1
min

Flamme végétale

Image de Marie

Marie

108 lectures

131

Nous étions assis dans les transats sur la terrasse, face au soleil qui peinait à nous tenir chaud. L'air portait le parfum des matins humides et le vent de la nuit avait jonché d'or la pelouse. Tu as ramassé une feuille de cerisier. Ton pouce et ton index ont frotté distraitement la tige et elle s'est mise à tourner dans un sens, puis dans l'autre. Je regardais cette flamme végétale qui s'animait entre tes doigts. Sa couleur jaune semblait gagner en intensité. Puis tu as ralenti ton geste, jusqu'à cesser le mouvement. Tu t'es tourné vers moi.
- Regarde cette feuille.
Tu la tenais entre nous. Le soleil donnait de la transparence à la matière, soulignait les nervures. J'observais la forme allongée et généreuse, le pourtour légèrement denté. Elle était belle, élégante.
- Nous voyons tous les deux une feuille.
- Oui.
- Pourtant, nous ne voyons pas la même chose.
- Explique-toi.
- Les faces sont différentes.
- Je ne vois pas en quoi.
- Touche la.
Je caressais la surface.
- C'est doux.
- Et de l'autre côté ?
- C'est plus en relief.
- Exact. Lequel préfères-tu ?
- Celui qui ressemble à du velours.
- Voilà.
- Quoi voilà ?
- C'est comme notre histoire.
- Je ne vois pas le rapport.
- Tu te projettes sur une vie confortable, paisible et ronronnante. Alors que j'aspire à de l'imprévu, à des décisions impulsives, à des coups de cœur, à des changements.
- Et ?
Tu es resté silencieux quelques secondes.
- Tu es la douceur. Je suis l'aspérité. Nous sommes le recto et le verso. Jamais nous ne porterons le même regard sur l'avenir.
Tu t'es levé. Tu as posé la feuille de cerisier sur mes genoux comme on dépose une rose sur une tombe.

PRIX

Image de 5ème édition

Thèmes

Image de Très très courts
131

Un petit mot pour l'auteur ?

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Lange Rostre
Lange Rostre · il y a
C'est très beau, je trouve. Déposer une rose sur une tombe, c'est un geste d'amour.......
·
Image de Terreville
Terreville · il y a
Tout est changement,les histoires et les feuilles se fanent,un magnifique texte.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci. L'amour a ses saisons...
·
Image de Sylvie Talant
Sylvie Talant · il y a
Court mais l'essentiel est dit, sur les différences qui séparent les amis, les amants et la dernière ligne est magnifique.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci Sylvie. Les plus courts discours sont parfois les plus percutants.
·
Image de Patrick Peronne
Patrick Peronne · il y a
Une scène, un tête à tête qui pourrait s'intégrer dans un roman. Un ttc de grande qualité et de belle facture. Mon vote
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci Patrick. Le compliment de votre part vaut déjà le vote !
·
Image de CristelD
CristelD · il y a
Belle idée !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci.
·
Image de Denys de Jovilliers
Denys de Jovilliers · il y a
Instant cruel. Dès les premières lignes, la fraîcheur de l'air atténue les effets du soleil et de l'or de la pelouse. Le personnage masculin mène le dialogue de manière implacable et semble se jouer de la sincérité de son interlocutrice. Le dernier mot est très fort.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci. Oui, ce monsieur est effectivement sûr de sa décision...
·
Image de Vrac
Vrac · il y a
Quelle belle "leçon de choses", sensible, et de la délicatesse d'un poème
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci Vrac. Il y a néanmoins un coeur cassé
·
Image de Klelia
Klelia · il y a
Belle démonstration !
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci Klelia. Toutes les histoires n'ont pas une happy end
·
Image de Flore
Flore · il y a
Un TTC empreint de poésie. Des mots posés avec justesse, pour cette rupture "En cavale". Bravo.
·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci Flore. Il a bien pris la poudre d'escampette le monsieur !
·
Image de Isabelle Lambin
Isabelle Lambin · il y a
Une rupture très poétique.
"Tu es la douceur. Je suis l'aspérité. Nous sommes le recto et le verso. Jamais nous ne porterons le même regard sur l'avenir." C'est joliment dit

·
Image de Marie
Marie · il y a
Merci Isabelle. C'est selon moi la problématique des opposés...
·

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Il l'a dit. Allongée sur son lit d'hôpital, Adela se remémore la promesse de son père. Assis près d'elle, il l'avait regardée intensément. Elle avait scruté sa bouche, quémandé les paroles ...