Femme battue ; Femme meurtrie

il y a
1 min
2
lectures
1
J'ai des picotements dans les yeux
J'ai laissé mes perles salées
Couler sur ce visage
Non ! Ce visage n'est pas le mien
Du moins n'est plus le mien !
J'ai perdu contre moi même
J'ai perdu contre la vie
Je me sens vide
Incapable de prendre soin de moi
Comment mon rêve a pu se transformer en cauchemar
A quel moment , tout à basculer entre lui et moi
A quel niveau , je lui ai causé du tort
Tout était si beau au début
Les fleurs fleurissaient paisiblement
Dans notre jardin secret
Mais maintenant je peux voir les mauvaises herbes envahir ce que j'ai semé avec amour et passion
Rien n'a plus de sens pour moi
Il n'est plus le même
Un ange devenu démon
Lui : ça été mon bonheur
Mais maintenant c'est mon malheur
J'ai cru à l'amour !
Mais il a fait s'écrouler sur mon corps
Des roches caillouteuses de peine
Quel mal ! Cela m' anéantit
A l'intérieur je ne suis plus qu'une feuille tombée d'un arbre et qui erre dans la nature en attendant de trouver une dernière demeure
A l'extérieur je ne suis plus qu'un tam- tam sur lequel on tape pour annoncer les festivités
Sur lequel on tape pour réclamer je ne sais quoi
Je ne peux rien dire je suis prisonière de mon bourreau
Si je parle
Alors là mon corps est livrer sous forme de tam-tam sur lequel le batteur s'amuse à battre un rythme d'injures à mon endroit
Un tam-tam qui garde des traces sur sa peau
Un tam-tam qui a force de servir
N'a pu tenir et a du arrêter de produire du son
Le tam-tam s'en est allé à jamais...
1

Un petit mot pour l'auteur ? 1 commentaire

Bienséance et bienveillance pour mot d'encouragement, avis avisé, ou critique fine. Lisez la charte !

Pour poster des commentaires,
Image de Philippe Madode
Philippe Madode · il y a
Magnifique comme début !

Vous aimerez aussi !

Très très courts

Fausse route

Luuce Luuce

L'impact des gouttes sur le métal crevait le silence dans un rythme syncopé.
L'essence s'était frayé un chemin jusqu'au pot d'échappement et fuyait la carcasse métallique comme le sang d’un... [+]


Très très courts

Inhumain

Michel F.

L'indifférence tue. Elle s'avère impitoyable aussi bien pour les intelligences supérieures que pour les êtres les plus primitifs. La vérité est la... [+]