2
min

Garry

Image de Manelle Mançel

Manelle Mançel

99 lectures

61

L’impact des gouttes sur le métal des fûts d’acide et de détergents m’inquiétait quand aux semelles de mes chaussures noires qui baignaient dans les flaques. Ma mission s’arrêtait là. Dans cet entrepôt désaffecté. Une ancienne savonnerie dont personne ne se souciait et qui servait de lieu de rencard à notre groupe. J’avais rendez-vous à dix-sept heures trente avec mon contact Garry pour lui remettre les clés USB qui scellaient la mission en retour d’une enveloppe garnie d’oseille et d’un billet d’avion. Comme à mon habitude, j’avais garé ma BM en contrebas, en bordure d’un terrain vague où quelques caïds du coin viennent régulièrement trafiquer. Ainsi mon véhicule passait inaperçu parmi les leurs.

Garry était toujours ponctuel. D’un naturel nerveux et pointilleux, il usait toujours les transports en commun fiables quand aux horaires et destinations. Pour lui ne pas être à l’heure pouvait lui coller des crises d’angoisses terribles. Il était contraint de prendre des anxiolytiques. Moi, par contre, j’avais toujours un peu de retard du genre cinq.
Mais là, je flippais grave. Les bidons ordinairement bien empilés s’étaient cassés la figure comme si la tempête de la veille était passée par là et Garry n‘arrivait toujours pas. Dans la bizarrerie du moment, je décidais donc de retourner à ma voiture pour le contacter. Je pensais téléphoner à jack aussi, un de nos informateurs et aussi me tirer de ce trou à rat Mais en arrivant sur le parking une bande de fêtards bien excités faisaient ronfler les moteurs de leurs bagnoles tandis que d’autres faisaient crisser les pneus avec mes gentes alliage. Une nana, belle blonde et bien blanche avec un tatouage sur le cou s’est ramenée vers moi une bière à la main. La fille assez bien foutue en mini-jupe noire style gothique et un corsage rouge vif et pulpeux m’a proposé gentiment de boire une gorgée de sa bière puis la conversation s’est enchainée...Ma caisse était chouette, ils m’avaient emprunté mes gentes. Bien sure, pendant qu’elle me baratinait, son copain euphorique démontait une de mes roues puis les questions fusaient : Qu’est ce que tu fous là ? T’es tout seul ? Qu’est-ce que t’es mignon ! Tu veux bien faire une course de bagnole avec nous ? Et Bla Bla Bla....

-Bref, restez dans le vif du sujet, vous avez fait quoi à ce moment là, agent douze ?
- Euh... Ben, ce n’est pas que j’étais sous-pression mais je m’inquiétais tout de même pour mon collaborateur Garry. j’ai dit à la fille que j’attendais un ami et j’ai décidé de retourner à l’entrepôt et de l’inspecter ce qui je le rappelle n’était pas mon rôle dans cette mission.
- Bien et alors ?
- Rien d’anormal à première vue excepté les bidons renversés. J’ai d’abord grimpé à l’échelle pour atteindre la salle de torture. La cantine dans laquelle se trouve les extracteurs de dents, sangles de cuirs et tout le bataclan était parfaitement bouclée. Aucun danger donc. Puisque je suis le seul en avoir les clés. Pas de sang frais non plus autour de la chaise, aucun bâillon. C’est en m’approchant de la baignoire que j’ai constaté les dégâts, des résidus de chair et d’oripeaux étaient encore collés aux parois du bac. D’habitude le nettoyeur fait parfaitement son job, il ne laisse aucune trace !
C ‘est au pied de la baignoire que j’ai tout découvert.
-Ah ! Vous avez trouvez quoi agent douze?
- La plaquette d’anxiolytique de Garry.
-Et rien d’autre ? L’argent, le billet d’avion?
-Non rien d’autre sinon je ne serais pas là à vous faire ce rapport minable numéro un !
-bien ! Et les clés USB vous les avez ?
-Les voici.
-C’est bizarre mais, le dernier rapport envoyé par nos enquêteurs stipule que Garry n’avait pas rendez-vous avec vous ce soir-là puisque l’agent treize se trouvait à des kilomètres d’ici. Ce qui est encore bizarre c’est que Garry à été découvert mort assassiné à San-Francisco à l’heure ou vous étiez supposé avoir ce rencard avec lui, étrange non ? Lisez ce message reçu de nos informateurs :
« On a découvert l’agent treize égorgé dans les sanitaires d’une chambre d’un grand hôtel de San-Francisco. La baignoire dégoulinait de sang et l’impact des gouttes sur le métal des chromariques clinquant neuf de la salle d’eau ont alerté le personnel hôtelier. Garry est mort. »

