Fracture d'un Auto-Portrait

il y a
2 min
3158
lectures
1148
Lauréat
Public

La plume est mon langage. Mes mains sont ma voix. Je suis devenue les mots. Ils m'ont dévoré  [+]

Image de Printemps 2020

Je l’avais fait. Personne ne devait le savoir.
Je ne l’avais pas tué. Il était déjà mort. Ça comptait non ?
Je veux dire… On ne pourrait pas me le reprocher.
Il n’y avait même pas de sang.
Une chose était sûre : je ne l’aurai jamais fait si cet imbécile de Guillaume ne me l’avait pas fourré dans les bras.
— Ça te fera du bien, a t-il dit.
Ça m’a fait du bien. Trop de bien même. Un monstre se logeait en moi. Sanguinaire, assoiffé de sang, affamé. J’avais ouvert une porte interdite, et plus on me demandait de m’en éloigner, plus je m’en approchais.

La journée avait pourtant démarré de façon ordinaire. On ne fait pas plus banal que moi. Je suis d’une lassitude exemplaire. Tout est réglé chez moi. Même l’heure de mes selles. Je bois un verre, puis deux. Il faut se rincer la bouche. Oublier.

J’entends la porte claquer. Des pas dans l’escalier. Qu’allais-je lui dire ? Je ne pouvais pas lui avouer la vérité. Pas à elle. Ça serait le pire. Elle me dirait que je l’ai trahi. Lui murmurer que je l’avais fait pour elle serait d’une insanité sans nom. C’était la pire excuse du monde. Faire une action pour un autre, je n’y croyais guère. Nous sommes des êtres égoïstes et imparfaits. Égoïstes surtout.

— Chéri, je suis rentrée !

La porte du placard grince quand elle l’ouvre pour ranger ses escarpins. Je l’entends soupirer. Elle fait glisser une fermeture éclair. Le porte-manteau oscille quand elle suspend sa veste dessus. Elle va sentir l’odeur, c’est sûr. J’ouvre les fenêtres en grand, me précipite pour faire chauffer de l’eau.

Elle monte l’escalier. Je fais demi-tour vers la cuisine pour préparer le thé. Il reste une marche. J’avance vers elle, la tasse à la main, prêt à lui mettre les effluves sous le nez pour qu’elle ne devine pas ce que j’ai fait. Elle me regarde. Elle sourit. Je respire à nouveau. Je dois faire comme d’habitude.

Respire Pierre, respire. Tu as caché toutes les preuves. Elle n’en saura jamais rien.

Quelqu’un toque à la porte. Le voisin. Il a dû me voir sortir. Il va tout lui dire. Je suis perdu. Elle pose le thé et s’apprête à faire demi-tour.

— Non attends, j’y vais, lui dis-je.
Je dévale l’escalier, entrebâille la porte.
— Oui ?
Je chuchote, espérant qu’il fasse de même.
Le voisin me regarde de travers, ouvre la bouche, marque une pause, indécis à l’idée de parler à voix basse.
— C’est à vous la 207 noire qui est garée à ma place ? murmure-t-il.
Je ferme la porte et me laisse glisser par terre.
Il ne sait pas. Personne ne doit savoir. Personne ne saura. J’ai dit à Guillaume que j’avais tout jeté. J’ai menti.
Je passe ma langue autour de ma bouche. Il reste encore un peu de sauce barbecue.
J’ai mangé une côte de porc. Une bonne côte de porc bien tendre.

Nous sommes un couple de végétariens.

1148
1148

Un petit mot pour l'auteur ? 407 commentaires

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lili Caudéran
Lili Caudéran · il y a
Sincères félicitations.
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Merci :)
Image de ALYAE B.S
ALYAE B.S · il y a
J'aime bcp vos textes. Bravo pour la finale!! Je m'abonne :)
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Merci beaucoup ☺️
Image de Tnomreg Germont
Tnomreg Germont · il y a
Vos textes sont tellement lumineux qu'ils ne peuvent nous faire ombrage...
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Haha merci beaucoup ☺️🙂
Image de François Paul
François Paul · il y a
Quand l'humour triomphe, c'est génial car ce n'est jamais gagné d'avance. Bravo et merci !
Image de Houda Belabd
Houda Belabd · il y a
Belle finale, félicitations ! Je vote, tout de même...
Je vous invite, aussi, à découvrir mon très très court dédié aux sans-abris de l'Isère, ici: https://short-edition.com/fr/oeuvre/tres-tres-court/la-chienne-de-vie-dun-sans-abri-iserois

Image de Bibiana Mathieu
Bibiana Mathieu · il y a
Félicitations à vous!!!
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Merci 🙂
Image de Francky GOES
Francky GOES · il y a
Mes félicitations Ombrage !
Prix amplement mérité
Bien à vous - Franck

Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Merci beaucoup Franck 🙂
Image de Laure PELBOIS
Laure PELBOIS · il y a
Bravo Ombrage, toutes mes félicitations pour ce Prix bien mérité !
Image de Alice Merveille
Alice Merveille · il y a
Belle ligne droite, bravo Ombrage !
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Merci beaucoup Alice ☺️
Image de Ombrage lafanelle
Ombrage lafanelle · il y a
Merci à tous! Je suis honorée d'être Lauréat du prix printemps 2020 🌼

C'est grâce à vous tous alors un Grand MERCI 🤩

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Apocalypse NOW

Michel Dréan

L’impact des gouttes sur le métal. Comme le souvenir lointain d’une pluie martelant le velux d’une chambre mansardée. Celle-là même où nos peaux se brûlaient au contact de l’autre. Ca... [+]


Très très courts

Amen

John-Henry

Il y avait ce soleil jaune, haut, droit et pesant. Les champs étaient chauds et la terre brûlait les pieds des hommes qui couraient devant lui – ils ne portaient pas de chaussures et nul ne savait... [+]