3
min

Fuir

Image de Agathe BC

Agathe BC

205 lectures

133

Derrière moi des pas sourds résonnent tandis qu’une douce et apaisante mélodie tinte à mes oreilles.
Il ne faut pas que je me retourne. Il ne faut pas qu’ils voient mes yeux ou sinon ils me rattraperont. Je sais qu’ils me poursuivent, drapés dans leur cape blanche. Je sais qu’ils veulent me ramener là-bas mais je ne dois pas leur faire face... Je ne passerai pas ma vie enfermé. Je veux choisir de vivre librement, découvrir l’immensité du monde qui m’entoure. Je suis déjà tombé dans leurs filets mais cette fois-ci, je cours sans m’arrêter, essayant de ne pas prêter attention à cette rengaine incessante.
J’entends le souffle court de leur respiration monotone. De part et d’autre de moi, j’aperçois de pâles fantômes flottant à ma rencontre. Je repense à cette vieille légende que les professeurs nous racontaient lorsque je n’étais encore qu’un enfant. Lors d’un de ses périples, un marin infortuné tomba entre les griffes d’hideuses sirènes. Tout cela se passait il y a des milliers d’années et l’histoire se répète aujourd’hui... avec moi.
Soudain, une épaisse brume se lève, me tirant de ma mélancolique tergiversation. Elle glisse doucement le long des arbres squelettiques, occultant l’horizon. De géants sombres se dressent de toute leur haute stature sur le vallon boisé. Mes yeux ont du mal à rester ouverts ; ma peau brûle comme si mes veines s’étaient remplies de braises ; mes poumons sont de plomb ; ma respiration devient haletante.
Je ne dois pas m’arrêter... Pense à ses courses que vous faisiez à l’école où tu arrivais toujours premier. Je n’y arriverai pas. La sortie n’est pas bien loin, ce brouillard n’est que passager. Et s’ils me rattrapaient et me capturaient vivant ? Ne serait-ce pas plus simple de me laisser tomber sans qu’ils me voient ? Tu aurais fait tout ça en vain ? Je n’ai peut-être rien décidé et ma fuite fait partie de leur plan. Ne soit pas stupide et cours ! C’est à cause de toi si j’ai passé tout ce temps avec eux, plongé dans le noir ! Tu ne m’es jamais utile ! Il ne te faut pas grand-chose pour t’énerver mais cela ne t’aidera pas à t’échapper. Sors de ma tête et ne reviens pas. Si tu me le demandes sur ce ton, débrouille-toi seul et ne me sollicite pas pour...
Mon pied dérape sur les feuilles humides qui jonchent le sol. Je glisse et tente de me rattraper mais ne rencontre que du vide. Mon dos frappe violemment la terre froide. La douleur se répand le long de ma colonne vertébrale. La brume est encore plus dense et semble s’évaporer directement des entrailles de la terre. Mes pupilles se voilent. Paniqué, je me retourne de tous côtés, cherchant à distinguer mes fantomatiques poursuivants. Une vague chaude remonte le long de ma poitrine, dévastant tout sur son passage.
Des cris sourds affluent autour de moi. Mes oreilles bourdonnent bruyamment. Je suis impuissant, bien incapable de hurler. Ma bouche pâteuse s’emplit d’une substance âpre qui râpe mon palais. D’immenses ombres claires aux multiples bras tourbillonnent majestueusement autour de moi. Ce sont eux... Ils m’ont retrouvé. Les horribles spectres de mes réels cauchemars viennent m’emporter alors que je les fuyais sans relâche.
Tu as bien fait de me quitter avant de me voir mourir si piteusement. Il t’est impossible de te débarrasser de moi car je te hanterai jusqu’à la fin. Je ne sais toujours pas si je dois t’inscrire sur la liste de mes ennemis. Ils me l’ont répété plusieurs fois : tu n’es pas réelle... mais merci d’avoir été là.
Silencieusement, je ris nerveusement de ma bêtise continuelle. Je ne serai pas capturé par ces monstres vêtus de blanc, ânonnant leur douce berceuse. Je me laisse alors emporter dans les bras de la Faucheuse.
Progressivement, plus rien ne bruisse.
***
Une douleur lancinante broie mon crâne ; mes paupières lourdes s’ouvrent difficilement laissant une lumière froide éblouir mes yeux. Est-ce que c’est ça le Paradis ? Une vaste étendue blanche, déserte et vallonée, sans trace de vie ? Voilà une question stupide que tout le monde se pose, mais qui aura la réponse ?
Le vent balaie les environs, soulevant une fine couche de poussière pâle. Je tousse, refoulant cette brume âcre qui s’insinue dans mon corps. Autour de moi, j’aperçois des corps livides. Je rampe jusqu’à eux, tant bien que mal. Des hommes drapés de blanc, figés dans la mort. Le creux de leurs orbites est décharné et leur entêtante chanson s’est arrêtée.
Une douce lumière rosée inonde ce qu’il reste du paysage où les ombres menaçantes ont disparu.
Plus rien ne subsiste.

PRIX

Image de 2017

Thèmes

Image de Très Très Court
133

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lire la charte

Pour poster des commentaires,
Image de Potter
Potter · il y a
c’était bien bravo !!!
·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Encore un grand bravo pour ce texte !

Il y a, dans cette finale, des textes de moins bonne qualité, mais le système de votes est ce qu'il est et cela fait partie du jeu... Ce système est un bon système parce qu'il récompense les gens qui votent et font des commentaires sur les textes mais il a aussi un effet pervers : il ne reflète pas réellement les goûts du public.

Je vous invite donc à venir prolonger le plaisir en participant à la "sélection du public" du Festival Off, sur le forum : http://short-edition.com/fr/forum/la-fabrique/imaginarius-2017-le-festival-off

Que la fête continue et longue vie au prix Imaginarius !

·
Image de Joëlle Brethes
Joëlle Brethes · il y a
Trop tard ! Désolée, Agathe !
·
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Quelle aventure palpitante.. et le suspens est maintenu jusqu'à la dernière ligne. Et bien bravo Agathe, vous venez juste d'emporter mes 5 voix.
·
Image de Yann Olivier
Yann Olivier · il y a
J'aime Sfumato. Je vote. 5 voix.
Je suis aussi en compétition :
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/ainsi-soit-il-2

·
Image de Richard Laurence
Richard Laurence · il y a
Un très beau texte !
Si vous souhaitez un commentaire précis et argumenté, n'hésitez pas à demander (en précisant bien "avec" ou "sans" critique) et, de même, ne vous gênez pas pour venir commenter, critiquer ou même détester ma "Frontière de brumes"...
Tous mes vœux pour cette nouvelle année !

·
Image de Arlo
Arlo · il y a
Très réussi.
·
Image de Chantane
Chantane · il y a
agréable moment de lecture, bravo et bonne chance!
·
Image de Sebastien Dub
Sebastien Dub · il y a
J'ai beaucoup apprécié l'atmosphère et le rythme de votre texte ! L'entrée en matière nous plonge directement au cœur du paysage et la chute (inattendue) m'a agréablement surpris :-).
Mes votes pour vous encourager !
Bonne année en avance.

·
Image de Agathe BC
Agathe BC · il y a
Je vous remercie pour votre soutien !
·
Image de Topscher Nelly
Topscher Nelly · il y a
Texte très touchant.mes votes.
Le mien vous plaira-t-il?
http://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/de-lautre-cote-31

·