PRIX

Image de 2017

Thème

Image de Très très court
61

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Evinrude
Evinrude · il y a
Belle intrigue vous avez mes votes !
Je vous invite, si le cœur vous en dit, à découvrir mon TCC http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/le-marteau-et-les-etoiles

·
Image de Manelle Mançel
Manelle Mançel · il y a
Merci,Evinrude !
·
Image de Anouk Champion
Anouk Champion · il y a
Pas mal du tout pour un début dans les polars ;) J'aime bien, intriguant malgré quelques fautes (mais on n'en tient pas rigueur pour un premier jet).
·
Image de Manelle Mançel
Manelle Mançel · il y a
Merci,beaucoup Anouk ! Tkt, j' ai retravaillé le texte et je l'enverrai par la suite avec un zéro faute. Bises ma fille et à bientôt.
·
Image de Philshycat
Philshycat · il y a
Un j'aime en noir de l'écureuil :http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ecureuil-furtif
·
Image de Manelle Mançel
Manelle Mançel · il y a
Merci,philshycat !
·
Image de Jean Calbrix
Jean Calbrix · il y a
Un bon petit polar très intrigant d'un bout à l'autre. bravo, Manelle ! Vous avez mes cinq votes.
J'ai un texte très humoristique qui ne devrait pas vous déplaire, ici : http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/beee

·
Image de Manelle Mançel
Manelle Mançel · il y a
Merci, Jean pour vos votes et encouragements, Oui, c'est un petit polar qui n'est pas travaillé car je n'ai jamais écrit d'histoire policière mais je suis contente malgré les imperfections du texte que l'intrigue se remarque. car il suit l'incipit. J'irai me ballader sur votre page et vous lire aussi ,A très bientôt donc et bonne journée.
·
Image de Maryse
Maryse · il y a
Mes votes d'encouragement pour ce texte Manelle ! ...
Je vous invite à lire "un dimanche à la mer" (haïku) et "la joie" (cinquain américain en PL)

·
Image de Manelle Mançel
Manelle Mançel · il y a
Merci,Maryse !
·
Image de Arlo
Arlo · il y a
A retravailler un peu mais votre récit est fort honorable et haletant à lire. Vous avez les votes d'Arlo qui vous invite à découvrir son dernier poème " à l'air du temps" sélection été poésie. Bonne journée à vous.
·
Image de Manelle Mançel
Manelle Mançel · il y a
Merci beaucoup,,Arlo !
·
Image de M. Iraje
M. Iraje · il y a
Putain de nettoyeur ... ! L'aurait pu faire le ménage ☺☺☺ !
·
Image de Manelle Mançel
Manelle Mançel · il y a
Merci, Mirage ! Oui, c'est ça le hic !
·
Image de SakimaRomane
SakimaRomane · il y a
Quelques petites bricoles à revoir mais c'est pas mal du tout Manelle :)
·
Image de Manelle Mançel
Manelle Mançel · il y a
Merci, Sakima ! tout n'est pas au point mais... j'y travaille !
·
Image de Zérial
Zérial · il y a
j'aime!
·
Image de J.H. Keurk
J.H. Keurk · il y a
L'espionnage remis au goût du jour, bien vu.
·
Image de Manelle Mançel
Manelle Mançel · il y a
Merci,Lbc !
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur