1
min

Fêtes au lycée

2 lectures

0

Les couleurs sont étincelantes.
Tous les étudiants sont dans des costumes colorés.
Tous habillés chiquement, ils ont l'air tous heureux.
Une chanteuse au faux sourire, est seule sur scène.
Dans un coin, une jeune fille.
Habillée de noir, elle s'assoit et parait fatigué.
La fête ne l’intéresse pas.
Les autres ne font pas attention à elle.
Ils font comme si elle n'existait pas.
Elle se souvient.
Pas eux.
Un évènement bien plus joyeux que celui là quoique un peu... étrange.
Un mariage, au lycée.
Ses parents, tout deux profs au lycée, avait émie le souhait de se marier (après 22 ans de vie commune) sur leur lieu de travail.
Tous les élèves étaient aux anges, c'étaient leurs deux profs préférés.
Toute l'administration du lycée se chargea de l'organisation.
Et début juillet, tous les lycéens retournèrent au lycée.
Mme Luz, bientôt Mme Sinner, était enveloppée dans une robe blanche tressé de noir.
Ses long cheveux étaient lâchés dans son dos contrairement à son habitude de les rabattre en chignon.
Mr Sinner eut le souffle coupé en la voyant dans cette aura d’élégance.
Il avait presque oublié à quel point sa femme était belle.
Une fois les deux amoureux déclarés épouse et époux, la fête a commencé.
Le buffet était magnifique et excellent.
La playlist, parfaitement bien choisi, plaisait autant aux élèves qu'aux enseignants.
Sans aucune chansons des années 80.
Bref, tous étaient heureux et joyeux.
Jusqu'à l'arrivée du principale.
Il était sensé être en voyage au Bahamas.
Mais sa femme l'avait quitté à l'aéroport.
Dans un état désastreux, il arriva au mariage, une bouteille à la main.
Un briquet dans l'autre.
Suite à son comportement, la salle entière en panique évacua.
Le mystère reste entier, la salle était pourtant évacuée.
Mais les parents de cette jeune fille en noirs, furent bruler vifs dans l'incendie qui ravagea l'école.
Tous les élèves oublièrent, mystérieusement aussi.
Seule reste les affligeants souvenirs de cette jeune fille.
0

Vous aimerez aussi !

Du même auteur

TRÈS TRÈS COURTS

Le soleil s'engouffre dans la pièce quand la gouvernante ouvre les lourds rideaux. «-Allez, p'tit prince, faut se lever. » Camille s'étire et sourit. Ce n'est pas comme ça ...