Fumées partent en volutes

il y a
1 min
61
lectures
33

Une citation de Salvador Dalí me parait plus appropriée qu'une bio... " Le clown ce n'est pas moi mais cette société monstrueusement cynique et si inconsciemment naïve qui joue le sérieux  [+]

Image de 2016

Thème

Image de Tintamarre du soir
Le cri strident de la tronçonneuse qui butait sur un nœud du tronc ne parvenait plus à couvrir le son pétaradant d'un deux roues dont l'échappement libre laissait voleter une fumée bleutée.

L'homme aboya sur le motard.


- Jean tu m'arrête cette satanée pétrolette de suite ! Sa voix caverneuse, confite aux gitanes maïs avait un je ne sais quoi d’inquiétant.


La moto continuait d'empester le crépuscule de relents d'huile poisseuse tandis que le pilote, sous son casque intégral à la visière fumée, semblait narguer le bucheron aviné.

Sur le pas du cabanon, par une fenêtre entrouverte, s'échappait en sifflant de la vapeur aux effluves entêtants de légumes et de viande bouillie.

Le motard y vit passer une femme, plutôt déplaisante, tandis qu'il lançait de brusques coup de gaz, emballant ainsi dans un vacarme assourdissant, le deux temps de son engin.

Elle paraissait lustrer de chandelier à la paille de fer. Le crissement caractéristique du métal contre métal se ressentait. Ce frottement si caractéristique, à chaque appui de la main sur la filasse, polissait le métal en y arrachant de fines particules.

Tout à l'agonie du matériau l'homme casqué entrevit le bucheron poser son outil de coupe. Il s'agissait d'une bonne marque, qu'il connaissait pour avoir pu en admirer les oeuvres dans des films interdits aux moins de dix-huit ans.

Dans ces films les cris d'adolescents, d'abord en goguette puis bien vite traqués, parvenaient malgré tout à couvrir le remugle d'une tronçonneuse de 125cc. Pile-poil la moitié de la cylindrée qu'il enfourchait.

Il sourit et ouvrit la poignée en grand tandis que le moteur, qui flirtait dangereusement avec la zone rouge, exhalait un vrombissement devenu terrifiant bien que ridiculement haut perché.

Ce qui terrorisait le bucheron c'est l'arme que le motard avait levé dans le bleu huileux qui le nimbait d'un halo éthanolé.

Un 44 Magnum automatique...160 décibels dans les tympans.

Le bucheron comprit enfin. Ce n'était pas Jean qui se trouvait en face de lui. L'homme venait pour l’exécuter. Dieu seul savait ce qu'il était advenu de Jean.

L'affrontement était inégal même si la tronçonneuse était maintenant brandie en l'air, dans une avancée menaçante. L'index de la future victime écrasait la gâchette tandis que sa paume fébrile enfonçait la sécurité, déchainant dans la nuit toute la puissance de la chaine destructrice dans un cliquetis à l'adrénaline monstrueuse.

Le motard arma l'automatique et l'arme s'enraya dans un claquement sinistre et définitif.
33
33

Un petit mot pour l'auteur ? 18 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Un tintamarre façon polar, merci pour cette bonne lecture + 4
Image de Lauman
Lauman · il y a
merci ;-) Je découvre également votre univers et je m'abonne avec plaisir à votre fil
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Des bruits multiples, pas très agréables, un bon rythme. Mes votes
Image de Lauman
Lauman · il y a
En effet, l'écoute lancinante des tronçonneuses, au crépuscule, peut faire rire ou pleurer :-) Un grand merci
Image de François Duvernois
François Duvernois · il y a
Si cela vous dit, je vous invite à faire un petit tour du côté de "La crique des Pierres Tombée". Mais si vous vous décidez, ne vous attardez pas trop :)
Image de Mathilde Jauré
Mathilde Jauré · il y a
Je ne verrai plus les tronçonneuses de la même manière à présent... Adieu mon innocence ! ;)
Merci pour cette histoire angoissante juste ce qu'il faut !
Dans un tout autre registre, je vous invite à aller lire et surtout écouter la mienne: http://short-edition.com/oeuvre/tres-tres-court/boum-4

Image de Lauman
Lauman · il y a
merci pour le commentaire M@m@ !
Image de Sourisha Nô
Sourisha Nô · il y a
Husqvarna ou Stihl...?...moi, pendant 20 ans, ce fut Stihl..;-)
c'est bizarre, c'est déjanté, en cinq lignes on est..enchaîné^^ à l'histoire qui démarre à grand bruit, c'est hyper bien écrit, maîtrisé, construit, et la chute est d'une merveilleuse cruauté...j'adore..!

Image de Lauman
Lauman · il y a
merci beaucoup Sourisha, vous avez parfaitement cerné mon style déjanté et empreint de bizarreries ;-) ;-) ;-) Votre commentaire me touche d'autant plus que j'ai grandement apprécié de vous découvrir. Pour toutes celles et ceux qui ne l'auraient pas lu je recommande le magnifique récit que vous nous avez proposé : "Les anges barbares" ...attention âmes tristes, prévoir une dose d'optimisme. Claque magistrale assurée ! http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/les-anges-barbares-1
Image de Keith Simmonds
Keith Simmonds · il y a
Bravo pour cet immense tintamarre! Je vote! Merci de venir faire un tour sur ma page pour lire et soutenir, si vous les aimez, “Coups de Vent”, “Je Voudrais Bien t’Aimer Encore”, “Paradis Reconquis” et “Un Soir Retentissant”! Bon week-end et bonne chance!
Image de Lauman
Lauman · il y a
merci !
Image de Bennaceur Limouri
Bennaceur Limouri · il y a
Tintamarre infernal.
Je vote, m'abonne et vous invite à parcourir mes essais poétiques : « Amour adolescent », « Message d’une paix agonisante », « Lettre d’un candidat à l’émigration », « Veillée hivernale » et « Invitation à l’évasion ».Merci et bonne chance.

Image de Lauman
Lauman · il y a
merci pour votre vote et pour la découverte de vos textes
Image de Stéphane Sogsine
Stéphane Sogsine · il y a
Bien vu. On se laisse prendre
Image de Br'rn
Br'rn · il y a
Et le silence se fit, sous une nappe de gaz bleutée alanguie quelques centimètres au-dessus du bitume...
Image de Lauman
Lauman · il y a
...rouge sang !
Image de Lauman
Lauman · il y a
merci !
Image de deleted
Utilisateur désactivé · il y a
Bravo! + 1. A vos risques et périls, je vous invite à lire et éventuellement voter pour Riviera, catégorie Nouvelles/Hiver 2017, cela me déridera peut-être: http://short-edition.com/oeuvre/nouvelles/riviera