A +

·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
:-))
·