Feux de détresse

il y a
1 min
1
lecture
0

Des Paillettes plein la tête! https://audeapaillettes.blogspot.com/ https://www.facebook.com/audeapaillettes/ https://www.instagram.com/audeapaillettes  [+]

Je vais bien finir par trouver une place pour garer cette foutue caisse dans cette p*** de ville de m***. Ça m’apprendra à prendre la voiture alors que je pourrais y aller en vélo. Enfin, théoriquement. Faudrait que je répare mon vélo pour ça. Ça fait combien de temps que ce scénario se répète ? Au moins six mois, un an peut-être. Je devrais fêter l’anniversaire de mes résolutions non tenues. Ça serait comme les non-anniversaires d’Alice au Pays des Merveilles, il y en aurait presque tous les jours.
Bon, allez, tant pis, je me gare sur la place de la cathédrale. Pas sûre que ce soit totalement autorisé. En tous cas, il y a d’autres voitures. Là, derrière la fourgonnette ! Si je laisse assez d’espace elle pourra repartir sans trop de difficulté. Une petite manœuvre, ça n’a jamais tué personne, hein.
Un nuage de mauvaise conscience traverse mon esprit au moment où je ferme la voiture, puis va rapidement rejoindre ses confrères qui crachinent dans le ciel.
Je reviens un quart d’heure plus tard, protégeant ma manucure toute fraîche sous un parapluie. Tiens, il y a pas mal de gens sur le parvis maintenant. Ces tenues sombres qui se fondent avec le gris des pavés et du ciel... on sent que c’est l’automne. Je ne comprendrai jamais pourquoi les couleurs gaies sont réservées à la belle saison.
Aïe, un attroupement vers là où j’ai laissé la voiture. Le nuage de mauvaise conscience regagne illico mon esprit et je presse le pas. Les visages sont courroucés, certains semblent sur le point d’exploser. Ça paraît exagéré pour une voiture mal garée... En plus j’ai mis les feux de détresse, ils se doutent bien que je n’étais pas loin. Je prends une mine contrite en sortant ma clé, avec précaution car le vernis n’est pas sec: « Désolée, vraiment désolée, je me dépêche...».
L’attroupement se disperse, révélant six hommes qui suent à grosses gouttes à cause du cercueil qu’ils portent.
Faut croire que ce n’était pas une simple fourgonnette.
0

Un petit mot pour l'auteur ? 0 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,