2
min
Image de Erdbeermund

Erdbeermund

48 lectures

4

À dix-huit ans t'es qu'une gamine. C'est clair, c'est net. Qu'est-ce que tu connais à la vie à cet âge là ? Rien. À l'amour ? J'en parle même pas.
Ludivine a dix-huit ans. Ludivine est une gamine et Ludivine a de grande certitudes sur la vie et l'amour. N'allez pas croire que Ludivine est idiote. Ludivine est juste une gamine. Une gamine qui ne vit que pour son groupe de musique favori. Ludivine habite chez sa mère et elle dépense son salaire de serveuse pour payer des places de concert et suivre son groupe. Ce qui lui reste sur son compte elle le dépense pour des tee-shirts, des CDs, des objets de collection, et tout un tas de bordel qui s'entasse dans sa chambre d'adolescente.
Ludivine attend dès six heures du matin devant la salle de concert qui commence à vingt heures trente, juste pour pouvoir être au premier rang, pour voir son chanteur chéri. C'est à lui qu'elle pense le soir en s'endormant, une main dans la culotte, l'autre sur son sein. Il y avait de quoi fantasmer. Ce gars là c'est le genre grand ténébreux, tout en pectoraux et en biceps. Non, franchement, il y a de quoi fantasmer. Ludivine s'imagine entre ses bras puissants, elle le voit doux, en amant prévenant et attentionné. Elle le sent lui faire l'amour avec grâce et volupté. Et sous ses mains, ses tétons durcissent, et sa petite chatte est déjà moite.
Si Ludivine parcours des kilomètres et attend des heures dans le froid, sous la pluie, la neige ou sous un soleil assommant c'est parce qu'elle compte bien voir son fantasme se réaliser. Vous savez comment ça se passe : les mecs du groupe font leur marché une fois le concert terminé. Toi tu viens, toi aussi, etc, etc. Ludivine en est sûre, cette fois c'est la bonne, ce soir c'est son tour. Elle va enfin vivre sa passion effrénée, pas de doute là-dessus.
Ludivine n'a pas tort. À la fin du concert, le voilà, ce merveilleux chanteur, cet homme si viril, le voilà qui s'avance vers elle. Les mecs de la sécurité l'aide à enjamber la barrière. Ludivine est sur les pas de son idole, l'amour de sa vie. Peu importe qu'il l'ai à peine regardé, peu importe qu'il soit entrain de descendre d'un trait cette bouteille de Kro. Elle n'a vécu juste qu'ici que pour vivre cet instant.
Son élu ne lui dit pas de beaux mots d'amour, ne caresse pas tendrement son visage, ne lui donne pas de longs baisers. Non, il se contente de lui désigné un sofa usé et sale d'un geste du menton alors qu'il retire déjà son tee-shirt mouillé de transpiration.
- Déshabille toi.
Ludivine s'exécute, retire sa veste. Lui est déjà à poil, entrain d'enfiler une capote alors qu'elle n'a pas encore descendu la fermeture Éclair de sa robe. Il s'approche d'elle, mais il n'enlève pas sensuellement le tissu qui recouvre le corps de Ludivine. Malgré tout, malgré l'absence de romantisme, malgré la verge pas aussi impressionnante qu'elle se l'était imaginée, Ludivine est très excitée. Lui s'avance vers elle sans la regarder dans les yeux. Il la prend par le bras et la retourne brutalement. Ludivine se penche et prend appui sur le canapé. L'autre soulève la robe et rabat le tissu sur le dos de la gamine. Il ne prend même pas le temps de baisser sa culotte, non, il se contente d'écarter la lingerie déjà mouillée. Il regarde la cambrure, les fesses tendues vers lui et le sexe accueillant. Il y fait pénétré son pénis, donne quelques coups de reins et éjacule déjà dans le préservatif. Ludivine est au septième ciel. Ludivine vit son fantasme. Elle se fait baiser par son idole, par son chanteur.

La porte de la loge claque et la gamine se trouve tout à coup projetée dans la réalité déguelasse de ce qu'elle vient de vivre.
- Il m'a bien baisé ce connard.
Ludivine rajuste sa culotte et sa robe. Elle pleure. Ludivine est déçu. Ludivine se sent idiote.
Ludivine a dix-huit ans. Ludivine n'est plus une gamine et Ludivine sait désormais ce qu'est la vie, ce qu'est l'amour.

Thèmes

Image de Très très courts
4

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bonjour, Erdebeermund! Vous avez voté une première fois pour mon haïku, “En Plein Vol”, qui est en
Finale et je viens vous inviter à renouveler votre appréciation pour lui. Merci d’avance et bonne journée!

·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Non, Ludivine ne sait pas ce que c'est que l'amour....
·
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Terrible, cette histoire : une jeune naïve et un homme expérimenté sans scrupules... Vous avez lu mon texte "le plus vieux métier du monde". Je vous invite à lire (et élire ?..) mon poème-fable en finale du prix été : "le coq et l'oie". Merci. http://short-edition.com/oeuvre/poetik/le-coq-et-l-oie
·
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
C'est triste, dur, brutal, cette infatuation enfantine! Oui, Ludovine a eu un aperçu de ce que
peut être la vie! Quelle deception! Quel cynisme! Une belle histore bien peinte! Bravo! Mon vote!
Je vous invite maintenant à venir voir et apprécier
mon “Été en flammes” si le cœur vous en dit, merci!
http://short-edition.com/oeuvre/poetik/ete-en-flammes

·
Image de André Jalex Jr
André Jalex Jr · il y a
Dur, dur...Comment ne pas espérer une suite plus gratifiante pour la gentille Ludivine?
·
Image de Erdbeermund
Erdbeermund · il y a
J'y pense sérieusement !
·