Fin d'histoire

il y a
1 min
22
lectures
1
Il lui avait dit :
- Est-ce que tu m'aimes ?
Elle lui avait dit :
- Autant que toi tu m'aimes ! (et c'était là, la plus belle preuve).

Il lui avait dit :
- Il faut que je parte.
Elle lui avait dit :
- Je t'attends déjà.

Il s'était inquiété :
- Quand je reviendrai ?
Elle l'avait rassuré :
- Quand tu reviendras, quoiqu'il arrive, dans tes bras je me jetterai, pour rester toute ma vie près de toi. Tu m'auras tant manqué.
Alors lui aussi avait juré.
- Quoiqu'il arrive, vers toi je tendrai les bras, pour ne plus jamais te quitter et te garder près de moi toute notre vie. Tu m'auras tant manqué.
Et croyant en l'amour, ils se déchirèrent, avides et déjà impatients l'un de l'autre.
........

Elle vivait d'attente, tout lui rappelait Son absence.
Il vivait d'attente, tout avait le goût amer de Son absence.
........

Quand il put enfin revenir.
Quand arriva enfin le jour.
Il courut sous ses fenêtres.
Ivre de joie et de désir il criait son nom.
Quand arriva enfin le jour, elle entendit son appel. D'une main passionnée, elle débloqua la fenêtre pour le revoir plus vite.
Qu'avait-elle fait !
Avait-elle oublié le pacte qui les unissait ?
Hélas, il était trop tard !
Alors pour ne pas rompre le pacte, elle se jeta dans ses bras, malgré les 92 étages.
Alors pour ne pas rompre le pacte, malgré les 92 étages, il tendit les bras.

Leurs têtes se fracassèrent dans un cri d'amour. Leurs lèvres s'effleurèrent l'espace d'un choc, tandis que leurs chairs se retrouvaient pour la vie entière.
.............

Deux corps minables gisent, écrabouillés, dans la lueur rouge d'un rêve d'amour.
1
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Elena Hristova
Elena Hristova · il y a
Mais ce n'était qu'un rêve heureusement, mais sinon dans la vraie vie l'amour va son cours..