3
min

Germaine PIVOINE pour vous servir (12ème épisode)

Image de Ted

Ted

32 lectures

5

Imaginez-vous aux commandes d’un vaisseau intergalactique.

Imaginez les étoiles qui défilent et ce vide qui ne vous rattache plus à rien. Vous n’êtes plus qu’un caillou lancé pour faire des ricochets. Il vous faut en faire suffisamment pour atteindre l’autre rive... s’il en manque un vous coulez. Des officiers et des sous-officiers sont à vos ordres.

Vous êtes également aux ordres et ça vous gâche la fête !

C’est exactement ce que vivent Myrtille (une vache minotaurienne lesbienne) et Yvette (une fermière libérée des coups de son mari). Elles sont aux ordres d’une peau de vache prénommée Germaine. Leurs trois vaisseaux viennent de s’élancer vers une rive lointaine (la Terre).

Elles viennent de croiser la dernière lune de Minotauria : un patatoïde trop informe pour avoir été habité. Ce reste de lune l’a pourtant été. Des troupeaux de bonobos y étaient élevés par des poules géantes à bec denté. Ils labouraient un champ de maïs recouvrant la totalité de ce qu’était cette lune du temps où on l’appelait encore Gallinac.

La terre fournissait les vers. Les vers nourrissaient les bonobos. Les bonobos nourrissaient les poules à bec denté. Aucun bonobo ne dépassait l’âge de dix ans. Ces derniers se reproduisant à la pelle : les poules les régulaient. L’abattage se faisait à l’aide des pelles qui servaient au labourage (d’où l’emblème en forme de pelle sur le drapeau gallinacien).

La nature est vraiment bien faite quand elle existe (même sur Gallinac) : terre, vers, bonobos, pelles et poules à bec denté formaient une chaine alimentaire parfaite. Dix saisons se succédaient chaque année (les printemps s’intercalant entre chaque été). Chaque fin de saison était l’occasion de déguster le plat mondial : « le bonobo grillé farci au maïs et aux vers en gelée ». Les poules gallinaciennes en raffolaient.

Quand les vaches minotauriennes ont été à même de voler... elles ont volé ! Dès leur première expédition sur Gallinac : elles ont fouillé le sol pour y trouver ce qu’elles étaient venues chercher. Un champ lunaire pourvoyeur de maïs recouvrait une sphère faite d’un minerai rare : le granite. Cette roche riche en quartz constitue depuis des lustres la coque des vaisseaux intergalactiques minotauriens. La forme patatoïde de Gallinac résulte d’un trop-plein d’extraction. Ce gisement est aujourd’hui épuisé. Geneviève PIVOINE le sait.

La Terre n’est pas qu’une couveuse à vaches primitives génétiquement utiles à la survie des vaches minotauriennes. Elle est avant tout un gisement. Sa forme ronde et sa couleur bleue parsemée de taches brunes ne seront peut-être plus là dans cent ans (le temps nécessaire à l’exploitation de son granite). Le voilà l’enjeu ultime ! Le voilà le but de cette mission d’exploration qui ne dit pas son nom ! Et Germaine PIVOINE le sait !

Le vide est passé. La terre ferme synonyme d’horizon rassurant est en vue.

— Allo ? Général SMITH ?
— Sergent LAJOIE à l’appareil ! A votre service madame ! Quel est l’objet de votre appel ?
— Bonjour sergent. Je suis la capitaine PIVOINE. Je viens de la planète Minotauria et je cherchais à joindre le général SMITH. J’avais dans l’idée qu’il me répondrait personnellement... il est en réunion ? Je m’étonne qu’il n’ait pas pris cet appel lui-même !
— Désolé madame PIVOINE ! Le général SMITH est en retraite depuis peu... mais il m’a laissé des consignes vous concernant : je vous passe le répondeur universel.

Bip bip. Si vous souhaitez consulter un médecin tapez 1. Si vous souhaitez consulter vos comptes tapez 2. Si vous souhaitez connaitre nos tarifs tapez 3. Si vous souhaitez parler à un technicien tapez 4. Si vous êtes un extraterrestre envahisseur tapez 5...

La touche 5 étant un piège... Geneviève a tapé 4.

— Allo quel est votre problème ?
— Je voudrais envahir la Terre et j’avais un deal sournois avec l’un de vos généraux parti en retraite. J’aimerais contacter son remplaçant.
— Vous avez son numéro de sécu ?
— Son numéro de sécu ? Non ! Il ne me l’a pas donné. Il s’appelait SMITH... ça peut vous aider ?
— SMITH ? C’est courant comme DUPOND ou DURAND ça ! Vous avez son prénom ?
— Non. Je sais seulement qu’il était général.
— J’ai un général DUPOND et un capitaine DURAND... mais aucun général SMITH... êtes-vous vraiment certaine de vouloir envahir la Terre ?
— Général SMITH répondez bordel ! Ou je tire !
— Oui... bon... j’ai essayé et j’ai perdu ! Vous êtes très forte capitaine PIVOINE ! Comment avez-vous fait pour me reconnaitre ?
— Je vous ai reconnu quand vous avez parlé d’envahissement. J’ai opté pour la touche 4 pour ne pas évoquer le sujet et vous l’avez amené par vous-même. On en est où de notre accord concernant les prélèvements de vaches terriennes ?
— 25% c’est beaucoup trop ! Faisons affaire à 20% capitaine !
— OK pour 20% général si vous me laissez atterrir !
— J’aime négocier avec vous capitaine PIVOINE ! Vous pouvez atterrir.

Seul le granite intéresse la capitaine Germaine PIVOINE. Ce deal renégocié n’est qu’une broutille.

Myrtille et Yvette dirigent chacune de leur côté le vaisseau qui leur a été confié. Les cales de leurs vaisseaux sont vides. Elles sont vides pour accueillir les vaches et les femmes à sauver. La cale du vaisseau de Germaine est pleine à craquer. Les scans effectués par Yvette le prouvent.

Yvette :
— Quelles sont les consignes capitaine Germaine ?
— On atterri et on prélève !
— On prélève ? Parle-t-on de vaches et de femmes à libérer ? Si oui le mot prélèvement est inadapté ma chère Germaine ! Les cales de ton vaisseau son pleines... y a quoi dans tes cales ?
— Tu as scanné mes cales ? Bonjour la confiance ! Elles sont pleines de matériel utile au prélèvement... tu n’as pas à en savoir plus !
— Quelle est la commande ?
— Tu poses trop de question Yvette !
— Pourquoi est-on ici BDM ?
— Pour prélever Yvette... on est là pour prélever...

Les 20% de vaches terriennes sont prêtes. L’armée mondiale les a parquées en Irlande (le lieu du rendez-vous pour le prélèvement annuel).

Les vaisseaux d’Yvette, de Myrtille et de Germaine atterrissent.

Thèmes

Image de Très très courts
5

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
Je ne veux pas faire mon malpoli et j'ai peut-être gobé un bigorneau pas frais, mais... je pense avoir relevé quelques coquilles (de bigorneaux, bien sûr !) Au tout début de ce chat pitre, tu décris Myrtille comme une vache terrienne : je croyais qu'elle était Minotaurienne et que c'était Capucine, la Terrienne ? Il y a également par deux fois l'apparition d'une certaine Geneviève Pivoine : Germaine aurait-elle une soeur cachée ? (d'aussi mauvaise foi que sa jumelle puisqu'elle ment éhontément au général en prétendant ne pas avoir fait allusion la 1ère à l'envahissement...) Par contre, ces poules à dents sont vachement terrifiantes BDM !
·
Image de Doria Lescure
Doria Lescure · il y a
des poules à becs dentés et des bonobos ! Mais c'est une arche de Noé !!!!
·
Image de Ted
Ted · il y a
je me suis fait peur en imaginant ces poules géantes dentées ;)
·
Image de Plume Le chat
Plume Le chat · il y a
J'en frémis d'horreur !
·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Ah ah la Germaine est rusée. A bientôt pour la suite !
·
Image de Ted
Ted · il y a
Une vraie peau de vache !!! ;)
J'attaque le 13ème ce soir

·
Image de Dolotarasse
Dolotarasse · il y a
Bonne écriture ;-).
·
Image de Patricia Burny-Deleau
Patricia Burny-Deleau · il y a
Les desseins se dévoilent. Que feront nos héroïnes ?
·
Image de Ted
Ted · il y a
Chouette ! Une voix ;)
Merci Patricia.
A priori Germaine va devoir affronter Myrtille et Yvette... mais je n'en dis pas plus avant d'avoir entamé le 13ème épisode (celui qui porte malheur Lol )

·